15/02/2011

Deutsche Börse et NYSE Euronext

  • AFP le 15/02/2011 à 18:29

Deutsche Börse et NYSE Euronext créent un géant boursier mondial :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Salle de marché à la bourse de Francfort
© AFP/archives  Marius Becker

Les groupes boursiers Deutsche Börse et NYSE Euronext ont décidé mardi de fusionner pour donner naissance au plus grand opérateur boursier du monde.

L'opérateur allemand et le groupe transatlantique, deux ténors en lutte contre la montée en puissance de nouvelles plateformes, se rapprochent pour créer "le leader mondial pour la négociation de produits dérivés et de la gestion des risques, ainsi que le centre le plus important et le plus réputé de levée de capitaux et d?échanges de titres", selon le communiqué.

La société combinée sera le premier opérateur boursier dans le monde en terme de chiffre d'affaires et de capitalisation boursière, avec une très forte présence sur les produits dérivés et les actions au comptant en Europe, et les actions au comptant et options aux Etats-Unis, selon l'agence financière Moody's.

Elle possèdera deux sièges, l'un à New York, l'autre à Francfort. Duncan Niederauer, actuel patron de l'opérateur transatlantique NYSE Euronext, est nommé directeur général du groupe. Le président du conseil d?administration sera le Suisse Reto Francioni, actuellement à la tête de Deutsche Börse.

La nouvelle entité, qui n'a pas encore de nom, sera de droit néerlandais, détenue à 60% par les actionnaires de Deutsche Börse et 40% par ceux de NYSE Euronext.


Un trader à la bourse de New York, en mai 2008
© AFP  Stan Honda

Deutsche Börse désignera neuf membres du conseil d'administration, NYSE Euronext six. Le comité exécutif sera composé pour moitié de dirigeants actuels de Deutsche Börse et pour moitié de ceux de NYSE Euronext.

"Ce qui est important, c'est le mot diversification", a insisté Duncan Niederauer lors d'une conférence de presse. "Cela va nous mettre en position d'être concurrentiels dans un environnement de plus en plus mondialisé et une industrie très compétitive".

La force du nouvel opérateur viendra de la négociation et de la compensation de produits dérivés, qui représenteront plus d'un tiers du chiffre d'affaires total. La combinaison des ressources va permettre d'échanger plus 90 millions de contrats de produits dérivés par jour, a expliqué M. Niederauer.

Le nouveau groupe espère ainsi se "révéler un partenaire particulièrement attractif pour les marchés de capitaux de la région Asie-Pacifique et d?autres régions du monde", selon le communiqué.

Sur le parquet de Wall Street, l'ambiance était à "l'excitation", a rapporté à l'AFP Kenneth Polcari, qui travaille au NYSE pour ICAP Equities, premier courtier interbancaire mondial. "Cela rapproche le monde un peu plus des échanges en continu, 24 heures sur 24 autour du monde, avec un seul chaînon manquant -- l'Asie".

La dualité du groupe a toutefois provoqué des réactions aux relents nationalistes des deux côtés de l'Atlantique après l'annonce de l'ouverture de discussions entre les deux groupes la semaine dernière. Des médias américains ont rebaptisé le haut lieu de la finance new-yorkaise "Wall Strasse".

M. Francioni a insisté au cours d'une conférence de presse sur le statut renforcé de New York comme "capitale mondiale de la finance", et de Francfort comme "centre financier de l'Europe".

Les deux opérateurs estiment que le rapprochement devrait générer des synergies de coûts de 300 millions d?euros ainsi que "d?importantes opportunités de croissance du chiffre d?affaires". Combiné et basé sur les chiffres de 2010, celui-ci est de 4,1 milliards d'euros.

Chaque place boursière conservera son nom et continuera de fonctionner selon la même structure de réglementation et de supervision. Deutsche Börse opère la Bourse de Francfort, tandis que NYSE Euronext chapeaute les places de New York, Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne.

L'accord doit encore être approuvé par les autorités de la concurrence aux Etats-Unis et en Europe. La finalisation de l'opération est attendue pour la fin de l'année.

  • AOF le 15/02/2011 à 17:27

La valeur du jour à Wall Street - NYSE recule après l'annonce de fusion :


#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

(AOF) - Le titre Nyse Euronext recule de 1,93% à 38,69 dollars à New York après la publication d'un communiqué détaillant l'accord de fusion avec Deutsche Börse. Cette fusion se traduit par la naissance d'un nouveau numéro un mondial dans les produits dérivés et la gestion des risques. Le fruit de ce mariage deviendra la première Place au monde en termes de levée de capitaux. Le nouveau groupe, de droit néerlandais, sera doté de deux sièges : l'un à New York, l'autre à Francfort.

Selon les informations fournies par Nyse Euronext, le rapprochement devrait générer des synergies de coûts de 300 millions d'euros ainsi que d'importantes opportunités de croissance du chiffre d'affaires.

Les actionnaires de Deutsche Börse devraient détenir 60% du nouvel ensemble à l'issue de la fusion, tandis que les actionnaires de Nyse Euronext en détiendront 40%.

Chaque action du capital de Deutsche Börse sera échangée contre une action ordinaire du capital de la nouvelle société et chaque action de Nyse Euronext sera échangée contre 0,47 action du capital.

Moody's Investors Service a revu à la hausse sa perspective de stable à positive sur la note A3 Prime-2 de Nyse Euronext après l'annonce de sa fusion avec Deutsche Börse, annonce le cabinet de notation dans un communiqué. Ce relèvement s'explique par l'amélioration attendue du profil de crédit de Nyse Euronext dans le cas où la fusion avec Deutsche Börse serait conclue.

« L'industrie est en pleine phase de consolidation alors que les bourses d'échange cherchent à pénétrer les marchés à forte croissance et à capturer des parts de marché dans les dérivés à fortes marges », a déclaré Alexander Yavorsky, le vice-président de Moody's.

Pour sa part, le directeur général du Chicago Mercantile Exchange a déclaré qu'il n'avait aucun commentaire à faire concernant une éventuelle offre de son groupe sur Nyse Euronext.
LES INDICES A 19H22...
BEL 20 * 2,730.78 5.27 0.19 %  
AEX 25 * 370.51 0.34 0.09 %  
CAC 40 * 4,110.34 13.72 0.33 %  
Euronext 100 * 733.21 1.78 0.24 %  
Next 150 * 1,748.95 -4.08 -0.23 %  
DAX 30 7,400.04 3.41 0.05 %  
MIB 30 22,823.82 186.53 0.82 %  
IBEX 35 10,826.20 51.50 0.48 %  
SMI 6,690.90 24.84 0.37 %  
SLI 1,075.54 1.52 0.14 %  
SPI 6,008.18 16.76 0.28 %  
FTSE™ 100 6,037.08 -23.01 -0.38 %  
Dow Jones * 12222.29 -45.90 -0.37 %  
Nasdaq 100 2382.29 -3.31 -0.14 %  
Nasdaq 2809.46 -7.72 -0.27 %  
OMX Nordic 40 1,105.03 -5.16 -0.46 %  
OMX Helsinki 25 2,644.07 -20.61 -0.77 %  
OMX Stockholm 30 1,125.85 -8.20 -0.72 %  
OMX Copenhagen 20 471.82 -0.13 -0.03 %
Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3507 0.13%
Euribor 1 an 1.720 0.23%
Gold Index 1372.40 0.79%
Pétrole New York (Light Sweet Crude Oil) 84.31 -0.59%

19:23 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.