30/09/2010

CALME PLAT...A 15H05 EUROPE +0.3%

  • AOF le 30/09/2010 à 15:00

PRE-OUVERTURE A WALL STREET - Légère hausse attendue :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

(AOF) - Les futures sur indices prédisent une ouverture en légère hausse des marchés américains pour la dernière séance du trimestre. La hausse plus forte que prévu du PIB au deuxième trimestre et le recul plus important qu'attendu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont redonné quelque peu confiance aux investisseurs après un début de semaine morose. Une demi-heure avant l'ouverture, les futures sur indices Nasdaq 100 et S&P 500 avançaient respectivement de 0,22% à 2 013,50 points et de 0,16% à 1 142,70 points.

Hier à Wall Street
Les marchés actions américains ont clôturé en léger repli. Les investisseurs ont opté pour la prudence en l'absence d'indicateur économique d'importance. Certains redoutent que l'essoufflement en cours de la reprise américaine ne provoque un net repli des indices. Et ce d'autant que le Dow Jones affiche une hausse de plus de 8% en un mois (+9% pour le S&P500). Dans cet environnement incertain, le dollar a continué de fluctuer sur ses plus bas de 5 mois face à l'euro. Le Dow Jones a reculé de 0,21% à 10835,28 pts tandis que le Nasdaq a cédé 0,13% à 2373,56 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Le PIB des Etats-Unis a progressé de 1,7% au deuxième trimestre en rythme annualisé contre une hausse de 1,6% attendue par les analystes.

Les inscriptions au chômage ont chuté à 453 000 la semaine dernière contre 460 000 attendu par les analystes. La semaine précédente, les inscriptions s'étaient élevées à 469 000 (contre 465 000 en première estimation).

Les investisseurs surveilleront également l'indice des directeurs d'achat (PMI) de Chicago pour septembre à 15h45.

Les valeurs à suivre
AIG
AIG (American International Group) a annoncé avoir cédé deux filiales japonaises d'assurance vie à Prudential Financial. Les deux filiales en question, AIG Star Life Insurance et AIG Edison Life Insurance, rapporteront 4,8 milliards d'euros à l'assureur américain. La transaction devrait être bouclée en début d'année prochaine, précise AIG. Le groupe a par ailleurs annoncé être parvenu à un accord avec l'Etat américain concernant le remboursement de sa dette. Au bord de la faillite en 2008, l'assureur américain avait fait l'objet d'aides colossales de la part des Etats-Unis.

BOEING
Boeing a reçu une commande de 699 millions de dollars de la part de la filiale Xiamen Airlines, qui appartient à China Southern Airlines. La commande porte sur 10 appareils. China Southern a précisé que cette commande serait financée en partie par les ressources internes de Xiamen et en partie par des emprunts à des banques commerciales.

VERIFONE
Verifone, le concurrent d'Ingenico, a proposé de racheter son concurrent Hypercom pour 5,25 dollars par action en numéraire. Ce prix représente une prime de 52% par rapport au cours de clôture du 23 septembre. Verifone a pris cette décision après le refus du 24 septembre du conseil d'administration d'engager des discussions sérieuses. Verifone et Ingenico détiennent chacun environ 30% du marché mondial des terminaux de paiement contre 15% pour Hypercom.

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3673 +0.32%
Euribor 1 an 1.433 +0.56%
Gold Index 1314.90 +0.42%
Pétrole (New York) 78.84 +1.14%

15:07 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR...LOUISE NIGHT TODAY.

Ajustements de fin de trimestre en vue
DJIA             10.835,28 points  -0,21%
Nasdaq            2.376,56 points  -0,13%
S&P 500           1.144,73 points  -0,26%
 
Nikkei 225        9.456,19 points  -1,08% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,3604   -0,18%
EUR/JPY    113,60   -0,40%
USD/JPY     83,49   -0,24%
 
 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens pourraient ouvrir en léger repli jeudi, poursuivant leur ajustement de fin de mois tandis que les investisseurs déterminent si les valorisations actuelles doivent encore être corrigées à la baisse.

