07/02/2011

BONJOUR....BIEN ORIENTE..8H56..

ACTIONS

Les places boursières européennes devraient ouvrir en légère hausse lundi, soutenues par l'optimisme prudent des investisseurs. Toutefois, l'amélioration des statistiques sur le secteur manufacturier dans plusieurs grands pays alimente les inquiétudes sur l'inflation, déjà nourries par la hausse des prix des matières premières.

IG Markets prévoit que le FTSE ouvrira en hausse de 19 points à 6.016 points lundi, tandis que le DAX prendrait 10 points, à 7.226 points, et que le CAC avancerait de 16 points, à 4.063 points.

"La tendance haussière se poursuit sur les marchés d'actions mondiaux, grâce à une reprise stable de l'économie américaine", estime Hiroichi Nishi, de Nikko Cordial Securities.

Les valeurs bancaires pourraient encore avoir les faveurs du marché lundi, Goldman Sachs ayant relevé sa recommandation sur le secteur bancaire européen de neutre à surpondérer.

Les contrats à terme américains présentent un paysage en demi-teinte lundi. Vendredi, Wall Street a légèrement progressé, ce qui a permis au marché américain d'inscrire sa plus forte hausse hebdomadaire en deux mois. Des résultats d'entreprises solides ont soutenu le secteur technologique, tandis que les opérateurs ont largement attribué les chiffres décevants de l'emploi salarié de janvier aux conditions météorologiques difficiles du début de l'année.

Une poignée de sociétés composant l'indice Dow Jones publieront leurs résultats trimestriels cette semaine, de même que plusieurs entreprises des secteurs de l'assurance santé, de la réassurance et de l'alimentation.

Les valeurs asiatiques affichent une performance mitigée lundi après la publication du rapport sur l'emploi américain, tandis que les inquiétudes à l'égard de la situation en Egypte pourraient maintenir le prix du baril de Brent au-dessus de 100 dollars.

Les échanges sont peu animés dans la région après la célébration du Nouvel An chinois. Les Bourses de Shanghai et Taipei sont restées fermées lundi.

 
 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient suivre les obligations du Trésor américain à la baisse lundi, alors que les investisseurs attendent la publication de statistiques majeures en Allemagne sur les commandes au secteur manufacturier, et que les problèmes de dette dans la zone euro continuent de faire débat.

L'intervention devant le Parlement européen du président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet, à 15h00, sera surveillée par les investisseurs, qui seront attentifs à tout éventuel changement de point de vue du patron de la BCE sur l'inflation.

Les obligations du Trésor américain présentent un tableau contrasté lundi. Les prix des emprunts d'Etat américains ont chuté vendredi, et le mouvement de vente enregistré sur la semaine a ainsi été le plus important depuis début décembre. Les chiffres du rapport mensuel sur l'emploi publiés vendredi ont en effet alimenté les inquiétudes au sujet de l'inflation et d'un possible resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

"Les spéculateurs à la baisse sur les obligations du Trésor sont aux commandes et toute hausse déclenche des ventes", constate Michael Franzese, responsable des transactions sur les titres du Trésor chez Wunderlich Securities à New York.

Après être enfin sortis de la fourchette étroite dans laquelle ils évoluaient depuis plusieurs semaines, les rendements des titres du Trésor risquent de grimper cette semaine, car le marché se prépare à l'émission de 72 milliards de dollars de dette souveraine.

L'embellie sur le front des indicateurs économiques a été l'un des facteurs qui ont fait monter les rendements.

 
 

CHANGES

L'euro monte face à la plupart des autres grandes devises lundi, grâce à l'apaisement des inquiétudes à l'égard de la dette souveraine de la zone euro.

La crise européenne est passée au second plan, explique Andrew Wilkinson, analyste senior chez Interactive Brokers dans le Connecticut. Elle "reste très importante du fait de sa capacité à créer l'instabilité, mais elle n'est plus sur le devant de la scène".

Les spéculateurs sont en effet peu anxieux vis-à-vis de la monnaie unique. Les données de la CFTC montrent que les positions longues nettes sur l'euro ont atteint 6,8 milliards de dollars au 1er février, soit un bond de 73% par rapport à la semaine précédente.

Les craintes liées à l'instabilité politique en Egypte continuent toutefois de peser sur les marchés, sur fond de spéculations croissantes autour d'un départ forcé du président Hosni Moubarak. Si cela se produit, un mouvement de refuge pourrait soutenir le dollar.

La livre sterling progresse face au billet vert, soutenue par les anticipations de resserrement monétaire au Royaume-Uni et par une montée de l'appétit pour le risque au niveau mondial.

 
 

PETROLE

Il faut s'attendre lundi à une consolidation du cours du pétrole brut coté au Nymex, qui a clôturé vendredi à 89,03 dollars le baril, en baisse de 1,51 dollar, d'après l'analyse technique de Dow Jones.

Les marchés pétroliers n'ont pour le moment pas réagi à l'annonce de l'attaque samedi d'un gazoduc égyptien dans la péninsule du Sinaï, et se sont plutôt polarisés sur les discussions préliminaires ouvertes entre le vice-président et l'opposition, qui laissent entrevoir l'espoir d'une fin des troubles en Egypte.

Vers 7h00, le contrat à terme sur le brut du Nymex pour livraison en mars gagnait 20 cents, à 89,23 dollars le baril. A 6h00, le contrat sur le Brent progressait de 35 cents, à 100,18 dollars le baril.

08:56 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.