25/10/2010

dollar plus bas, Or et Oil plus haut....

FP le 25/10/2010 à 08:15

Le dollar chute face au yen après l'accord du G20 :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Le dollar reculait lundi face à l'euro et chutait face au yen, touchant même un plus bas de 15 ans face à la devise japonaise, au lendemain d'un accord des pays du G20 pour éviter une guerre des monnaies qui ne définit toutefois pas d'objectifs précis, ont relevé les cambistes.

Vers 05H50 GMT (07H50 à Paris), l'euro valait 1,4049 contre 1,3949 dollar vendredi soir.

Face à la monnaie nippone, le dollar s'échangeait à 80,76 yens contre 81,34 yens vendredi vers 21H00 GMT, après avoir tombé quelques minutes auparavant sous 80,70 yens, un nouveau plus bas depuis avril 1995.

De son côté, l'euro était stable face au yen à 113,47 yens contre à 113,48 yens vendredi soir.

Les ministres des Finances et les gouverneurs pays des banques centrales des pays du G20 sont parvenus samedi à un accord pour réduire les déséquilibres commerciaux et éviter une guerre des monnaies, après deux jours de débats à Gyeongju, en Corée du Sud, qui ont permis d'aboutir à une réforme historique de la gouvernance du FMI.

Ils sont notamment convenus de limiter les déséquilibres de leurs comptes courants et de s'abstenir d'intervenir pour dévaluer leurs devises, afin de soutenir la croissance mondiale, mais sans fixer de limites chiffrées.

Les marchés financiers attendaient que le G20 adopte une position forte concernant leur politique monétaire avant le sommet des 11 et 12 novembre à Séoul. "Le G20 a fait un pas dans la bonne direction afin d'apaiser les tensions", a relevé Morgan Stanley dans une note aux clients citée par Dow Jones Newswires.

"Cela étant dit, le communiqué dans son ensemble est lourd d'ambition mais léger en termes d'action immédiate", a poursuivi la banque estimant que "de la sorte, la réaction du marché ne sera pas importante".

L'absence "d'objectifs précis pour réduire les déséquilibres ouvre la porte aux interprétations individuelles, ce qui amoindrit l'actuel impact sur le marché", a commenté de son côté Dariusz Kowalczyk de Credit Agricole.

Selon Daisuke Karakama, de Mizuho Corporate Bank, ce manque de mesures précises va entraîner les marchés à se concentrer à nouveau sur la Réserve fédérale américaine (Fed), qui se réunit la semaine prochaine, et la prise d'éventuelles mesures de soutien à l'économie américaine.

Vers 05H50 GMT, la devise helvétique remontait légèrement face à l'euro à 1,3637 franc suisse pour un euro. La monnaie suisse se reprenait au billet vert à 0,9706 franc suisse pour un dollar.

La livre britannique baissait face à l'euro à 89,13 pence pour un euro, et regagnait du terrain face au billet vert à 1,5761 dollar.

FP le 25/10/2010 à 09:07

La Bourse de Paris ouvre en hausse :


#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Le palais Brognart le 8 octobre 2008 à Paris
© AFP/Archives  Jacques Demarthon

La Bourse de Paris a ouvert lundi en nette hausse, le CAC 40 gagnant 0,68% à 3.894,91 points, sur un marché saluant l'accord trouvé par le G20 pour ne plus intervenir sur le marché des changes.

 

 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en hausse lundi, à la faveur d'un regain d'appétit pour le risque généré par les conclusions de la réunion du G20 en Corée du Sud. Les investisseurs s'orienteront également en fonction des résultats d'entreprises et des perspectives d'assouplissement quantitatif aux Etats-Unis.

Selon IG Markets, le FTSE pourrait gagner 41 points à l'ouverture à 5.782 points, le DAX pourrait prendre 72 points à 6.678 points, tandis que le CAC gagnerait 29 points à 3.898 points.

Le marché garde les yeux tournés vers la Réserve fédérale, dont le comité de politique monétaire se réunira les 2 et 3 novembre.

Selon Joshua Raymond, analyste chez City Index, qui s'exprimait au sujet du G20, l'élément décisif pour les marchés d'actions sera le cours du dollar.