IG Markets prévoit pour l'ouverture que le FTSE 100 perdra 14 points à l'ouverture tandis que le DAX abandonnerait également 14 points, à 6.233 points. Le CAC 40 est attendu en baisse de 6 points, à 3.731 points.

Au Royaume-Uni, les craintes à l'égard des notes de crédit de pays européens rendent plus difficile la moindre percée, commente Capital Spreads. Mercredi, les investisseurs ont procédé à des ajustements de positions avant la fin du trimestre, note le courtier. "Une fin trop négative en septembre n'établira pas le meilleur précédent pour le mois prochain, et le souvenir des fortes baisses accusées par le passé au mois d'octobre reste ancré dans les esprits". Jeudi verra la publication des statistiques Nationwide sur les prix de l'immobilier au Royaume-Uni à 8h30.

Les contrats à terme américains sont en baisse jeudi. Les marchés se sont légèrement repliés mercredi, la performance négative des secteurs financier et des matières premières ayant contrebalancé la progression des prix pétroliers et des valeurs de l'énergie.

Les Bourses asiatiques évoluent sur une note contrastée jeudi, le japonais Nintendo accusant une forte baisse après son avertissement sur résultats, mais les valeurs chinoises ont progressé malgré l'introduction de nouvelles mesures restreignant l'accès à la propriété.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir en hausse jeudi alors que le marché attend la parution de nouveaux indicateurs économiques et l'annonce de nouvelles informations sur les dettes souveraines de la zone euro, qui risquent d'entraîner un retour vers les placements refuges.

Le gouvernement portugais a annoncé mercredi soir de nouvelles mesures d'austérité draconiennes, parmi lesquelles une baisse des salaires de la fonction publique et une hausse d'impôts, pour être en mesure d'atteindre ses objectifs de réduction du déficit.

Sur le front macroéconomique, le marché table sur une hausse de l'inflation en septembre dans la zone euro.

Concernant les gilts, Anthony O'Brien, de Morgan Stanley, s'attend à une pentification de la courbe des rendements des maturités 10 à 30 ans, les titres à 10 ans profitant de la perspective de nouveaux achats d'actifs, tandis que les craintes d'inflation et les prochaines adjudications limitent la hausse de la partie longue de la courbe.

Les emprunts du Trésor américain s'inscrivent en hausse jeudi, après un repli des marchés mercredi pour la première fois cette semaine, les commentaires de dirigeants de la Fed ayant atténué les spéculations autour d'une accélération des rachats d'emprunts d'Etat par la banque centrale.

Eric Rosengren, président de la Fed de Boston, a indiqué que l'adoption de nouvelles mesures de soutien monétaire dépendrait des statistiques à venir, tandis que Charles Plosser, président de la Fed de Philadelphie s'est déclaré opposé à un nouvel assouplissement monétaire.

Ces remarques ont freiné le rebond du marché obligataire, dû au succès d'une adjudication de titres à 7 ans pour 29 milliards de dollars.

Jeudi, les investisseurs seront très attentifs à la dernière estimation du PIB américain pour le deuxième trimestre et aux statistiques sur les demandes d'allocations chômage.

CHANGES

L'euro et le dollar s'inscrivent en baisse face à la livre et au yen jeudi, alors que les investisseurs évaluent la question de la dette souveraine européenne et la politique monétaire américaine.

Les spéculations selon lesquelles la Fed va prendre de nouvelles mesures pour soutenir l'économie ont tiré le dollar vers le bas ces derniers jours, et le billet vert a de nouveau cédé du terrain mercredi.

Mercredi, la Commission européenne a présenté un projet de législation visant à renforcer son contrôle sur les politiques économiques des Etats membres de l'Union européenne, avec notamment l'application d'amendes aux pays en infraction budgétaire.

PETROLE

Les prix du pétrole brut affichent un tableau contrasté jeudi en Asie, après la publication de données montrant une diminution des stocks de brut américains et de solides statistiques sur le secteur manufacturier chinois.

