16/11/2010

MARCHES SS PRESSION

  • AOF le 16/11/2010 à 17:17

La Chine et l'Irlande font chuter les marchés :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

(AOF) - Les Bourses européennes reculent nettement, pénalisées par les anticipations de resserrement monétaire en Chine et par les craintes concernant la dette de l'Irlande. A 17h, le CAC 40 abandonne 2,25% à 3777,20 points, soit un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 12 octobre, tandis que l'Euro Stoxx 50 cède 1,86% à 2795 points. Aux Etats-Unis, la baisse est un moins marquée en raison notamment d'une hausse moins forte que prévu des prix producteurs. A l'approche de la mi-séance, le Dow Jones et le Nasdaq Composite perdaient respectivement 1,15% et 1,06%.

La Chine demeure la première source de préoccupation des marchés. Ce matin, le gouvernement chinois a une nouvelle fois fait part de ses inquiétudes concernant les pressions inflationnistes dans le pays.

Sur les marchés, ces dernières déclarations ont conforté les anticipations d'un prochain resserrement monétaire de Pékin. Or les analystes redoutent que cette décision, prise pour éviter la surchauffe de l'économie domestique, ne fragilise une reprise mondiale par ailleurs balbutiante.

L'Irlande constitue l'autre sujet d'inquiétude. En effet, Dublin continue de décliner toute aide financière de ses partenaires et de la Banque centrale européenne (BCE) pour renflouer ses banques et éviter un phénomène de contagion aux pays du sud de la zone euro (Grèce, Portugal et Espagne).

Dans ce climat de défiance qui n'est pas sans rappeler les pires heures de la crise de la dette souveraine du printemps dernier, l'euro poursuit son repli pour coter 1,3552 dollar, contre plus de 1,40 dollar la semaine dernière.

A la Bourse de Paris, les valeurs du secteur bancaire sont lourdement pénalisées en raison de leur exposition à la dette souveraine des pays européens les plus fragiles tandis que les valeurs cycliques chutent sur les craintes d'un fléchissement de la croissance.

En repli de 4,72% Natixis signe la plus forte baisse du CAC 40, talonné par Axa (-4,62%), EADS (-4,46%), Société Générale (-3,90%) et le Crédit Agricole (-3,77%).
Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3523 -0.41%
Euribor 1 an 1.545 -0.06%
Gold Index 1345.00 -1.07%
Pétrole (New York) 83.11 -2.06%
LES INDICES A 17H25...
BEL 20 * 2611.22 -43.21 -1.63 %  
AEX 25 * 339.72 -5.81 -1.68 %  
CAC 40 * 3767.17 -97.07 -2.51 %  
Euronext 100 * 682.92 -14.43 -2.07 %  
Next 150 * 1569.52 -32.37 -2.02 %  
DAX 30 6670.79 -119.38 -1.76 %  
MIB 30 20,571.47 -421.80 -2.01 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,478.92 -83.23 -1.27 %  
SLI 1,011.39 -15.75 -1.53 %  
SPI 5,765.26 -70.59 -1.21 %  
FTSE™ 100 5687.58 -132.83 -2.28 %  
Dow Jones * 11030.24 -171.73 -1.53 %  
Nasdaq 100 2096.25 -35.23 -1.65 %  
Nasdaq 2472.31 -41.51 -1.65 %  
OMX Nordic 40 1,001.75 -24.10 -2.35 %  
OMX Helsinki 25 2,443.73 -66.16 -2.64 %  
OMX Stockholm 30 1,081.16 -22.88 -2.07 %  
OMX Copenhagen 20 428.36 -5.52 -1.27 %  

17:27 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.