03/11/2010

BONJOUR ....9H

Les investisseurs attendent les annonces de la Fed

DJ Eurostoxx 50   2.861,01 points  +0,86%
CAC 40            3.865,72 points  +0,64%
DAX 30            6.654,31 points  +0,75%
FTSE 100          5.757,43 points  +1,10%
SMI               6.541,50 points  +0,57%
AEX                 342,02 points  +0,79%
BEL 20            2.696,69 points  +0,31%
FTSE Mib         21.397,82 points  +1,00%
IBEX 35          10.762,10 points  +1,06%
 
DJIA             11.188,72 points  +0,58%
Nasdaq            2.533,52 points  +1,14%
S&P 500           1.193,57 points  +0,78%
 
Nikkei 225        9.159,98 points  +0,06% (à la clôture)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,4013   -0,16%
EUR/JPY    112,97   -0,12%
USD/JPY     80,62   +0,01%
 
 

ACTIONS


Les marchés actions européens devraient ouvrir en légère hausse mercredi, après la progression des républicains aux élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

IG Markets voit le FTSE gagner 6 points, à 5.763 points, le DAX s'adjuger 16 points, à 6.670 points, et le CAC se hisser de 7 points, à 3.873 points.

Les inquiétudes sur la dette de la zone euro persistent, les spreads entre les emprunts irlandais et les Bunds ayant atteint un record mardi.

Les contrats à terme américains évoluent de façon contrastée mercredi, après un rebond de Wall Street mardi. Le marché attend à présent la fin de la réunion de la Fed, qui devait amener de nouvelles mesures de relance.

Les investisseurs espèrent que le score des républicains aux élections de mi-mandat permettra le retrait de certains programmes démocrates comme la réforme de la santé et de la réglementation financière.

Les places asiatiques sont globalement en hausse, notamment la Bourse de Hong Kong qui se hisse à des niveaux records. De nombreux investisseurs restent en marge du marché dans l'attente de l'issue de la réunion de la Fed.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir quasiment stables mercredi avant le verdict de politique monétaire de la Fed, et sur fond d'inquiétudes persistantes quant à l'élargissement des spreads entre la dette des pays périphériques de la zone euro et les Bunds de référence.

La Banque centrale européenne a acheté des emprunts d'Etat irlandais mardi, alors que les écarts de rendement entre obligations irlandaises et allemandes ont atteint des niveaux historiquement élevés, a indiqué une personne proche des transactions mardi.

Au Royaume-Uni, l'un des principaux risques pour les gilts cette semaine résidera dans la décision de la Banque d'Angleterre vis-à-vis de l'adoption de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif jeudi, après de récentes statistiques britanniques plutôt mitigées.

Les obligations du Trésor américain évoluent peu mercredi. Les marchés ont gagné du terrain mardi, avec des rendements à leurs plus bas niveaux sur les maturités 2 ans, les investisseurs anticipant l'annonce par la Fed de nouveaux rachats d'emprunts pour stimuler la croissance économique.

La réaction du marché à la prise de contrôle probable par les républicains de la Chambre des représentants pourrait être peu marquée, dans l'attente de la décision du comité de politique monétaire de la Fed.

CHANGES

Le dollar s'inscrit en légère hausse dans un contexte de prudence, après la progression des républicains aux élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

Toutefois, l'euro se maintient au-dessus de la barre de 1,40 dollar, qui constituait récemment la limite supérieure de sa fourchette de fluctuation.

Un assouplissement quantitatif de la Fed devrait peser sur le dollar, faire baisser les taux d'intérêt sur les crédits immobiliers et stimuler les marchés actions, les marchés des matières premières et les devises-marchandises.

Matthew Strauss, stratégiste changes senior chez RBC Capital Markets, estime que l'euro pourrait accroître ses gains si la Fed annonce un programme d'assouplissement quantitatif plus étendu que prévu.

PETROLE

Les prix des contrats à terme sur le pétrole brut s'inscrivent en hausse mercredi, poursuivant leur récente ascension dans l'attente de l'adoption par la Fed de nouvelles mesures de relance pour soutenir l'économie américaine, notent les analystes.

A 6h00, le contrat de décembre sur le Brent de la mer du Nord s'adjugeait 34 cents, à 85,75 dollars le baril. Vers 7h00, le contrat de décembre sur le brut léger doux du Nymex avançait de 33 cents, à 84,23 dollars le baril.

"La Réserve fédérale américaine devrait annoncer dans un premier temps 500 milliards de dollars de rachats d'obligations ce soir, même si le montant et le calendrier définitifs restent incertains", indiquent des analystes de la Commonwealth Bank of Australia dans une note.

Ces derniers estiment que la nouvelle série de mesures de relance attendue aux Etats-Unis "devrait doper la demande de brut du premier pays consommateur de pétrole au monde".

09:02 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.