A 06h00, le contrat de novembre sur le Brent de la mer du Nord avançait de 4 cents, à 80,81 dollars, tandis que vers 07h00, le contrat de novembre sur le brut léger coté au Nymex reculait de 17 cents, à 77,69 dollars le baril.

LE POINT A 10H35...

BEL 20 * 2,576.42 -26.27 -1.01 %  
AEX 25 * 333.69 -2.16 -0.64 %  
CAC 40 * 3,703.69 -33.43 -0.89 %  
Euronext 100 * 669.42 -5.34 -0.79 %  
Next 150 * 1,492.86 -8.99 -0.60 %  
DAX 30 6227.91 -19.01 -0.30 %  
MIB 30 20,304.51 -67.94 -0.33 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,297.06 -14.51 -0.23 %  
SLI 968.23 -3.11 -0.32 %  
SPI 5,589.75 -14.34 -0.26 %  
FTSE™ 100 5554.01 -15.26 -0.27 %  
Dow Jones * 10,835.28 -22.86 -0.21 %  
Nasdaq 100 2,009.08 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,376.56 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,014.50 2.43 0.24 %  
OMX Helsinki 25 2,407.88 4.49 0.19 %  
OMX Stockholm 30 1,086.18 1.09 0.10 %  
OMX Copenhagen 20 413.05 -2.07 -0.50 %

 


Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3623 -0.05%
Euribor 1 an 1.425 +0.07%
Gold Index 1312.33 +0.22%
Pétrole (New York) 77.89 -0.08%

 

 

10:37 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/09/2010

DE L'INVESTISSEUR..

L'Investisseur du jour mercredi 29 septembre 2010
 
  Aperçu des marchés
 

Les bourses européennes clôturent la journée en teinte rouge. Les replis fluctuent entre 0,5 et 0,7% en Europe. Surtout les banques (en moyenne -1,7%) sont sur la sellette après l'annonce selon laquelle les autorités irlandaises doivent réinjecter à nouveau 5 mia. EUR dans Anglo Irish Bank. A Paris, BNP Paribas et Société Générale cèdent respectivement 2,3% et 3,4%. Les matières premières lâchent aussi 1% de lest. ArcelorMittal se déleste même de 2%. A Bruxelles, la décote du Bel 20 atteint 0,03%, ce qui est mieux que le CAC40 (-0,7%) et l'AEX (-0,7% aussi). A Bruxelles, des valeurs comme Bekaert (+1,9%) et Solvay (+1,5%) atténuent le repli de l'indice. De même ABInBev termine la séance légèrement dans le vert. Sur le marché élargi, Thenergo bondit de 53% après avoir même doublé son cours en séance. L'entreprise d'énergie verte a déclaré avoir mis au point un vaste plan de désinvestissement pour réduire sa dette. Sioen, qui avait monté depuis 30% depuis fin août, dépressure et cède 5,1%, de même IBT est la proie de prises de bénéfice (-6,8%).

Aux Etats-Unis, les indices principaux sont légèrement orientés à la baisse vers 18h belges. Le Dow Jones comme le Nasdaq se déprécient de 0,1%. L'or grimpe toujours et a atteint à certains moments 1.311 USD/once. Un euro vaut désormais 1,36 USD.

.

18:48 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

rien ne se passe...$ 1.362 gold 1308

  • Cercle Finance le 29/09/2010 à 14:02

Paris : l'indécision perdure, marché attentiste avant Wall St

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }
(CercleFinance.com) - Les séances se suivent et se ressemblent : c'est encore une fois l'indécision qui domine à la Bourse de Paris en début d'après-midi, au terme d'une matinée erratique, et alors qu'aucune statistique d'importance ne sera publiée dans la journée pour faire la décision.

Vers 14h, l'indice CAC 40 grappille péniblement 0,1% à 3.764,1 points, dans des volumes faibles de 1,5 milliard d'euros, qui en disent long sur le manque d'appétit des investisseurs.

' Le marché ne sait pas quelle direction prendre, la zone des 3.800 points a résisté plusieurs fois à l'indice et les baisses sont effacées rapidement ', analysent ainsi les experts de Barclays Bourse.

