19/01/2011

les techs tirent les marchés.APPLE et IBM.

Asian shares advance on high-tech rally

Asian stock markets rise; Apple, IBM earnings boost high-tech shares

BANGKOK (AP) -- Asian stock markets advanced Wednesday, with the region's high-tech shares pushing higher after strong earnings from Apple Inc. and IBM Corp.

Oil prices lingered above $91 a barrel, underpinned by the rise in regional stock markets and raised demand forecasts for this year. In currencies, the dollar weakened against the yen and the euro.

"Markets are taking their queue from the U.S. We are in results seasons, and some have beaten forecasts," said Lee Kok Joo, head of research at Phillip Securities in Singapore. "The most prominent one is Apple. Indications are that the retail market was very strong in the last quarter of last year. Consumers are spending."

Japan's Nikkei 225 stock average rose 0.4 percent to 10,555.92 and South Korea's Kospi added 0.7 percent to 2,110.88. The electronics sector bolstered both markets, with Hitachi Ltd. up 2.9 percent in Tokyo and Samsung Electronics Co. jumping 2.3 percent in Seoul.

Hong Kong's Hang Seng index gained 0.8 percent to 24,351.86 on robust gains by property shares. The Shanghai Composite index was up 1 percent at 2,737.66 and Australia's S&P/ASX 200 climbed 0.6 percent to 4,832.50.

Apple produced stellar holiday-quarter results by boosting production of iPads faster than analysts predicted, and shoppers bought iPhones as fast as Apple could make them, helping drive the company's fiscal first-quarter net income up 78 percent from the prior year.

Apple's newest product, the iPad tablet computer was one of the hottest gifts over the holidays. Apple sold 7.3 million of them -- a million more than analysts expected.

But even with the strong start to earnings season, investors are waiting for it to get into full swing before making any conclusions about the actual condition of the U.S. economy. Later Wednesday, EBay Inc., Wells Fargo & Co. and Goldman Sachs Group Inc. release quarterly results. Markets were also anticipating the U.S. Commerce Department's release of housing starts for December.

In New York on Tuesday, the Dow Jones industrial average hit its highest close since June 2008, led by Boeing Co. and Caterpillar Inc. The two companies contributed more than half of the Dow's 50 point rise.

The Dow rose 50.55 points, or 0.4 percent, to finish at 11,837.93. The broader Standard & Poor's 500 index edged up 1.78, or 0.1 percent, to close at 1,295.02. The Nasdaq rose 10.55, or 0.4 percent, to 2,765.85.

Apple had weighed on the Nasdaq after the company announced that its charismatic CEO Steve Jobs was taking another medical leave. Its shares fell 2.2 percent but that was offset when the company announced its earnings after the market closed.

IBM also reported after market close, announcing that its net income in the fourth quarter rose 9 percent, topping expectations.

In currencies, the dollar fell to 82.21 yen from 82.59 yen late Tuesday. The euro rose to $1.3451 from $1.3387.

Benchmark crude for February delivery was up 15 cents at $91.53 a barrel in electronic trading on the New York Mercantile Exchange. The contract, which expires this week, fell 16 cents to settle at $91.38 on Tuesday

Le 18/01/2011 à 23:15 - Mis à jour le 19/01/2011 à 09:15

Une fois de plus, Apple déjoue tous les pronostics

Une fois de plus, Apple déjoue tous les pronostics
©REA

 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a fait état mardi soir d'un résultat trimestriel qui a, une fois de plus, dépassé les attentes des analystes, même si cette annonce a été occultée par les inquiétudes relatives à la santé de son emblématique dirigeant Steve Jobs.

Au cours du premier trimestre de son exercice, la marque à la pomme a dégagé un bénéfice de 6 milliards de dollars, 6,43 dollars par action, alors que les marchés n'anticipaient que 5,40 dollars par titre.

