23/02/2011

BONJOUR..MERCI BELGACOM (ça ne fonctionnait pas...)

ACTIONS

Affectés par les tensions en Libye et ailleurs, les marchés d'actions européens devraient entamer la séance de mercredi en baisse, mais la progression des contrats à terme américains pourrait limiter les pertes.

Selon IG Markets, le FTSE 100 devrait perdre 35 points à l'ouverture, à 5.962 points, tandis que le DAX reculerait de 33 points, à 7.285 points, et le CAC de 14 points, à 4.036 points.

Liz Miller, présidente de Summit Place Financial Advisors, note que les tensions géopolitiques ont été l'élément déclencheur du repli récent des actions, mais que d'autres facteurs auraient pu jouer. Elle ajoute qu'un maintien des cours du pétrole à des niveaux élevés serait "très inquiétant pour une économie qui semblait se redresser".

Les contrats à terme américains sont en légère hausse mercredi. Wall Street a connu mardi son plus fort repli de l'année, sous l'effet de l'escalade des tensions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et de la montée des cours du pétrole qui s'est ensuivie.

Wal-Mart Stores a également pesé sur l'indice Dow Jones. Le titre a cédé 3,1%, après la parution de résultats trimestriels faisant apparaître des difficultés persistantes aux Etats-Unis.

Bank of America a chuté de 3,9%, la banque ayant indiqué que sa filiale de cartes de crédit allait republier les résultats de huit trimestres en raison d'une charge de 20,3 milliards de dollars pour dépréciation due à la détérioration des conditions de crédit et à l'introduction de nouvelles règles depuis deux ans.

Cependant, la chute de Wall Street mardi a rassuré certains participants du marché, inquiets de la récente ascension des indices dans un contexte géopolitique troublé.

"Quand le marché ne fait pas attention aux questions géopolitiques et les ignore même complètement, il y a de quoi s'inquiéter", note Jennifer Ellison, associée chez Bingham, Osborn & Scarborough. "Il est bon que le marché revienne un peu à la réalité."

Les places asiatiques évoluent de façon contrastée mercredi, les investisseurs continuant de s'inquiéter des tensions au Moyen-Orient, mais les valeurs immobilières de Hong Kong ont grimpé en flèche à l'annonce de mesures conformes aux attentes pour le secteur. De leur côté, les valeurs japonaises souffrent de la vigueur du yen, qui pèse sur les titres des sociétés exportatrices.

 

DJ Eurostoxx 50   2.983,33 points  -0,96%
CAC 40            4.050,27 points  -1,15%
DAX 30            7.318,35 points  -0,05%
FTSE 100          5.996,76 points  -0,30%
SMI               6.622,49 points  -0,92%
AEX                 368,83 points  -0,56%
BEL 20            2.703,37 points  -0,45%
FTSE Mib         21.993,96 points  -1,06%
IBEX 35          10.701,90 points  -1,00%
 
DJIA             12.212,79 points  -1,44%
Nasdaq            2.756,42 points  -2,74%
S&P 500           1.315,44 points  -2,05%
 
Nikkei 225       10.579,10 points  -0,80%
 
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 22h50
 
USD/JPY     82,60   -0,16%
EUR/USD    1,3694   +0,27%
EUR/JPY    113,10   +0,11%


 

PETROLE

La crainte de perturbations des exportations pétrolières de la Libye maintient les contrats à terme sur le brut en hausse, mais la progression a ralenti et est marquée par la volatilité.

Vers 7h00, le contrat sur le brut léger doux du Nymex pour livraison en avril gagnait 8 cents, à 95,50 dollars le baril. A 6h00, le contrat sur le Brent de mer du Nord progressait de 75 cents, à 106,53 dollars le baril. Les prix du brut vont continuer d'être influencés par la situation en Libye, écrit la société de conseil Ritterbusch & Associates dans une note de recherche. "Nous pensons que les évènements en Libye vont éclipser diverses publications économiques", indiquent ses analystes. Le prix du baril pourrait selon eux facilement augmenter encore de 10 dollars d'ici la fin du mois de février si la situation en Libye continue de se détériorer ou si elle gagne d'autres pays producteurs de pétrole.

 
  • Cercle Finance le 23/02/2011 à 12:41

CAC 40 : hausse minime, timide rebond en vue à New York.


#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris affiche une petite hausse mercredi à la mi-séance, tirée par les valeurs financières qui profitent des bons résultats de Natixis.

Vers 12h30, l'indice CAC 40 avance de 0,1% à 4053,6 points.

AXA (+1,9%), Société Générale (+1,7%) et BNP Paribas (+0,8%) signent quelques unes des meilleures performances du CAC.

Leader de l'indice, Natixis grimpe de 5% à plus de 4,3 euros après la publication d'un résultat net de 442 millions d'euros au 4ème trimestre, en baisse de 50% en rythme annuel, mais supérieur aux attentes du marché.

Crédit Agricole, qui publiera ses résultats demain, progresse dans son sillage de 1,5%.

'Les bancaires permettent de limiter la casse', souligne un opérateur. 'Pour le reste, le conflit libyen et la peur de voir les troubles s'étendre au Bahrein et à d'autres pays producteurs de pétrole prend de l'ampleur', explique-t-il.

Sur le marché de l'énergie, le baril de Brent gagne encore 1,1% à 106,9 dollars, tandis que le WTI texan reprend 0,6% à près de 96 dollars.

Londres perd 0,6% et Francfort cède 0,4%. A ce stade, un timide rebond se profile à Wall Street.

A noter que Vivendi gagne 1,8% à 20,6 euros à Paris après le rejet par une cour fédérale new-yorkaise des demandes de tous les actionnaires associés dans le cadre d'une 'class action', ce qui réduit de 80% le montant des dommages à verser par le groupe.

Accor chute de 2,9% à 34,2 euros après avoir terminé son année 2010 sur un résultat net part du groupe de 3,6 milliards d'euros, contre une perte de 282 millions un an plus tôt.

'La question est d'essayer d'anticiper ce que va faire S&P qui a mis sa note sous surveillance négative après l'échec de l'introduction en Bourse de Lucien Barrière', souligne Aurel ce matin.

12:59 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.