Les autres places européennes évoluent également sur une note irrégulière avec Londres et Francfort qui se maintiennent à leurs niveaux d'équilibre. Aux Etats-Unis, il ne devrait pas en être autrement à l'ouverture de Wall Street, à en croire les indices ' futures ' de Chicago.

L'absence de grands rendez-vous économiques (seuls les stocks de pétrole sont prévus aux Etats-Unis à 16h30) explique, en partie, le manque de tendance sur les marchés.

En attendant, les inquiétudes ravivées concernant l'endettement de certains états européens animent les échanges sur certaines valeur bancaires qui apparaissent à la peine sur le CAC, pénalisées aussi, au passage, par les interrogations des investisseurs sur l'impact des règles prudentielles de Bâle III ( augmentation de capital ou pas ?). Ainsi, Société Générale lâche 1,6% à 44 euros, Natixis perd 1% à 4,3 euros, et BNP Paribas abandonne 0,9% à 53,9 euros.
En revanche, Crédit Agricole (+0,1% à 12,1 euros) et surtout Axa (+2,8% à 13,2 euros) passent entre les gouttes.

France Télécom s'adjuge, de son côté, 0,9% à 16,2 euros sous l'effet d'un relèvement de recommandation de 'sous-performance' à 'neutre' par Exane BNP Paribas.

Peugeot descend de 1,1% à 24,7 euros. Le constructeur automobile français et Ford seraient sur le point d'annoncer un renforcement de leur coopération dans les diesels, portant sur la mise au point de moteurs capables de passer les futures normes d'anti-pollution Euro 6 pour voitures et utilitaires, selon La Tribune.

Hors CAC, Dexia prend 4,6% à 3,3 euros, alors que l'établissement financier et la Banque Postale pourraient créer une filiale commune dédiée au financement des collectivités locales, selon les informations du Figaro.

Alten gagne 1,3% à 22,9 euros après avoir fait état d'une forte amélioration de ses résultats au premier semestre et s'être déclarée confiante sur un objectif de croissance organique supérieur à 5% en 2010.

En revanche, Mersen abandonne 3,1% à 31,7 euros, alors qu'Aurel BGC a dégradé son opinion d''acheter' à 'conserver', estimant que la valorisation était devenue 'peu attractive' et la visibilité 'un peu plus incertaine en 2011 au vu des récents développements'.


Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Copyright (c) 2010 Cercle Finance.

indices a 14h24...

BEL 20 * 2614.69 11.19 0.43 %  
AEX 25 * 338.33 0.16 0.05 %  
CAC 40 * 3771.37 9.02 0.24 %  
Euronext 100 * 679.57 1.52 0.22 %  
Next 150 * 1506.51 1.44 0.10 %  
DAX 30 6291.42 15.33 0.24 %  
MIB 30 20,562.79 21.20 0.10 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,349.77 15.39 0.24 %  
SLI 976.52 3.13 0.32 %  
SPI 5,634.92 14.93 0.27 %  
FTSE™ 100 5584.03 5.59 0.10 %  
Dow Jones * 10,858.14 0.00 0.00 %  
Nasdaq 100 2,012.43 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,379.59 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,016.28 2.71 0.27 %  
OMX Helsinki 25 2,412.73 13.39 0.56 %  
OMX Stockholm 30 1,086.54 -4.22 -0.39 %

14:26 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR LES AMIS..MARCHES INDECIS..(ENCORE..)

  • AFP le 29/09/2010 à 10:05

La Bourse de Paris rassurée par un bon indicateur chinois :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Le palais Brongniart, siège historique de la Bourse de Paris
© AFP/Archives  Stéphane de Sakutin

La Bourse de Paris progressait mercredi en début de séance, le CAC 40 gagnant 0,48%, dans un marché rassuré par la publication d'un bon indicateur de l'activité chinoise.

A 09H42 (07H42 GMT), l'indice vedette prenait 17,69 points à 3.780,04 points. La veille, il avait clôturé quasi-stable (-0,10%).

La publication d'un indice PMI de l'activité manufacturière chinoise en hausse a rassuré les investisseurs sur les perspectives de croissance mondiale.

