07/12/2010

BONJOUR LES AMIS...0.7% DE HAUSSE CE MATIN...

Les marchés surveillent la réunion de l'Eurogroupe
DJIA             11.362,19 points  -0,17%
Nasdaq            2.594,92 points  +0,13%
S&P 500           1.223,12 points  -0,13%
 
Nikkei 225       10.141,10 points  -0,26%
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 22h50
 
EUR/USD    1,3342   +0,31%
EUR/JPY    110,06   +0,08%
USD/JPY     82,49   -0,22%
 
 

ACTIONS

Les Bourses européennes pourraient gagner du terrain en début de séance, tandis que les investisseurs font le point sur les efforts de l'Union européenne pour renforcer la confiance dans ses mécanismes de sauvetage. Une possible hausse imminente des taux d'intérêt en Chine pourrait néanmoins affecter l'humeur du marché.

Selon IG Markets, le FTSE devrait gagner 15 points à l'ouverture, à 5.785 points, tandis que le DAX avancerait de 11 points à 6.965 points, et le CAC de 5 points à 3.754 points.

"Il n'y aura pas de redressement de fin d'année sur les marchés d'actions. Notre sentiment est que les marchés évolueront sans grande tendance, avec une certaine volatilité, comme ces derniers jours", prévoit Christoph Riniker, responsable de la recherche stratégique chez Julius Baer.

La crise des dettes souveraines de la zone euro continue d'occuper le devant de la scène. Les ministres des Finances de la zone euro ont déclaré lundi qu'il n'y avait pas besoin pour l'instant d'augmenter le volume de leur fonds de secours pour les pays en difficulté. Le directeur du Fonds européen de stabilité financière, Klaus Regling, a souligné que le sauvetage de l'Irlande allait mobiliser moins d'un dixième de la capacité de prêt du fonds.

Les contrats à terme américains sont en hausse mardi. Wall Street a marqué une pause lundi, après la progression de la semaine dernière et après l'avis mitigé rendu par le président de la Réserve fédérale sur la reprise économique américaine.

Les valeurs financières ont fléchi lundi à Wall Street, Nomura ayant déclaré qu'une ou plusieurs agences de notation de crédit pourraient abaisser la note de certaines grandes banques et de courtiers américains début 2011, notamment celles de Bank of America, Citigroup ou Morgan Stanley.

Les marchés d'actions asiatiques évoluent de façon contrastée mardi, le léger repli de Wall Street lundi pesant sur la demande. La Bourse de Shanghai a été plombée par des articles de presse rapportant que la banque centrale chinoise pourrait relever ses taux d'intérêt vers le week-end.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient ouvrir sur une note contrastée mardi, les dirigeants européens ayant assuré aux investisseurs que le fonds de stabilité financière dispose déjà de ressources suffisantes.

Juergen Stark, chef économiste de la Banque centrale européenne, est opposé à la mise en place par les pays de la zone euro d'un instrument de dette commun, rapporte mardi le quotidien allemand Sueddeutsche Zeitung. "Chaque pays doit être responsable de sa propre dette", a-t-il indiqué, cité par le journal.

La publication cette semaine d'indicateurs économiques clés devrait contribuer à orienter le marché.

En Allemagne, les statistiques d'octobre sur les commandes aux usines, mardi, et sur la production industrielle, mercredi, devraient donner quelques indications sur l'évolution du secteur manufacturier au quatrième trimestre.

Au Royaume-Uni, l'indice de la production manufacturière d'octobre sera suivi de près. Sur le front des adjudications d'emprunts d'Etat, le paiement de coupons à hauteur de 6,85 milliards de livres est prévu mardi, et l'Etat émettra par ailleurs pour 2 milliards de livres de titres à échéance 2049.

"Les gilts sont considérés comme des valeurs refuges en raison des craintes persistantes autour de la zone euro", constate un opérateur londonien. Les gilts devraient afficher une meilleure performance que les Bunds dans les séances qui viennent, estime-t-il.

