10/01/2011

BONJOUR ET BONNE SEMAINE..-1% CE MATIN à 10h10

EN RECUL dès l'ouverure...

ACTIONS

Les Bourses européennes devraient commencer la première séance de la semaine tout juste dans le vert, alors que les inquiétudes au sujet de la dette souveraine portugaise ont refait surface.

Selon IG Markets, le FTSE devrait ouvrir en hausse de 5 points lundi, à 5.989 points, et le DAX, de 1 point, à 6.949 points, tandis que le CAC devrait être inchangé à l'ouverture, à 3.866 points.

Le Portugal a pesé sur les marchés européens vendredi. Les inquiétudes à propos de la prochaine émission d'emprunts d'Etat du pays, ainsi que de l'impasse politique en Belgique, ont fait grimper le coût de l'assurance contre le risque de défaut sur la dette de la zone euro.

Un porte-parole du ministère allemand des Finances a déclaré dimanche à Dow Jones Newswires que Berlin ne faisait pas pression sur le gouvernement portugais pour qu'il sollicite une aide extérieure. Samedi, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel rapportait que Paris et Berlin craignaient que le Portugal perde accès aux marchés de capitaux et poussaient Lisbonne à demander le plus tôt possible la protection du nouveau dispositif de sauvetage de l'Union européenne.

Les contrats à terme américains affichent un tableau contrasté lundi. Le secteur financier a tiré Wall Street vers le bas vendredi, en réaction à une décision de justice sur les saisies immobilières défavorable aux banques, ainsi qu'aux inquiétudes suscitées par les chiffres décevants du rapport sur l'emploi salarié.

Le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a déclaré que la reprise économique qui a débuté il y a un an et demi se poursuivait, mais à un rythme insuffisant pour l'instant pour réduire significativement le taux de chômage, et qu'il faudrait probablement beaucoup de temps pour que ce dernier retrouve un niveau normal.

La saison des résultats du quatrième trimestre démarre lundi, avec les chiffres du géant de l'aluminium Alcoa Inc., qui devraient s'être améliorés par rapport au troisième trimestre, où son bénéfice net avait chuté de 21%.

Les marchés d'actions asiatiques sont pour la plupart en territoire négatif lundi. Les valeurs bancaires se replient à la Bourse de Shanghai, plombées par les craintes de nouvelles hausses des taux d'intérêt. Les importantes inondations qui touchent l'Australie continuent de peser sur la Bourse de Sydney.

 

OBLIGATIONS

Bunds et gilts devraient être stables lundi en début de séance et bénéficier d'un regain d'inquiétude à l'égard de la dette souveraine du Portugal.

En effet, avant les adjudications portugaises de cette semaine, les marchés devront réagir aux informations de presse selon lesquelles le pays s'apprêterait à bénéficier d'une aide pouvant atteindre 100 milliards d'euros et aux démentis gouvernementaux qui ont suivi la parution de ces articles.

Les emprunts du Trésor américain évoluent peu lundi, après avoir rebondi vendredi en réaction à un rapport décevant sur l'emploi salarié aux Etats-Unis et aux commentaires du président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke.

La semaine à venir constituera un véritable test pour la demande d'emprunts américains en 2011, car le gouvernement procédera à 66 milliards de dollars d'adjudications.

"Les fondamentaux continuent de soutenir le marché obligataire", estime Ian Lyngen, stratégiste obligataire senior chez CRT Capital Group LLC. "Il est prématuré de penser que l'économie est clairement sur la voie d'une reprise durable."

 

CHANGES

Sous pression lundi matin, l'euro est descendu à son plus bas niveau en quatre mois face au dollar, alors que la zone euro se prépare à émettre plusieurs milliards d'euros de dette cette semaine.

La monnaie unique a cependant rebondi par la suite, en réaction aux déclarations de Xu Nuojin, un responsable de la Banque centrale chinoise. Ce dernier a affirmé que la Chine devait diversifier ses réserves de changes, en augmentant la proportion des devises autres que le dollar.

L'euro est cependant confronté à la résurgence des inquiétudes au sujet de la dette de certains pays de la zone euro. Le Portugal, considéré comme l'une des économies les plus fragiles de la région, compte placer jusqu'à 1,25 milliard d'euros de dette cette semaine, et c'est au total environ 24 milliards d'euros d'emprunts d'Etat qui doivent être émis en Europe au cours de la semaine.