"Ces bonnes statistiques chinoises devraient contribuer à rassurer concernant la capacité de ce pays à tirer, avec les autres pays émergents, la croissance mondiale, alors que l?inquiétude remonte concernant les États-Unis", explique Valérie Plagnol, analyste chez CM-CIC Securities.

"A court terme cette amélioration de l'indicateur chinois devrait profiter à l'ensemble de l'Asie. Ce serait une bonne nouvelle pour l'ensemble de la région et pour l'économie globale", confirme Philippe Waechter, directeur de la recherche chez Natixis Asset Management.

Par ailleurs, l'indice Tankan de confiance des entrepreneurs japonais, à la hausse, a permis à la Bourse de Tokyo de rebondir de 0,67%.

Côté valeurs, STMicroelecronics prenait 1,71% à 5,71 euros, après des annonces sur sa volonté d'augmenter ses capacités de production de 20%, selon son directeur général Alain Dutheil.

Vallourec progressait de 1,51% à 74,51 euros après l'annonce de la construction d'une nouvelle usine de tuyaux pour générateur de vapeur, en Chine, pour une valeur de 55 millions d'euros, selon des sources de marché.

La banque franco-belge Dexia était en hausse de 2,79% à 3,21 euros, après des relances de rumeurs de rapprochement avec La Banque Postale.

Hors CAC 40, Alten progressait de 1,64% à 22,99 euros après l'annonce de résultats du premier semestre en hausse.

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en légère hausse mercredi, dans le sillage d'autres places boursières, mais les inquiétudes concernant les dettes souveraines de la zone euro pourraient peser sur la séance.

Selon IG Markets, le FTSE pourrait prendre 4 points à l'ouverture, à 5.582 points, tandis que le DAX avancerait de 7 points, à 6.283 points, et que le CAC 40 gagnerait 6 points, à 3.768 points.

Les investisseurs continuent à s'inquiéter de la vulnérabilité des Etats de la zone euro et d'une baisse marquée de la confiance des ménages aux Etats-Unis.

L'Irlande et l'Espagne risquent un abaissement de leur note de crédit, la première de la part de Standard & Poor's et la seconde de Moody's.

Les rendements à long terme de la dette souveraine irlandaise ont atteint mardi leurs plus hauts niveaux depuis 1997, sur fond de craintes qu'un sauvetage d'Anglo Irish Bank s'avère beaucoup plus coûteux que prévu, à plus de 35 milliards d'euros selon Trevor Cullinan, analyste crédit chez S&P.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en hausse mercredi, après une progression des marchés mardi en dépit d'une baisse plus marquée que prévu de l'indice de confiance des ménages américains pour le mois d'août.

Les investisseurs en ont conclu que la Fed pourrait opter pour de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Les marchés d'actions asiatiques sont eux aussi globalement en hausse mercredi, les actions japonaises étant soutenues par la publication de l'enquête Tankan de la Banque du Japon, sur la confiance des entreprises, meilleure que prévu.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée mercredi alors que les investisseurs attendent de voir si les marchés actions européens sont soutenus ou si de nouvelles informations sortent sur la dette souveraine.

Juergen Stark, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a déclaré que la BCE s'employait actuellement à retirer progressivement les mesures non conventionnelles mises en place durant la crise financière, confirmant que certains dispositifs arrivant à échéance ne seraient pas prolongés.

Les obligations du Trésor américain s'inscrivent en léger repli mercredi. Les marchés ont progressé mardi pour la deuxième séance consécutive, la publication de statistiques décevantes sur la confiance des ménages et le secteur manufacturier ayant accru la probabilité du renforcement des rachats d'emprunts d'Etat par la Fed pour soutenir l'économie.

Les spéculations autour de nouvelles mesures dites d'assouplissement quantitatif ont dopé la demande lors de l'adjudication de 35 milliards de dollars d'obligations à cinq ans, qui ont été vendues à un rendement historiquement bas de 1,26%.