Quant au chiffre d'affaires, il est ressorti à 26,7 milliards de dollars, là où le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur 24,4 milliards. La marge brute s'est inscrite à 38,5%.

Dans le détail, Apple dit avoir vendu 4,13 millions de Macs, 7,33 millions d'iPads, 16,24 millions d'iPhones et 19,45 millions d'iPods au cours du trimestre.

L'international a représenté 62% de son chiffre d'affaires.

"Très clairement, il s'agit de chiffres énormes. On a un peu l'impression qu'ils auraient été meilleurs encore s'ils avaient été publiés avant que le congé-maladie de Steve Jobs soit annoncé", a commenté Stephen Massocca de Wedbush Morgan.

Steve Jobs, qui est âgé de 55 ans, a annoncé lundi un nouvel arrêt-maladie, alors que les marchés américains étaient fermés pour le Martin Luther King Day, sans donner de date prévisionnelle de retour, contrairement à ce qui s'était passé lors de son précédent arrêt.

C'est le deuxième en deux ans - il s'était absenté pour six mois en janvier 2009 pour une greffe du foie - et le troisième depuis 2004. Cette année-là, il avait été opéré pour un cancer du pancréas.

Mardi, l'action Apple a fini en baisse de 2,3% à 340,65 dollars. Sa cotation hors séance a été suspendue après la publication des résultats avant de reprendre en hausse de 4,3% à 355,22 dollars.

Ces dernières semaines, le titre avait atteint des sommets historiques sur le Nasdaq. La firme californienne venait d'annoncer que son iPhone allait être disponible pour les abonnés du premier opérateur mobile américain, Verizon Wireless.

En l'absence de Steve Jobs, ce sera au directeur général délégué du groupe, Tim Cook, qui occupe ce poste depuis 2005, de décider ce qu'il faudra dire au sujet de son patron absent et ce qu'Apple compte faire avec une trésorerie (disponibilités et valeurs mobilières de placement) de 50 milliards de dollars (37,4 milliards d'euros).

Moins médiatique que Steve Jobs, Tim Cook, qui est âgé de 50 ans, ne devrait pas faire d'annonce tonitruante. Il est toutefois considéré comme quelqu'un de confiance. Il a déjà représenté Steve Jobs avec succès par deux fois auparavant.

En 2009, pendant les six mois d'absence de Steve Jobs, l'action Apple avait gagné 60% sous la houlette de Tim Cook.

Les atouts d'Apple sont connus : l'iPhone qui devrait se vendre à plus de 60 millions d'unités dans le monde cette année, l'iPad, qui a lancé le marché des tablettes et qui, au titre de précurseur, devrait creuser son sillon malgré la concurrence.

Nicolas Delame et Danielle Rouquié, pour le service français

© 2011 Reuters

INDICES A 10H26..

BEL 20 * 2,656.74 -1.11 -0.04 %  
AEX 25 * 363.38 -0.35 -0.10 %  
CAC 40 * 4,009.51 -3.17 -0.08 %  
Euronext 100 * 720.01 -0.65 -0.09 %  
Next 150 * 1,728.32 2.15 0.12 %  
DAX 30 7140.55 -2.90 -0.04 %  
MIB 30 21,625.01 34.15 0.16 %  
BEL 20 * 2,656.74 -1.11 -0.04 %  
SMI 6,619.16 -15.77 -0.24 %  
SLI 1,052.94 -3.40 -0.32 %  
SPI 5,934.45 -10.34 -0.17 %  
FTSE™ 100 6049.18 -7.25 -0.12 %  
Dow Jones * 11,837.93 50.55 0.43 %  
Nasdaq 100 2,328.79 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,765.85 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,130.41 -3.13 -0.28 %  
OMX Helsinki 25 2,687.45 -9.12 -0.34 %  
OMX Stockholm 30 1,177.47 -1.83 -0.16 %  
OMX Copenhagen 20 474.41 -0.61 -0.13 %  

10:27 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.