18/02/2011

BONJOUR TOUT LE MONDE...EUROPE au calme....9h30

 

DJIA             12.318,14 points  +0,24%
Nasdaq            2.831,58 points  +0,21%
S&P 500           1.340,43 points  +0,31%
 
Nikkei 225       10.842,80 points  +0,06%
 
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 22h50
 
USD/JPY     83,28   -0,04%
EUR/USD    1,3608   +0,01%
EUR/JPY    113,33   inchangé

ACTIONS

Les places boursières européennes devraient commencer la séance de vendredi en très légère hausse, alors que les investisseurs restent en mode pause.

IG Markets prévoit que le FTSE ouvrira en hausse de 2 points à 6.089 points, tandis que le DAX prendrait 5 points à 7.410 points et le CAC, 5 points également à 4.157 points.

Selon Stephen Pope, chez Spotlight Ideas, les marchés pourraient montrer des signes "d'épuisement à court terme". Il souligne que le Stoxx 600 a pris près de 6% depuis le début de l'année, "porté par l'idée que la reprise économique s'accélère et que les politiques pour soutenir les pays endettés de la zone euro seront couronnées de succès".

Certains stratégistes avertissent toutefois que le sentiment à l'égard des tensions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pourrait changer rapidement.

Jay Suskind, chez Duncan Williams, estime ainsi qu'"une tempête géopolitique pourrait conduire les investisseurs à prendre leurs bénéfices".

Les contrats à terme américains sont orientés à la hausse vendredi. Les grands indices de Wall Street ont clôturé sur une note positive jeudi, des statistiques encourageantes sur l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie ayant compensé une hausse plus forte que prévu du nombre de demandes d'allocation chômage la semaine dernière et un rapport mitigé sur les prix à la consommation en janvier.

Robert Russell, président de Russell & Co., note que les tensions géopolitiques et l'augmentation des prix des matières premières ont toutefois tempéré l'optimisme à l'égard du secteur manufacturier jeudi.

Les marchés asiatiques présentent un tableau contrasté vendredi. Le marché de Shanghai a reculé sous l'effet de craintes d'éventuelles mesures de resserrement monétaire en Chine, tandis que les tensions au Moyen-Orient ont limité les achats à la Bourse de Tokyo.

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient entamer la séance sans grand changement vendredi, alors que les investisseurs attendent la publication de l'indice allemand des prix à la production et des statistiques sur les ventes de détail au Royaume-Uni.

La réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale des pays du 20, qui débute vendredi à Paris, sera également au centre de l'attention. Les grands argentiers du G20 discuteront des déséquilibres économiques mondiaux.

Les prix des obligations du Trésor américain reculent vendredi, après avoir progressé jeudi en réaction aux statistiques décevantes sur l'emploi publiées aux Etats-Unis, et aux informations selon lesquelles l'Iran se serait préparé à envoyer deux navires de guerre dans le canal de Suez. Ces nouvelles ont en effet incité les investisseurs à acheter des actifs sûrs, mais leur effet a cependant été tempéré par le rebond des marchés d'actions américains, dopés par la publication de l'indice manufacturier de la Réserve fédérale de Philadelphie, ressorti à son plus haut niveau depuis janvier 2004.

"Les signaux provenant du marché de l'emploi sont mitigés, comme le suggère la hausse des inscriptions au chômage. Cela veut dire que le programme d'achat d'obligations de la Fed va se poursuivre", estime James Golden, responsable des transactions sur les titres du Trésor chez Jefferies & Co à New York. Le rendement des obligations américaines à 10 ans pourrait selon lui baisser à 3,5% prochainement.

 

CHANGES

L'euro, le dollar et le yen évoluent peu vendredi, tandis que les investisseurs surveillent l'évolution de la situation au Moyen-Orient.

Les inquiétudes quant à une éventuelle confrontation entre Israël et l'Iran, alors que des navires de guerre iraniens seraient en route vers le canal de Suez, ont conduit certains investisseurs à se reporter sur le franc suisse. Mais ils ont dédaigné le dollar, lui aussi souvent considéré comme une valeur refuge, en raison des liens étroits entre les Etats-Unis et Israël, observent certains analystes.

Du côté des problèmes de dette souveraine en Europe, de hauts responsables ont déclaré à Dow Jones Newswires que les représentants de la zone euro faisaient pression sur le Portugal pour que le pays ait recours à une aide financière.

