23/11/2010

SURVOL A 10H16

ACTIONS

Les places boursières européennes devraient ouvrir sans grand changement mardi. Les investisseurs devraient en effet être encouragés par le redressement de Wall Street lundi après sa forte baisse en début de séance, mais les inquiétudes concernant les problèmes de la zone euro devraient rester prépondérantes, tandis que le repli des marchés asiatiques renforce le climat d'incertitude.

IG Markets prévoit que le FTSE ouvrira en repli de 6 points à 5.674 points mardi, tandis que le DAX prendrait 2 points à 6.824 points et le CAC, 4 points à 3.823 points.

"Beaucoup s'attendaient à ce que le sauvetage de l'Irlande apaise le marché. Il semble que ce soit le contraire, les opérateurs cherchant simplement le prochain pays susceptible d'être en difficulté dans la zone euro", note Ben Potter, stratégiste chez IG Markets.

Certains investisseurs estiment par ailleurs que le plan de sauvetage ne résoudra pas les problèmes de dette de l'Irlande.

Les contrats à terme américains se replient mardi après la clôture négative de Wall Street lundi. Le marché américain a été plombé par une affaire de délits d'initiés et par les craintes liées à l'Irlande. Ce sont les valeurs financières qui ont été les plus affectées.

Le Wall Street Journal a rapporté lundi que les agents du FBI avaient mené des perquisitions lundi dans les bureaux de deux fonds spéculatifs, Diamondback Capital Management LLC et Level Global Investors LP, dans le cadre d'une vaste enquête sur des délits d'initiés aux Etats-Unis.

Les marchés asiatiques perdent du terrain, la réaction d'abord positive à la demande d'aide de l'Irlande ayant laissé la place à des inquiétude pour d'autres pays de la zone euro. Les marchés sont fermés au Japon en raison d'un jour férié.

OBLIGATIONS

Les espoirs que le plan d'aide mis en place pour l'Irlande atténue les pressions affectant d'autres pays européens ont été de courte durée, les marchés financiers ayant concentré lundi leur attention sur le Portugal.

"Après avoir eu confirmation de la nécessité d'organiser un sauvetage de l'Irlande, les marchés se demandent si le moment est également venu de soutenir le Portugal, puis éventuellement l'Espagne et l'Italie", constate le cabinet de courtage espagnol Banca March dans une note.

Le Premier ministre portugais José Socrates a souligné qu'il n'y avait aucun lien entre le Portugal et l'Irlande.

Si le Portugal devait recourir à une aide européenne, il n'aurait besoin que de 51,5 milliards d'euros au cours des trois prochaines années pour couvrir les déficits attendus et rembourser les emprunts arrivant à échéance, selon des chiffres de HSBC. L'Espagne aurait en revanche besoin de plus de 350 milliards d'euros.

Les Bunds et les gilts ont gagné du terrain lundi, le rebond des actifs risqués entraîné par la demande d'aide de l'Irlande s'étant essoufflé.

Le coût de l'assurance contre un risque de défaut de paiement du Portugal a fortement augmenté, de même que celui des CDS liés aux emprunts espagnols, grecs et irlandais. Les écarts de rendement des emprunts grecs, portugais et irlandais avec les Bunds allemands se sont creusés.

Au Royaume-Uni, les gilts ont été soutenus par des achats avant le remboursement prévu cette semaine de 6,7 milliards de livres sterling de titres obligataires.

Les emprunts du Trésor américain s'inscrivent en hausse mardi, après avoir progressé lundi, sur fond d'inquiétudes au sujet des finances publiques des pays de la zone euro.

CHANGES

L'euro est enfermé dans des fourchettes étroites, après avoir subi de nouvelles pressions vendeuses lorsque les investisseurs ont détourné leur attention de l'Irlande pour se concentrer sur d'autres Etats périphériques de la zone euro en difficulté. L'activité sur les marchés des changes est toutefois assez restreinte, la journée étant fériée au Japon.

"Hier, l'annonce d'une aide à l'Irlande a apporté un soulagement, mais personne n'a jamais pensé que les problèmes étaient résolus", observe Rob Ryan, stratégiste chez BNP Paribas Asie. La question sera de savoir si de nombreux intervenants du marché continueraient de vendre l'euro s'il tombait à 1,34 dollar, observe-t-il, ajoutant que le test à court terme pour la paire euro-dollar devrait avoir lieu lors de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne le 2 décembre.

La probabilité que la BCE conserve un ton restrictif la semaine prochaine devrait soutenir l'euro pour le moment, estime R.Ryan.

Le président de la BCE Jean-Claude Trichet a cherché à rassurer les investisseurs lundi sur la solidité de la zone euro. L'euro est une devise robuste qui a fait preuve d'une remarquable stabilité depuis sa création, a estimé le président de la BCE lors d'une réunion avec des parlementaires européens à Strasbourg.

"L'euro en tant que monnaie a gardé sa stabilité de manière remarquable. C'est une monnaie solide en termes historiques", a déclaré Jean-Claude Trichet, qui a ajouté que les décideurs politiques en Europe devraient se garder de la tentation d'utiliser la monnaie européenne comme un bouc émissaire pour leurs problèmes actuels.

PETROLE

Les cours du pétrole brut devraient rester en baisse mardi, sur fond de faibles volumes d'échanges à l'approche des congés de Thanksgiving aux Etats-Unis, note Mike Sander, de Sander Capital Advisors.

L'analyste souligne la persistance d'inquiétudes liées à un possible ralentissement économique en Chine et à la question des dettes souveraines en Europe, ajoutant discerner peu d'éléments de nature à stimuler le marché du brut actuellement.

A 06h05, le contrat de janvier sur le Brent de la mer du Nord cédait 70 cents, à 83,26 dollars le baril. Vers 07h00, le contrat de janvier sur le brut coté au Nymex reculait de 71 cents, à 81,03 dollars le baril, sur Globex.
LES INDICES A 10H18

BEL 20 * 2632.50 -10.85 -0.41 %  
AEX 25 * 341.28 -1.14 -0.33 %  
CAC 40 * 3802.48 -16.41 -0.43 %  
Euronext 100 * 688.13 -3.23 -0.47 %  
Next 150 * 1587.51 -7.17 -0.45 %  
DAX 30 6799.41 -22.64 -0.33 %  
MIB 30 20,293.89 -78.31 -0.38 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,477.38 -55.26 -0.85 %  
SLI 1,014.48 -8.37 -0.82 %  
SPI 5,778.52 -45.64 -0.78 %  
FTSE™ 100 5642.57 -38.26 -0.67 %  
Dow Jones * 11,178.58 -24.97 -0.22 %  
Nasdaq 100 2,150.86 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,532.02 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,014.82 -5.22 -0.51 %  
OMX Helsinki 25 2,449.28 -19.34 -0.78 %  
OMX Stockholm 30 1,100.81 -5.74 -0.52 %  
OMX Copenhagen 20 428.92 -2.86 -0.66 %

10:19 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.