Certains investisseurs ont continué de tabler sur un vaste programme de rachats d'emprunts du Trésor, alors même que le Wall Street Journal rapportait que les responsables de la Fed étaient en train d'étudier une option d'ampleur plus limitée, adaptable en fonction du rythme de la reprise.

CHANGES

L'euro conserve la majeure partie de ses gains face au dollar mercredi, après avoir fortement progressé mardi à la faveur d'indicateurs économiques américains mitigés.

Par ailleurs, l'idée que la Fed adoptera de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif pour contrer le ralentissement de l'économie américaine devrait maintenir le dollar sous pression, indique RBC Capital Markets dans une note à ses clients.

Jane Foley, stratégiste de changes chez Rabobank à Londres, note pour sa part que l'économie américaine continue à croître, certes lentement, en dépit de récentes statistiques décevantes. En conséquence, un programme de relance massif de la part de la Fed n'est pas nécessaire, ce qui devrait limiter le repli du dollar.

Mais tant que la Fed laisse entendre qu'un nouvel assouplissement quantitatif reste envisageable, il est probable que le dollar conservera une tendance baissière, ajoute-t-elle.

La livre sterling, qui évolue de manière contrastée face aux autres devises, a fortement reculé face au dollar mardi, avant de regagner un peu de terrain. Adam Posen, membre du comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, a indiqué mardi discerner des raisons évidentes pour le Royaume-Uni d'entreprendre une nouvelle série d'achat d'actifs pour éviter une période prolongée de sous-performance économique, comme ce fut le cas au Japon.

PETROLE

Les prix des contrats pétroliers s'inscrivent en hausse mercredi, mais leur progression reste limitée par les craintes à l'égard de la fragilité de la reprise économique, indiquent les analystes.

A 6h00, le contrat de novembre sur le Brent de la mer du Nord s'adjugeait 47 cents, à 79,18 dollars le baril. Vers 7h00, le contrat de novembre sur le brut léger doux du Nymex gagnait 33 cents, à 76,51 dollars le baril.

Selon les analystes, de nouvelles statistiques montrant que l'économie américaine est à la peine et que la confiance des ménages est en baisse sont autant de facteurs qui vont maintenir les prix des contrats pétroliers sous pression.

Les craintes persistantes vis-à-vis d'une crise de la dette en Europe pèsent également sur le moral des investisseurs, ajoutent les analystes.

"L'humeur des marchés semble incertaine dans la mesure où l'environnement macroéconomique mondial est plutôt médiocre au vu des indicateurs économiques parus aux Etats-Unis et en Asie", observe Myrto Sokou, analyste chez Sucden Financial.

"Les investisseurs pourraient rester prudents dans ce contexte incertain, le regain d'inquiétudes à l'égard de la reprise économique européenne continuant de dominer les marchés et de plomber le moral des participants", ajoute-t-elle.

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3591 -0.02%
Euribor 1 an 1.424 +0.14%
Gold Index 1310.25 +0.07%
Pétrole (New York) 76.52 +0.37%

10:30 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/09/2010

CLOTURE EUROPE EQUILIBREE

17H28...

On the corporate front, Walgreen Co. (WAG) reported a rise in fiscal fourth-quarter profit and expressed confidence its earnings will continue to grow.

Research In Motion Ltd. (RIMM) will also be in the spotlight after it unveiled late Monday a touch-screen tablet device called the BlackBerry PlayBook.

Shares of Bank of Ireland (IRE) dropped 6% in premarket trading amid concerns over Ireland's banking sector.

Asian equities overnight ended lower, with Japan's Nikkei Stock Average falling 1.1%. In Europe, equity markets were mixed, pressured by worries over sovereign-debt levels in Ireland and Spain. The Stoxx Europe 600 index declined 0.1% in afternoon trading.

"It looks like there is a lot of concern about European debt levels, primarily problems in Ireland, which appear to be weighing on the market yet again," said Peter Dixon, a strategist at Commerzbank in London.

"I think, to a large extent, the concerns are a bit overdone," he said. "I don't really have such a negative view on Ireland as the markets do right now. A bit of risk aversion is creeping back into the markets."