"Le marché attache une prime de risque plus importante à l'euro, et c'est clairement à cause de la dette souveraine", observe Sean Callow, stratégiste devises senior chez Westpac à Sydney.

La livre sterling, en légère hausse face au dollar, devrait se maintenir à l'intérieur d'une fourchette face à la devise américaine, alors que l'appétit pour le risque tend de nouveau à s'affaiblir. Elle profite cependant d'une bonne demande contre l'euro.

 

PETROLE

Les cours pétroliers s'inscrivent en hausse lundi, alors qu'un oléoduc traversant l'Alaska par lequel transite 12% du pétrole brut des Etats-Unis reste fermé, indiquent les analystes.

A 6h00, le contrat de février sur le Brent de mer du Nord s'adjugeait 92 cents, à 94,25 dollars. Vers 7h00, le contrat sur le brut léger doux pour livraison en février coté au Nymex gagnait 95 cents, à 88,98 dollars le baril.

"Le brut s'oriente vers 90 dollars le baril, du fait des incertitudes sur la réouverture de l'oléoduc", commente Ong Yi Ling, analyste chez Philip Futures à Singapour.

Selon la presse américaine, cet oléoduc a été fermé après la découverte d'une fuite samedi.

 

Le 09/01/2011 à 16:28

Paris et Berlin poussent Lisbonne à demander une aide

Paris et Berlin poussent Lisbonne à demander une aide
Le Premier ministre portugais José Socrates. La France, l'Allemagne et d'autres pays de la zone euro exercent une pression grandissante sur le Portugal afin qu'il demande un appui financier à l'Union européenne et au FMI, cela pour tenter d'endiguer la propagation de la crise de la dette souveraine. /Photo prise le 28 octobre 2010/REUTERS/Eric Vidal

BRUXELLES (Reuters) - La France, l'Allemagne et d'autres pays de la zone euro exercent une pression grandissante sur le Portugal afin qu'il demande un appui financier à l'Union européenne et au FMI, cela pour tenter d'endiguer la propagation de la crise de la dette souveraine, a-t-on appris dimanche de source européenne à Bruxelles.

En juillet déjà, des premières discussions avaient évoqué cette éventualité mais pour l'heure, aucune négociation formelle n'a été ouverte, précise-t-on de même source.

"La France et l'Allemagne ont dit, dans le cadre de l'Eurogroupe, que le Portugal devait solliciter une aide, le plus vite étant le mieux", a dit la source, ajoutant que la Finlande et les Pays Bas avaient exprimé des voeux similaires.

Un porte-parole du gouvernement portugais a toutefois démenti dimanche une information rapportée par un magazine allemand faisant état de pressions sur Lisbonne de la part de Paris et Berlin.

Le Portugal passe depuis plusieurs semaines pour être un des pays les plus vulnérables de la zone euro, avec la Belgique notamment, tandis que Moody's a placé en décembre la note de l'Espagne, pourtant jugée plus solide que certains autres pays de la zone, sous surveillance pour un éventuel abaissement.

Jan Strupczeski, Nicolas Delame pour le service français, édité par Eric Faye

© 2011 Reuters

 

INDICES A 10H15..

BEL 20 * 2573.13 -32.02 -1.23 %  
AEX 25 * 354.30 -2.14 -0.60 %  
CAC 40 * 3817.95 -47.63 -1.23 %  
Euronext 100 * 694.00 -6.65 -0.95 %  
Next 150 * 1684.76 -11.30 -0.67 %  
DAX 30 6913.86 -33.98 -0.49 %  
MIB 30 20,270.73 -271.33 -1.32 %  
BEL 20 * 2,574.90 -30.25 -1.16 %  
SMI 6,452.43 -45.20 -0.70 %  
SLI 1,023.26 -8.22 -0.80 %  
SPI 5,792.29 -35.42 -0.61 %  
FTSE™ 100 5953.95 -30.38 -0.51 %  
Dow Jones * 11,674.76 -22.55 -0.19 %  
Nasdaq 100 2,276.70 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,703.17 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,115.10 -4.45 -0.40 %  
OMX Helsinki 25 2,639.77 -25.37 -0.95 %  
OMX Stockholm 30 1,154.14 -5.32 -0.46 %  
OMX Copenhagen 20 468.82 3.26 0.70 %
 

10:17 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.