02/11/2010

BONJOUR LES AMIS...ELECTIONS MI-MANDAT US...INCERTITUDES.

Suite d'une semaine sous haute tension aux Etats-Unis

DJ Eurostoxx 50   2.836,73 points  -0,29%
CAC 40            3.841,11 points  +0,20%
DAX 30            6.604,86 points  +0,05%
FTSE 100          5.694,62 points  +0,34%
SMI               6.504,72 points  +0,50%
AEX                 339,35 points  +0,63%
BEL 20            2.688,39 points  +0,35%
FTSE Mib         21.184,93 points  -1,24%
IBEX 35          10.649,50 points  -1,51%
 
DJIA             11.124,62 points  +0,06%
Nasdaq            2.504,84 points  -0,10%
S&P 500           1.184,38 points  +0,09%
 
Nikkei 225        9.159,98 points  +0,06% (à la clôture)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,3933   +0,30%
EUR/JPY    112,25   +0,34%
USD/JPY     80,56   +0,05%
 
 

ACTIONS

Les valeurs européennes pourraient ouvrir en légère baisse mardi, Wall Street s'étant écartée de ses points hauts pour terminer sur une note contrastée lundi. La prudence est de mise avant la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale et le résultat des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

IG Markets prévoit que le FTSE cédera 5 points à l'ouverture, à 5.690 points, tandis que le DAX abandonnerait 3 points, à 6.602 points. Le CAC 40 est attendu en repli de 9 points, à 3.832 points.

L'événement majeur cette semaine est la réunion du comité de politique monétaire de la Fed mardi et mercredi, à l'issue de laquelle la banque centrale devrait révéler de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif. La seule inconnue reste le montant et le calendrier des rachats de titres. Les marchés devraient évoluer dans des fourchettes étroites jusqu'à l'annonce de la décision.

L'incertitude qui règne sur les marchés est exacerbée par la tenue des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, qui pourraient donner le contrôle du Congrès aux Républicains mardi.

Les contrats à terme américains s'inscrivent en hausse. Les marchés d'actions ont nettement ralenti en fin de séance lundi en raison de la nervosité des opérateurs à la perspective des élections de mi-mandat et de la décision de la Fed.

Les places financières asiatiques sont en demi-teinte mardi, la décision inattendue de la Banque d'Australie de relever ses taux d'intérêt pesant légèrement sur la Bourse de Sydney, tandis que bon nombre d'investisseurs sont prudents avant la réunion de politique monétaire de la Fed cette semaine.

OBLIGATIONS

Bunds et gilts devraient ouvrir sur une note contrastée mardi, alors que les marchés attendent une série d'événements cette semaine. Les investisseurs surveilleront les économies périphériques, après les déclarations du vice-Premier ministre grec selon lequel en théorie une restructuration de la dette du pays ne peut pas être écartée. Crédit Agricole n'attend pas de mouvements marqués sur les taux avant le vote du budget du Portugal et le rapport sur l'emploi américain en fin de semaine. Cette semaine verra également la parution des indices PMI de la zone euro, dont les estimations devraient être confirmées. Par ailleurs, au Royaume-Uni, les attentes de nouveaux achats d'actifs par la Banque d'Angleterre se sont réduites.

Les prix des emprunts du Trésor américain évoluent peu mardi, après s'être repliés lundi car l'indice ISM manufacturier a progressé davantage que prévu. Le marché se prépare au comité de politique monétaire de la Fed avec des attentes très variées, selon les stratégistes de Royal Bank of Scotland.

CHANGES

Le dollar australien et l'euro s'inscrivent en hausse après la décision inattendue de la Banque d'Australie, qui a relevé ses taux d'intérêt pour la première fois depuis six mois, après avoir resserré l'étau monétaire de 150 points de base entre fin 2009 et mai 2010.

L'attention se porte à présent sur les Etats-Unis avec la réunion du comité de politique monétaire de la Fed et les élections de mi-mandat cette semaine.

La Fed devrait annoncer de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif selon les économistes, mais l'ampleur du programme éventuel de rachat d'actifs reste incertaine.

Le billet vert pourrait progresser si les Républicains prennent le contrôle du Congrès, dans la mesure où une forte présence de cette mouvance renforcerait la probabilité de réduction des dépenses publiques, note Brian Kim, cambiste chez UBS.

Au Japon, le ministre des Finances a exprimé son inconfort mardi vis-à-vis de la vigueur persistante du yen, menaçant d'intervenir sur les marchés des changes pour faire baisser la devise.

PETROLE

Le pétrole s'inscrit en hausse mardi, porté par des statistiques favorables des Etats-Unis et de la Chine, principaux consommateurs d'hydrocarbures dans le monde.

Le marché bénéficie également de commentaires du ministre du Pétrole d'Arabie saoudite, Ali al-Nuaimi, selon au-dessus de 80 dollars, le baril s'échange à un niveau très confortable et confortant pour le marché.

Vers 6h00, le contrat sur le brut léger coté au Nymex à livraison décembre gagnait 23 cents, à 83,18 dollars le baril, tandis que le contrat sur le Brent de mer du Nord à livraison décembre s'adjugeait 9 cents, à 84,71 dollars le baril.

09:02 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.