27/10/2010

12h40.....MARCHES A L'EQUILIBRE

Le 27/10/2010 à 12:19

Point à la mi-séance

 

(AOF) - En baisse à l'ouverture, les marchés européens évoluent à la mi-séance en ordre dispersé. Les investisseurs s'interrogent sur l'ampleur des mesures d'assouplissement monétaire que la Réserve fédérale s'apprête à mettre en place. Les variations du jour sont liées aux publications de résultats. Michelin a déçu malgré une forte hausse de l'activité, tandis que STMicroelectronics est recherché après des résultats supérieurs aux attentes. Vers 12h10, les indices CAC 40 et Eurotop 100 évoluaient respectivement en hausse de 0,16% à 3 858,96 points et en baisse de 0,10% à 2 276,62 points.

Le numéro deux mondial de l'électroménager, le suédois Electrolux, cède 3,40% à 50,30 couronnes suédoises, pénalisé par la publication d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au troisième trimestre et par des perspectives prudentes. Le groupe a été affecté par un repli de ses ventes en Europe et aux Etats-Unis, par des taux de changes défavorables et par la hausse des coûts des matières premières. Dans une conjoncture qui reste incertaine et alors que la concurrence des pays à bas coûts ne cesse de s'accentuer, Electrolux a également été contraint d'augmenter ses dépenses marketing.

STMicroelectronics (+ 3,79% à 6,132 euros) a pris la tête des hausses du CAC 40, porté par des résultats et des perspectives meilleurs que prévu. Au troisième trimestre, le fabricant de semi-conducteurs a renoué avec les profits, affichant un bénéfice net de 198 millions de dollars contre une perte nette de 201 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, s'est élevé à 23 cents, soit 4 cents de mieux que le consensus Reuters.

Les perspectives s'éclaircissent à nouveau pour Air France-KLM. Le transporteur avait déjà donné un signal positif au marché en juillet dernier, en prévoyant un résultat d'exploitation courant à l'équilibre sur l'exercice en cours, hors impact de la fermeture de l'espace aérien en avril dernier (soit un coût estimé à 158 millions d'euros). Le groupe a annoncé hier soir qu'il table désormais sur un résultat d'exploitation positif au 31 mars 2011 « sauf événement adverse majeur ». A la bourse de Paris, le titre progresse de 3,24% à 13,54 euros.

Les chiffres macroéconomiques

Selon les chiffres de l'Insee, la consommation des ménages français en produits manufacturés a augmenté de 1,5% en septembre après un recul de 1,6% du mois d'août.

La masse monétaire M3 de la zone euro a augmenté de 1,0% en rythme annuel en septembre, après avoir progressé de 1,1% en août. Les économistes et analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 1,3% de cet agrégat monétaire.

Les commandes de biens durables pour septembre aux Etats-Unis seront publiées à 14h30.

Les ventes de logements neufs pour septembre aux Etats-Unis seront publiées à 16h.

Les statistiques pétrolières hebdomadaires aux USA seront dévoilées à 16h30.

A la mi-séance, l'euro cote 1,3834 face au dollar américain.

© 2010 AOF

LEXIQUE

IFO (indice) : L'institut de recherche et de prévisions économiques allemand IFO publie mensuellement les résultats d'un sondage auprès de plus de 7000 chefs d'entreprises et dirigeants de tous les secteurs, à l'exclusion de la finance. L'indice global est composé d'un volet sur la perception qu'ont les sondés du climat actuel des affaires, et d'un volet sur leurs anticipations à quelques mois. L'IFO détermine à partir de ces réponses le niveau de l'indice, sachant qu'un niveau supérieur à 100 signale qu'une majorité d'entreprises se montre plutôt optimiste, et un indice inférieur à 100 révèle une majorité pessimiste.

ercle Finance le 27/10/2010 à 12:29

CAC 40 : toujours l'immobilisme.

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }
(CercleFinance.com) - Après son faux pas de la veille (-0,4%), la Bourse de Paris tente de reprendre pied mercredi, dans un contexte d'attentisme avant les annonces importantes de la semaine prochaine.

Vers 12h30, l'indice CAC 40 grappille 0,2% à 3859,1 points dans un volume de près d'un milliard d'euros.

La tendance profite du timide redressement de l'euro face au dollar, avec une parité revenue autour de 1,3830 contre près de 1,38 ce matin.

A Wall Street, les contrats futurs sur indices annoncent pour l'instant une ouverture en légère baisse des marchés américains.

Depuis le début de la semaine, le mot d'ordre semble être l'immobilisme à New York, avant la présentation du nouvel assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale, le 3 novembre prochain.

'On peut s'interroger sur la qualité d'un remède qui a déjà échoué par le passé à remettre l'économie américaine sur les rails', s'inquiète-t-on aujourd'hui du côté d'EFG Asset Management France.

'En outre, cette mesure (...) risque de provoquer une hausse des prix qui pourrait mettre à mal la reprise timide de la consommation des ménages américains', soulignent les gérants.

La séance pourrait toutefois quelque peu s'animer cet après-midi avec la publication aux Etats-Unis des stocks de pétrole, des ventes de logements neufs et des commandes de biens durables.

Du côté des valeurs, c'est désormais Seb qui signe la plus forte hausse de l'indice SBF 120 (+4,5% à 69,2 euros) après la parution d'un chiffre d'affaire en progression de 15,2% sur les neuf premiers mois de l'année, une performance supérieure aux attentes du marché.

STMicroelectronics lui emboîte le pas (+3,7% à 6,1 euros) après la parution de résultats financiers pour le troisième trimestre ressortis en très nette amélioration.

Air France-KLM n'est pas très loin derrière (+2,9% à 13,5 euros) après avoir relevé hier son objectif de résultat d'exploitation courant pour l'exercice, 'compte tenu des performances de recettes constatées au cours des mois précédents et du niveau des engagements actuels'.

De l'autre côté du spectre, Michelin perd plus de 2%, à 58 euros, après avoir signé sur les neuf premiers mois de l'année des ventes nettes de 12.997 millions d'euros, en hausse de 19,4% avec un impact positif de 13,8% au niveau des volumes.

A noter que le titre Hermès poursuit son repli de la veille (avec une perte de près de 6%) après avoir bénéficié lundi de craintes d'une raréfaction des titres après l'entrée surprise de LVMH au capital.
Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3839 -0.17%
Euribor 1 an 1.537 0.52%
Gold Index 1332.00 -0.61%
Pétrole (New York) 81.76 -0.92%

12:43 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.