Les emprunts du Trésor américain sont en baisse mardi, après la conclusion d'un accord entre le président Obama et les républicains sur une prolongation des baisses d'impôts qui avaient été décidées par George W.Bush.

Le marché a fortement progressé lundi après les commentaires du président de la Fed, Ben Bernanke. Il a également été soutenu par les craintes liées à la dette souveraine de la zone euro, et par les achats par la Fed de titres du Trésor arrivant à maturité entre août 2028 et novembre 2040.

Le Trésor allouera 32 milliards de dollars de titres à trois ans mardi, 21 milliards de dollars de titres à 10 ans mercredi, et 13 milliards de dollars de titres à 30 ans jeudi.

CHANGES

L'euro est en légère hausse, tandis que la crise de la dette européenne reste en ligne de mire et que la réunion de l'Eurogroupe doit se poursuivre mardi à Bruxelles.

L'attention du marché se tourne maintenant vers l'Irlande, dont le budget doit être soumis au vote du Parlement mardi.

Selon Yuzo Sakai, chez Tokyo Forex & Ueda Harlow, bien que certains signes semblent indiquer que le budget sera adopté, les investisseurs préfèrent attendre l'issue du vote avant de prendre d'importantes positions sur l'euro.

Certaines devises sensibles au risque comme l'euro et le dollar australien ont subi de légères pressions en début de séance en Asie, en réaction à des articles de presse évoquant la possibilité que la Chine relève ses taux d'intérêt vers la fin de la semaine.

L'euro a chuté de plus de 1% lundi face au dollar, avant la réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles, sur fond de nervosité au sujet de la crise persistante de la dette souveraine.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré lundi qu'il ne lui paraissait pas nécessaire d'augmenter la taille du Fonds européen de stabilité financière.

"L'Allemagne ne voulant pas céder, cela va continuer de peser sur l'euro" face au dollar, estime Mary Nicola, stratégiste devises chez BNP Paribas à New York.

La livre sterling, qui affiche maintenant une hausse modérée face au dollar et se replie légèrement face à l'euro, devrait se maintenir dans des fourchettes étroites face aux deux devises, tandis que les cambistes se concentrent davantage sur la paire euro-dollar.

PETROLE

A 06h00, le contrat à terme de janvier sur le Brent de la mer du Nord cédait 46 cents à 90,99 dollars le baril, tandis que vers 07h00, le contrat de janvier sur le brut coté au Nymex, qui a atteint lundi son plus haut niveau en 26 mois, reculait de 24 cents à 89,14 dollars le baril sur Globex.

"L'ensemble du marché recule parce que la banque centrale chinoise pourrait relever ses taux d'intérêt à la fin de la semaine", explique Serene Lim, analyste gaz et pétrole chez ANZ à Singapour.

"Cette possibilité pèse sur les marchés car une hausse des taux d'intérêt [...] entraînerait un ralentissement de la croissance économique et de la demande en pétrole" dans le pays, ajoute l'analyste.

LES INDICES A 10H03..

BEL 20 * 2616.79 5.38 0.21 %  
AEX 25 * 344.41 2.07 0.60 %  
CAC 40 * 3773.96 24.73 0.66 %  
Euronext 100 * 686.93 4.04 0.59 %  
Next 150 * 1646.33 7.25 0.44 %  
DAX 30 6971.11 16.73 0.24 %  
MIB 30 19,916.01 -14.28 -0.07 %  
BEL 20 * 2,615.75 4.34 0.17 %  
SMI 6,438.29 26.07 0.41 %  
SLI 1,021.86 2.98 0.29 %  
SPI 5,790.28 23.72 0.41 %  
FTSE™ 100 5,668.70 0.00 0.00 %  
Dow Jones * 11,362.19 -19.90 -0.17 %  
Nasdaq 100 2,189.81 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,594.92 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,074.61 1.63 0.15 %  
OMX Helsinki 25 2,556.05 9.65 0.38 %  
OMX Stockholm 30 1,146.27 1.83 0.16 %  
OMX Copenhagen 20 439.95 0.66 0.15 %  

10:03 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.