Les analystes de Briefing.com notent que les marchés d'actions s'orienteront en fonction du billet vert. "Si le dollar est faible, les actions monteront. Si le dollar est fort, les actions baisseront".

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en hausse lundi, après une clôture contrastée vendredi, l'impact des bons résultats d'entreprises ayant été contrebalancé par les inquiétudes concernant le dollar, avant la réunion des ministres des Finances du G20 en Corée du Sud.

Cette semaine, six entreprises de l'indice Dow Jones Industrial Average et un tiers des entreprises du Standard & Poor's 500 publieront leurs résultats.

Les marchés d'actions asiatiques gagnent du terrain lundi. Les valeurs australiennes sont tirées par l'offre d'acquisition de Singapore Exchange sur ASX. Les actions japonaises ne sont qu'en légère hausse en raison de la vigueur du yen, qui limite les achats.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient présenter un paysage contrasté à l'ouverture, au vu d'une part de l'appétit pour le risque, et d'autre part de la perspective de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif aux Etats-Unis, voire au Royaume-Uni.

Les Bunds, qui sont restés dans une fourchette vendredi, chercheront une direction cette semaine tandis que les investisseurs surveilleront l'évolution des marchés d'actions et des changes après la réunion du G20.

Les obligations d'Etat américaines progressent lundi après avoir perdu du terrain vendredi, certains investisseurs ayant cessé de parier sur un lancement prochain par la Réserve fédérale de rachats massifs de titres du Trésor. Ils se sont en outre préparés à l'adjudication de 109 milliards de dollars d'obligations cette semaine.

CHANGES

Le dollar s'affaiblit lundi, alors que les pays du G20 ont déclaré ce week-end qu'il était nécessaire d'éviter une "dévaluation compétitive" de leurs devises et d'adopter des systèmes de taux de change davantage déterminés par le marché.

Selon les opérateurs, cet accord devrait encourager l'appétit pour le risque.

Les analystes se sont montrés surpris que la réunion des ministres des Finances du G20 ait abouti à un accord sur les changes, un facteur susceptible de peser sur le billet vert.

Ils ont toutefois bien accueilli l'engagement des ministres des Finances du G20 à éviter toute dévaluation compétitive de leurs devises et à réduire les déséquilibres de leurs comptes courants.

Les pouvoirs du Fonds monétaire international ont été renforcés de manière à ce qu'il puisse superviser l'application de cet accord, qui manque toutefois d'objectifs chiffrés pour des pays comme la Chine, en ce qui concerne la réduction de leurs excédents commerciaux.

Par ailleurs, la représentation des pays émergents au conseil d'administration du FMI a été élargie.

Sur les marchés des changes, les opérateurs semblent de plus en plus persuadés que la faiblesse du dollar va s'accentuer jusqu'à la réunion, début novembre, du comité de politique monétaire de la Fed, observe Masatoshi Sato, stratégiste chez Mizuho Investors Securities.

La livre sterling est en hausse face au dollar, mais reste stable face à l'euro. Les perspectives d'assouplissement quantitatif occupent maintenant le devant de la scène. Le marché attend maintenant de la Fed des mesures moins radicales que celles envisagées initialement.

PETROLE

Les cours du pétrole montent lundi sur fond de dépréciation du dollar, après l'accord des pays du G20, qui sont convenus d'éviter des dévaluations compétitives de leurs devises, indiquent des analystes.

La baisse du billet vert rend le pétrole, libellé en dollars, moins cher pour les investisseurs hors zone dollar, ce qui soutient la demande et fait monter les cours.

A 6h00, le contrat de décembre sur le Brent de la mer du Nord gagnait 61 cents, à 83,57 dollars le baril. Vers 7h00, le contrat de décembre sur le brut léger doux du Nymex s'adjugeait 75 cents, à 82,44 dollars le baril.

"Les cours pétroliers montent, ce qui est directement dû à la baisse du dollar contre l'euro et le yen", observe Victor Shum, analyste chez Purvin and Gertz à Singapour.
Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.4055 0.72%
Euribor 1 an 1.519 0%
Gold Index 1342.70 1.10%
Pétrole (New York) 82.67 1.20%

09:30 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.