05/11/2010

BONJOUR ET BON WEEK END...

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.4207 -0.04%
Euribor 1 an 1.544 0%
Gold Index 1387.50 -0.34%
Pétrole (New York) 86.84 0.40%

 

DJIA             11.434,84 points  +1,96%
Nasdaq            2.577,34 points  +1,46%
S&P 500           1.221,06 points  +1,93%
 
Nikkei 225        9.625,99 points  +2,86% (à la clôture)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,4190   -0,06%
EUR/JPY    114,67   -0,01%
USD/JPY     80,82   +0,07%
 
 

ACTIONS


Les marchés actions européens devraient entamer la séance à la hausse vendredi, dans le sillage de Wall Street, mais les investisseurs devraient adopter une attitude attentiste, dans l'anticipation de la parution du rapport sur l'emploi américain et après la décision de la Fed de procéder à un nouveau programme de rachat de titres d'un montant de 600 milliards de dollars.

IG Markets prévoit que le FTSE progressera de 22 points, à 5.885 points, que le DAX gagnera 10 points, à 6.745 points, et que le CAC avancera de 4 points, à 3.921 points.

Les contrats à terme américains s'inscrivent en légère baisse vendredi, après le rebond de Wall Street à son plus-haut depuis septembre 2008 jeudi, les investisseurs ayant accueilli favorablement les efforts de relance de la Fed.

Les valeurs financières ont particulièrement progressé, après un article du Wall Street Journal selon lequel la Fed pourrait bientôt autoriser les banques dotées de fonds propres solides à augmenter leurs dividendes.

Les marchés se préparent par ailleurs à la parution du rapport sur l'emploi salarié hors secteur agricole, après la publication jeudi de données sur les demandeurs d'emploi indiquant une faiblesse du marché du travail.

Les places asiatiques grimpent pour la deuxième séance consécutive, stimulées par le rebond de Wall Street.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir de manière contrastée vendredi, sous l'effet d'une dissipation de l'impact des nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif de la Fed et d'une plus grande focalisation des investisseurs sur les problèmes de dette de la zone euro.

David Shnautz, de Commerzbank, note que la réintroduction par le Portugal de ses titres à cinq ans devrait également soutenir les Bunds, et que les acteurs du marché attendent de voir si le pays sera en mesure de trouver des investisseurs désireux d'acheter ces titres en deçà des taux qui s'appliquaient à la Grèce avant qu'elle ne se retire du marché.

L'Irlande a annoncé jeudi que son budget 2011, qui sera présenté début décembre, inclurait des mesures de rigueur d'un montant de 6 milliards d'euros. Ces mesures représentent le double des 3 milliards d'euros précédemment annoncés par le gouvernement.

Les obligations d'Etat américaines s'inscrivent en baisse vendredi après avoir bondi jeudi en réaction à la décision de la Réserve fédérale de racheter pour 600 milliards de dollars de titres afin de stimuler la reprise aux Etats-Unis, ce qui a fait tomber le rendement du titre à dix ans à un point bas en deux semaines.

Selon Eric Green, stratégiste en chef pour les taux américains chez TD Securities à New York, le rendement du titre à dix ans tombera à 2,2% voire plus bas à court terme avec la Fed comme "acheteuse engagée".

Il note surtout que la Fed consacrera 23% de son plan de 600 milliards de dollars pour acquérir des obligations du Trésor d'une maturité comprise entre sept et dix ans. Ce montant sera supérieur à l'offre nette de ces titres, ce qui devrait garantir qu'ils assurent la meilleure performance du marché.

CHANGES

Le dollar marque une pause, après les mouvements de vente dont il a fait l'objet jeudi, mais tout nouveau signe de faiblesse économique raviverait les inquiétudes sur la dépendance des Etats-Unis aux mesures de relance.

"Un éventuel repli du dollar dépendra de la vigueur du rapport sur l'emploi", résume Mike Jones, stratégiste changes chez Bank of New Zealand.

La décision de la Banque du Japon de maintenir son taux directeur inchangé a brièvement fait progresser le yen, mais la devise est rapidement revenue dans son étroite fourchette d'échanges. Toutefois, l'absence de nouvelles mesures pourrait déclencher de nouveaux achats sur le yen.

PETROLE

Les cours pétroliers ont dépassé 87 dollars le baril vendredi, les nouvelles mesures de la Fed pour soutenir l'économie ayant aiguisé l'appétit des investisseurs et fait baisser le dollar, observent des analystes.

A 6h00, le contrat de décembre sur le Brent de la mer du Nord s'adjugeait 73 cents, à 88,73 dollars le baril, après avoir atteint un point haut de 88,80 dollars le baril. Vers 7h00, le contrat de décembre sur le brut léger doux du Nymex avançait de 59 cents, à 87,08 dollars le baril.

09:46 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.