06/01/2011

NOUVELLE NOTE :) BONJOUR...

DJIA             11.722,89 points  +0,27%
Nasdaq            2.702,20 points  +0,78%
S&P 500           1.276,56 points  +0,50%

Nikkei 225       10.529,76 points  +1,44%

Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 22h50

EUR/USD    1,3148   -0,02%
EUR/JPY    109,36   -0,15%
USD/JPY     83,18   -0,08%

ACTIONS

Les Bourses européennes pourraient gagner un peu de terrain jeudi en début de séance, après la publication mercredi aux Etats-Unis de chiffres encourageants sur l'emploi. Le fléchissement des prix des matières premières conduit cependant certains à se demander si les valeurs du secteur ne sont pas montées trop haut dernièrement.

Selon BGC Partners, le FTSE devrait ouvrir en hausse de 5 points à 6.048 points, tandis que le DAX gagnerait 8 points à 6.948 points, et le CAC, 10 points à 3.915 points.

Koen De Leus, stratégiste de KBC Securities Bolero à Bruxelles, estime que les marchés en Europe sont prêts pour une correction. Il explique que les fonds d'investissement ont commencé l'année 2011 avec des capitaux à placer, et que c'est pour cela que les marchés ont bondi au début de la semaine.

Les contrats à terme sur les valeurs américaines affichent peu de changement jeudi. Wall Street a poursuivi sa hausse mercredi pour la cinquième séance consécutive, la publication de statistiques encourageantes sur le marché du travail et le secteur des services ayant conforté la perspective d'un raffermissement de la reprise économique. Deux autres indicateurs sur le marché du travail américain sont à présent attendus, dont le très surveillé rapport mensuel sur l'emploi qui paraîtra vendredi.

Pour Kent Engelke, stratégiste à Capitol Securities Management, les données publiées mercredi vont dans le sens d'une amélioration de la capacité des particuliers à faire face à leurs échéances hypothécaires, et à servir leurs dettes.

Les marchés d'actions japonais ont quant à eux profité cette nuit de la hausse du dollar face au yen mercredi. Les données sur le marché du travail publiées mercredi aux Etats-Unis ont alimenté l'espoir que le rapport mensuel sur l'emploi américain à paraître vendredi soit lui aussi solide, remarque Hideyuki Ishiguro, responsable de la stratégie d'investissement chez Okasan Securities.

 

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir quasiment inchangés jeudi, après avoir cédé du terrain à la suite de la publication du rapport ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis.

En outre, les investisseurs sont encore déconcertés par l'annonce mardi d'un taux d'inflation de 2,2% dans la zone euro en décembre. La limite fixée par la BCE, qui est de 2%, a ainsi été dépassée pour la première fois depuis deux ans.

Jeudi, la France va allouer 7,5 à 9 milliards d'OAT à échéances 2020, 2026 et 2029.

Nordea estime qu'une aggravation de la crise de la dette pourrait exercer une pression supplémentaire sur les emprunts d'Etat français au sein des pays principaux de la zone euro. Mais même si le courtier n'a pas un avis très favorable sur ces titres en général, il ne s'attend pas à ce qu'ils subissent des variations de spreads importantes.

Les obligations du Trésor américain sont relativement stables jeudi. Les marchés ont reculé mercredi en raison des statistiques bien meilleures que prévu sur l'emploi privé, qui ont entamé l'intérêt des investisseurs pour les valeurs refuges.

Certains économistes ont révisé en hausse leurs prévisions pour les chiffres du gouvernement sur l'emploi non agricole, attendus vendredi. Les experts sondés par Dow Jones Newswires tablent désormais sur 150.000 créations nettes d'emplois en décembre, contre 140.000 escomptées précédemment, et après 39.000 postes de plus en novembre.

Si le rapport sur l'emploi non agricole se révèle très positif, le marché pourrait se demander combien de temps la Fed va encore poursuivre son programme de rachat d'obligations du Trésor, note Ted Ake, de Société Générale à New York.

 

CHANGES

Le dollar se maintient dans des fourchettes étroites face à l'euro et au yen, tandis que le marché intègre les résultats de l'enquête ADP aux Etats-Unis, en attendant la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi non agricole.

Les statistiques d'ADP ont dépassé les attentes, signe que l'économie américaine s'améliore, et cela a fait bondir le dollar, note Phil Streible, stratégiste chez Lind-Waldock à Chicago.

Si le rapport sur l'emploi à paraître vendredi se révèle également meilleur que prévu, cela conduira sans doute à se demander si la Réserve fédérale américaine pourrait limiter son programme d'achat d'actifs, qui a pesé sur le dollar, souligne Jane Foley, stratégiste devises chez Rabobank à Londres. Si la possibilité que la Fed change de politique vient à être évoquée, cela constituera un changement majeur, qui pourrait faire plonger l'euro sous la barre de 1,30 dollar, estime-t-elle.

Alors que le dollar s'est renforcé à la faveur des signes indiquant que la reprise économique prend de l'ampleur aux Etats-Unis, les inquiétudes au sujet des tensions sur le marché de la dette souveraine de la zone euro ont persisté.

Le Portugal a pu placer sa dette à court terme mercredi, mais au prix fort, ce qui fait craindre que le pays soit bientôt poussé à demander de l'aide.

"L'euro, le yen, le franc suisse, toutes ces devises ont été sous pression face au dollar [mercredi]. Tout descend face au billet vert, sauf le dollar canadien," la devise la plus corrélée à l'économie américaine, note Andrew Busch, stratégiste devises chez BMO Capital Markets à Chicago.

 

PETROLE

Les prix des contrats à terme sur le pétrole s'inscrivent en léger repli jeudi, malgré une forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis, qui alimente l'optimisme à l'égard de la reprise du premier consommateur mondial de pétrole, notent des analystes.

A 06h00, le contrat de février sur le Brent coté à l'ICE à Londres cédait 5 cents, à 95,45 dollars le baril. Vers 07h00, le contrat de février sur le brut léger doux du Nymex perdait 6 cents, à 90,24 dollars le baril.

  de Dow Jones...

09:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.