11/02/2011

10H56... -0.6%

ACTIONS

Les marchés d'actions européens ouvrent en baisse vendredi, dans un contexte de tensions géopolitiques accrues en Egypte, alors que les contrats à terme américains laissent attendre un repli de Wall Street, sous l'effet de prises de bénéfice avant le week-end.

IG Markets s'attend à ce que le FTSE perde 10 points à l'ouverture, à 6.010 points, tandis que le DAX devrait reculer de 14 points, à 7.326 points, et le CAC céder 2 points, à 4.093 points.

L'attention se portera vendredi sur Nokia (NOK), qui doit présenter sa nouvelle stratégie lors d'une conférence à Londres. Selon la presse, le fabricant de terminaux mobiles serait en discussions avec Microsoft Corp. (MSFT) en vue de remplacer son système d'exploitation mobile Symbian par celui du géant américain, Windows Phone 7.

Les contrats à terme américains se replient vendredi. Wall Street a rebondi jeudi en fin de séance dans l'espoir d'une démission prochaine du président égyptien Hosni Moubarak. Bien que ces espoirs aient été déçus, un mouvement de vente est peu probable vendredi.

Toutefois, le marché s'inquiète d'éventuelles perturbations du trafic du canal de Suez, notamment si les violences s'aggravent, avertit Mark Luschini, stratégiste en chef pour les investissements chez Janney Montgomery Scott.

Les places asiatiques évoluent en demi-teinte vendredi. La Bourse de Shanghai est pénalisée par la crainte de voir Pékin adopter de nouvelles mesures de resserrement monétaire, tandis que celle de Séoul a perdu du terrain, les investisseurs pensant que la Banque de Corée va relever ses taux prochainement.

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient entamer la séance sur une note mitigée à l'approche de la publication des chiffres de l'inflation de l'Allemagne et du Royaume-Uni, qui pourraient donner des indications sur le chemin que pourrait prendre la politique monétaire.

Les rendements obligataires se sont repliés jeudi, alors que la Banque centrale européenne semble être intervenue pour acheter de la dette portugaise. L'évolution du marché constitue une réaction à retardement au "pacte de compétitivité" lancé vendredi dernier par l'Allemagne et la France lors d'un sommet de l'Union européenne.

La décision de la Banque d'Angleterre, jeudi, de maintenir ses taux d'intérêt inchangés était attendue, mais les analystes pensent que le vote a été serré compte tenu des inquiétudes au sujet de la montée de l'inflation.

Les prix des obligations du Trésor américain sont stables vendredi. Ils ont chuté jeudi, après les déclarations de la Réserve fédérale au sujet de son programme d'achat d'actifs, qui ont fait craindre que le soutien qu'elle apporte à l'économie puisse s'affaiblir dans les prochains mois.

Ils ne se sont pas redressés après les remarques du président égyptien Hosni Moubarak, qui a annoncé lors d'un discours télévisé qu'il déléguerait une partie de ses pouvoirs à son vice-président mais qu'il ne démissionnerait pas. Il a répété qu'il resterait en poste jusqu'en septembre, ce qui a provoqué la fureur des manifestants au Caire, qui réclament son départ immédiat.

La Fed a annoncé jeudi son intention d'acheter environ 97 milliards de dollars de titres du Trésor dans les prochaines semaines, dans le cadre de ses achats d'actifs destinés à soutenir l'économie. Ce montant a déçu les investisseurs, qui espéraient qu'il serait d'au moins 100 milliards de dollars.

 

CHANGES

L'euro évolue dans une fourchette restreinte vendredi, malgré les tensions persistantes en Egypte, observe Mike Jones, stratégiste pour les changes chez Bank of New Zealand. "La réaction du marché aux spéculations autour d'une éventuelle démission du président [égyptien Hosni Moubarak] a été minime, et maintenant qu'un démenti a été apporté, la réaction est tout aussi minime," explique-t-il.

"Ce qui fait bouger l'euro pour le moment sont les attentes sur les taux de la Banque centrale européenne et le sentiment général sur le dollar", ajoute-t-il.

Lors d'un discours télévisé jeudi soir, Hosni Moubarak a délégué certains de ses pouvoirs au vice-président Omar Souleimane, mais il n'a pas démissionné, malgré les appels du peuple égyptien qui manifeste depuis près de trois semaines contre le régime en place.

Selon Stuart Ive, opérateur senior chez HiFX, l'euro devrait subir de nouvelles pressions vendredi, les problèmes de dette souveraine de la zone euro revenant sur le devant de la scène. En effet, la BCE semble être intervenue jeudi pour acheter des obligations portugaises suite à une nouvelle hausse des rendements.

De son côté, la livre sterling bénéficie de l'espoir que la Banque d'Angleterre relève ses taux dans un avenir proche, même si elle les a laissés inchangés jeudi.

 

PETROLE

Les cours du pétrole sont en hausse vendredi, car l'exacerbation des tensions en Egypte fait craindre que l'offre de brut soit affectée, notent des analystes.

Vers 7h00, le contrat de référence de New York, sur le brut léger doux pour livraison en mars, gagnait 45 cents, à 87,18 dollars le baril. A 6h00, le contrat sur le Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le dernier jour de cotation, progressait de 51 cents, à 101,95 dollars le baril.

Le Président égyptien Hosni Moubarak a annoncé jeudi soir qu'il déléguait une partie de ses pouvoirs au vice-président Omar Souleimane et a réitéré son refus de démissionner, provoquant la colère des manifestants qui exigent son départ.

"C'est vraiment dû au discours que Moubarak a donné plus tôt", estime Ong Yi Ling, analyste chez Phillip Futures à Singapour. "Je pense que cela a conduit les investisseurs à se focaliser de nouveau sur la crise égyptienne", a-t-elle déclaré à l'AFP.

MOUVEMENT DANS LES MOBILES...SEMBLE BON POUR MSFT...SOSO POUR NOKIA.

 

Nokia´s New Strategy Big Win To Microsoft-Analyst

DJ MARKET TALK: Nokia´s New Strategy Big Win To Microsoft-Analyst

 

0827 GMT (Dow Jones) Nokia´s (NOK1V.HE) strategic partnership with Microsoft (MSFT), with Microsoft´s mobile operating system to serve as Nokia´s primary smartphone platform, is a huge win for Microsoft, says Canalys analyst Pete Cunningham. "Microsoft´s Windows 7 phone has had a slow start with none of the vendors giving it priority. So from Microsoft´s perspective this is fantastic," he says. From Nokia´s point of view the news shows that Elop has made tough decisions. "The good thing about someone new is that he had no loyalty to platforms that Nokia has been working on. Nokia was going backwards in relation to the rest of the market and needed to make some tough decisions," Cunningham suggests it´s too early to judge the worth of the planned changes. Shares trade down 10% at EUR7.34. (jens.hansegard@dowjones.com)

10:56 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.