Moody's Investors Service on Monday downgraded the senior debt rating of Anglo Irish Bank. Meanwhile, rumors circulated in the media that the ratings agency may downgrade Spain's credit rating this week.

Commodity prices traded lower, with oil futures falling 72 cents to $75.80 a barrel in electronic trading on Globex. Gold futures dropped $8 to $1,290.60 an ounce.

The dollar index, which tracks the performance of the greenback against a basket of other major currencies, traded flat at 79.409.

Among the companies whose shares are expected to actively trade in Tuesday's session are Walgreen Co.(WAG), Research In Motion Ltd. (RIMM) and Pulte Homes Inc. (PHM).

Walgreen Co.'s fiscal fourth-quarter earnings rose 7.8% as growth in its pharmacy operations far outpaced the rest of the industry and margins climbed. The company also said it completed its $2 billion share repurchase program earlier this month, well ahead of its expiration date at the end of 2013. Shares jumped 7.1% premarket to $32.50.

BlackBerry maker Research In Motion unveiled a tablet computer and the new operating system that will power it, part of a bid to quickly roll out new products and services to win more consumers to its brand. The device, dubbed the PlayBook, will connect to the company's BlackBerry server as well as sync with BlackBerry smartphones. Shares edged up 1% to $48.70 in premarket trading.

Goldman Sachs upgraded Pulte Homes to neutral from sell ahead of fresh housing data, citing the housing company's large cash balance and continued cost cuts. The firm also says "uniformly bearish" investor sentiment is limiting the stock's downside. Shares rose 2.8% premarket to $8.96. Goldman Sachs cut KB Home (KBH) to sell from neutral noting the housing company's highly levered balance sheet and a weak outlook for 2011 earnings. KB Home shares declined 2% premarket to $11.69.

Jabil Circuit Inc. (JBL) posted record earnings and revenue for its fiscal fourth quarter and the year as the company again improved margins, although inventories continued to climb. Shares fell 5.5% to $13.12 in premarket trading as the electronics-component maker's revenue was near the low end of its guidance and it forecast first-quarter revenue below Wall Street's expectations.

Cognex Corp. (CGNX) raised its third-quarter revenue guidance on stronger-than-expected demand from the factory automation market, which provided more than two-thirds of its business in the previous quarter. Shares of the vision-sensor maker climbed 6.8% to $24.44 after hours.

Associated Estates Realty Corp. (AEC) said it would sell at least 8 million shares, which would increase its shares outstanding by about 29%. The stock for the real estate investment trust, which owns 51 apartment properties totaling 13,234 units in eight states, dropped 8.8% to $13.21 before the bell.

American Capital Agency Corp. (AGNC) said it would sell at least 10 million shares to raise money to acquire additional agency securities and for general corporate purposes. Shares lost 5.8% to $26.40 in premarket trading, as the offering would increase shares outstanding by about a third.

Standard & Poor's said Riverbed Technology Inc. (RVBD), a provider networking technology, and Rackspace Hosting Inc. (RAX), a data-center hosting company, would both be added to the S&P MidCap 400 replacing companies being acquired. S&P also said Watsco Inc. (WSO), an air conditioning and heating company, would join the MidCap400 while Super Micro Computer Inc. (SMCI), a server firm, would replace Watsco in the S&P SmallCap 600. Riverbed rose 4% to $45.96 premarket while Rackspace gained 4.9% to $25.54.

Corrections Corp. of America (CXW) raised its third- and fourth-quarter guidance as the prison operator announced an agreement with California City, Calif., to house federal inmates at its 2,304-bed prison there. The prison had been scheduled to close Friday. Shares gained 3.5% to $23.35 after hours.

Peet's Coffee & Tea Inc. (PEET) said it would increase prices on most of its drinks by 10 cents and on beans it sells in its stores by about 8% because of dramatic increases in coffee costs. Shares slid 2.1% to $33.34 after hours.

Entropic Communications Inc. (ENTR) said it would sell 10 million shares, which would increase shares outstanding by about 13%. The stock of the maker of chips for home video devices like DVRs dropped 6.1% to $9.20 in premarket trading.