L'euro est passé sous 1,36 dollar sur fond de craintes que le Portugal soit le prochain domino de la zone euro à tomber, et d'inquiétudes à l'égard de la santé financière de l'ensemble de la région.

 

PETROLE

Les prix des contrats à terme sur le pétrole sont contrastés vendredi, alors que les tensions persistantes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord continuent de soutenir les cours, notent des analystes.

Vers 07h00, le contrat sur le brut pour livraison en mars du Nymex perdait 30 cents, à 86,06 dollars le baril sur Globex.

A 06h00, le contrat sur le Brent de la mer du Nord pour livraison en avril gagnait deux cents, à 102,61 dollars le baril.

"Je pense que les prix du pétrole brut pourraient à nouveau être dopés par les troubles dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord", prévoit Ong Yi Ling, analyste investissement de Phillip Futures à Singapour.

La région reste sous tension vendredi.

Un membre de la famille royale saoudienne a averti jeudi que le mouvement de contestation qui se répand dans le monde arabe pourrait gagner l'Arabie Saoudite si cette dernière n'accélérait pas les réformes, a indiqué la BBC.

CECI EST CHOQUANT.....

  • AFP le 18/02/2011 à 09:19

USA : des banques étrangères trouvent une astuce pour échapper à la réforme

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Des banques étrangères ont trouvé une astuce pour échapper à l'une des dispositions les plus contraignantes de la réforme américaine du secteur financier, qui les obligerait à massivement recapitaliser leurs filiales aux Etats-Unis, rapporte vendredi le Wall Street Journal.

Ces banques, parmi lesquelles la britannique Barclays, ont engagé les démarches pour changer le statut juridique de leurs activités américaines, qui sont actuellement coiffées par une holding supervisée par la Réserve fédérale.

"La manoeuvre leur permettrait d'échapper à l'une des dispositions de la loi Dodd-Frank qui les oblige à injecter des milliards de dollars d'argent frais dans le capital de ces entités", écrit le quotidien des milieux d'affaires.

Le subterfuge consiste à supprimer légalement leur entité juridique américaine et à piloter individuellement depuis le siège de la maison-mère les diverses activités américaines de la banque.

C'est la banque britannique Barclays qui a la première trouvé l'astuce. Selon le WSJ, Barclays a "secrètement" supprimé sa holding américaine, Barclays Group US, afin que celle-ci ne soit plus soumise à la réglementation édictée l'année dernière pour éviter une nouvelle crise semblable à celle de 2008.

N'étant plus une entité américaine à part entière, Barclays n'est plus tenu de remplir les exigences américaines en termes de capital. Selon la nouvelle loi, Barclays aurait dû injecter plus de 12 milliards de dollars d'argent frais dans sa filiale pour que celle-ci satisfasse au ratio de fonds propres durs (capital et bénéfices mis en réserve) qui doit dépasser 4% aux Etats-Unis.

"Plusieurs autres banques étrangères envisagent de lui emboîter le pas", ajoute le quotidien financier, citant des sources proches du dossier.

Les Etats-Unis ont adopté en juillet une vaste réforme financière baptisée Dodd-Frank, du nom des deux parlementaires l'ayant portée.

Les banques se sont fortement opposées à ces nouvelles dispositions qui pénalisent leur rentabilité.

LES INDICES A 9H34..

BEL 20 * 2,771.66 0.85 0.03 %  
AEX 25 * 373.14 0.15 0.04 %  
CAC 40 * 4,158.02 5.71 0.14 %  
Euronext 100 * 740.53 0.17 0.02 %  
Next 150 * 1,740.14 0.48 0.03 %  
DAX 30 7408.42 2.91 0.04 %  
MIB 30 23,098.71 -79.67 -0.34 %  
IBEX 35 11115.90 2.90 0.03 %  
SMI 6,719.23 12.76 0.19 %  
SLI 1,079.74 3.75 0.35 %  
SPI 6,026.45 10.78 0.18 %  
FTSE™ 100 6080.32 -7.06 -0.12 %  
Dow Jones * 12,318.14 29.97 0.24 %  
Nasdaq 100 2,397.57 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,831.58 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,092.83 -0.36 -0.03 %  
OMX Helsinki 25 2,633.61 2.95 0.11 %  
OMX Stockholm 30 1,107.38 -3.31 -0.30 %  
OMX Copenhagen 20 468.91 0.34 0.07 %
Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3585 -0.16%
Euribor 1 an 1.721 0%
Gold Index 1384.70 0.07%
Pétrole New York (Light Sweet Crude Oil) 86.13 -0.27%

09:35 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.