19/10/2010

TOUJOURS RIEN QUI BOUGE...

DJIA             11.143,69 points  +0,73%
Nasdaq            2.480,66 points  +0,48%
S&P 500           1.184,71 points  +0,72%
 
Nikkei 225        9.514,48 points  +0,17% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,3917   -0,22%
EUR/JPY    113,35   +0,01%
USD/JPY     81,45   +0,21%
 
 

ACTIONS

Les valeurs européennes devraient ouvrir sur une note contrastée mardi, mais le repli de Wall Street pourrait se faire sentir ultérieurement.

IG Markets prévoit pour l'ouverture que le FTSE 100 perdra 8 points, à 5.734 points, tandis que le DAX s'adjugerait 2 points, à 6.518 points. Le CAC est attendu en baisse de 7 points, à 3.827 points.

Le gouvernement britannique publiera mercredi un bilan complet des dépenses, alors qu'il cherche à équilibrer ses comptes et à résorber son déficit.

Côté statistiques, le marché surveillera la parution mardi de l'indicateur économique avancé ZEW en Allemagne mardi, attendu en recul selon les prévisions.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en nette baisse mardi. Les marchés ont gagné du terrain lundi, mais Apple et IBM ont pesé sur le moral du marché après la clôture.

Apple et IBM ont tous deux annoncé des résultats supérieurs aux attentes lundi, mais les investisseurs ont préféré se focaliser sur les points négatifs de leurs publications, tirant les deux valeurs vers le bas.

Le secteur financier a pour sa part profité de la publication de chiffres trimestriels meilleurs que prévu par Citigroup, qui a bondi de 5,6%.

Les places asiatiques évoluent en demi-teinte mardi, les valeurs bancaires à Sydney et Tokyo progressant après les résultats solides de Citigroup tandis que les valeurs technologiques pâtissaient en Corée et à Taïwan de l'annonce de ventes d'iPad plus faibles qu'escompté. A 7h25, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo prenait 0,2%, à 9.514,5 points.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient débuter la séance sans tendance marquée jusqu'à ce que l'orientation des marchés actions soit claire.

Les écarts de rendement des emprunts d'Etat des pays périphériques de la zone euro se sont resserrés lundi, ce qui a atténué l'attrait du marché obligataire.

Les gouvernements de l'Union européenne sont parvenus à un accord lundi sur le renforcement de la régulation des finances publiques, augmentant la capacité d'intervention de la Commission européenne en cas de violation par un des Etats membres.

Les dirigeants de la zone euro ont exprimé lundi leur confiance dans la capacité de l'Irlande, de la Grèce et du Portugal à réduire leur déficit budgétaire comme prévu en 2011.

Au Royaume-Uni, les participants attendent les minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre.

Selon un stratégiste de Londres, mercredi sera une journée importante et il est peu probable que les opérateurs prennent des positions marquées d'ici là.

Les emprunts d'Etat américains affichent un recul mardi, au lendemain d'une bonne performance. Le marché est convaincu que la Réserve fédérale lancera en novembre un nouveau programme de rachat massif d'emprunts d'Etat.

Selon David Ader, chez CRT Capital Group, les mesures d'assouplissement quantitatif pourraient intervenir dès la réunion du comité de politique monétaire de la Fed du 3 novembre prochain.

La forte baisse de la semaine dernière a en outre offert un bon point d'entrée.

CHANGES

Le dollar garde la faveur des investisseurs contre l'euro mais continue d'évoluer dans une fourchette étroite face au yen.

Le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a affirmé lundi que les Etats-Unis ne dévalueraient pas leur devise.

Si T.Geithner a noté que la monnaie chinoise était significativement sous-évaluée, il a ajouté que le yuan avait progressé plus rapidement et que son ascension devrait se poursuivre.

Les commentaires de T.Geithner ne sont certes qu'un rappel de la position des Etats-Unis, mais l'engagement du secrétaire au Trésor à ne pas dévaluer a néanmoins donné un coup de pouce au dollar. Ces propos interviennent avant une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux des pays du G20 ce week-end en Corée du Sud, où la question des changes devrait être évoquée.

La livre sterling, stable dans l'immédiat, pourrait s'orienter à la baisse après les commentaires de T.Geithner, considérés comme un soutien au dollar.

Le dollar australien est quant à lui pénalisé par l'attente d'un possible nouveau relèvement des taux australiens cette année.

PETROLE

Les prix du pétrole sont passés sous 83 dollars le baril mardi, car les inquiétudes portant sur le redressement de l'économie américaine pèsent sur le sentiment, indiquent des analystes.

Le léger redressement du dollar a également fait baisser les cours.

Vers 6h00, le contrat de novembre sur le brut léger perdait 20 cents, à 82,88 dollars le baril, tandis que le contrat de décembre sur le brent de mer du Nord reculait de 40 cents, à 83,97 dollars.

Lundi, la situation de blocage des raffineries en France a fait grimper les cours à New York, le marché redoutant une interruption des livraisons en Europe. Toutefois, le baril a rencontré une forte résistance à 83 dollars sur le Nymex, souligne Victor Shum, analyste chez Purvin and Gertz à Singapour.

LES INDICES A 10H21..

BEL 20 * 2671.48 -0.90 -0.03 %  
AEX 25 * 341.03 -0.69 -0.20 %  
CAC 40 * 3831.87 -2.63 -0.07 %  
Euronext 100 * 689.94 -0.69 -0.10 %  
Next 150 * 1,574.43 3.53 0.22 %  
DAX 30 6531.49 14.86 0.23 %  
MIB 30 21,369.25 110.66 0.52 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,480.26 10.00 0.15 %  
SLI 1,007.13 3.70 0.37 %  
SPI 5,755.38 7.95 0.14 %  
FTSE™ 100 5738.56 -3.96 -0.07 %  
Dow Jones * 11,143.69 80.91 0.73 %  
Nasdaq 100 2,104.15 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,480.66 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,018.62 2.72 0.27 %  
OMX Helsinki 25 2,449.82 8.05 0.33 %  
OMX Stockholm 30 1,106.89 9.59 0.87 %  
OMX Copenhagen 20 413.53 -0.23 -0.06 %

10:23 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.