United Natural Foods Inc. (UNFI) said it will sell 3.9 million shares in an offer that will increase its shares outstanding by about 9%. Shares slid 1.8% to $34.65 after hours.

Newpark Resources Inc. (NR) plans to sell $150 million in notes that are convertible at any time into the company's shares. The drilling-fluids company's stock fell 6.4% to $8.14 in after-hours trading.

Zoom Technologies Inc. (ZOOM) raised its 2010 mobile-phone sales target by 17%, with orders remaining strong in the second half of the year. The boost came a week after the Chinese company said one of its biggest customers will boost orders by two-thirds starting in the fourth quarter. Shares jumped 8.3% to $4.20 premarket.

Carmike Cinemas Inc. (CKEC) extended its relationship with Screenvision for 30 years that will also give the 3-D motion picture company a 20% stake in the growth of Screenvision, a cinema advertising company. Shares jumped 8% to $7.75 in light premarket trading.

 
   Watch List:
 

Pfizer Inc. (PFE) said it has stopped a late stage clinical trial of its Sutent cancer treatment for men with advanced prostate cancer. The giant drug maker said an independent committee found during a scheduled interim analysis that the combination of Sutent with another drug, prednisone, was unlikely to improve overall survival compared with treatment with prednisone alone.

Valero Energy Corp. (VLO) agreed to a $360 million asset sale in cash and a note, handing over its Paulsboro refinery to a privately held company that purchased another of its refineries earlier this year. The deal with PBF Energy Co. for the 185,000-barrel-a-day refinery in New Jersey consists of $180 million in cash and the same amount in a note with a term no longer than 18 months. It also includes net working capital and inventories, which Valero estimated to be $275 million.

Atmos Energy Corp.'s (ATO) board promoted Chief Operating Officer Kim Cocklin to chief executive, which his predecessor said was part of the company's "commitment to an orderly executive transition." Effective Friday, Chairman and Chief Executive Robert Best will become executive chairman, as Cocklin moves into the chief executive role after two years as operating chief.

LaSalle Hotel Properties (LHO) said Chief Financial Officer Hans Weger's employment with the company will end no later than the end of February. The hotel real estate investment trust will search for a successor during the transition period.

Paychex Inc.'s (PAYX) fiscal first-quarter profit grew 6.7% on higher revenue, as the payroll-processing company saw client retention improve but warned sales of new units continue to be difficult. The results topped estimates.

Consolidated Edison Inc. (ED) said it would sell at least 6.3 million shares. The power-and-natural-gas utility plans to use the proceeds for construction expenditures and general corporate purposes.
INDICES...


Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3577 +0.99%
Euribor 1 an 1.424 +0.14%
Gold Index 1306.98 +0.95%
Pétrole New York (Light Sweet Crude Oil - Nov 10) 76.65 +0.24%

 

BEL 20 * 2603.52 5.79 0.22 %  
AEX 25 * 338.16 0.99 0.29 %  
CAC 40 * 3762.82 -3.34 -0.09 %  
Euronext 100 * 678.15 0.50 0.07 %  
Next 150 * 1504.87 6.18 0.41 %  
DAX 30 6257.48 -21.41 -0.34 %  
MIB 30 20,477.58 -116.36 -0.57 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,320.74 -18.15 -0.29 %  
SLI 971.12 -2.00 -0.21 %  
SPI 5,608.39 -10.02 -0.18 %  
FTSE™ 100 5563.09 -10.33 -0.19 %  
Dow Jones * 10842.51 30.47 0.28 %  
Nasdaq 100 2004.20 -6.79 -0.34 %  
Nasdaq 2363.97 -5.80 -0.24 %  
OMX Nordic 40 1,010.76 2.18 0.22 %  
OMX Helsinki 25 2,393.29 22.40 0.94 %  
OMX Stockholm 30 1,086.73 0.50 0.05 %  
OMX Copenhagen 20 416.10 -0.95 -0.23 %  
OBX 352.93 4.51 1.29 %  

 

17:32 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR..ON RECULE A 9H43

DJIA             10.812,04 points  -0,44%
Nasdaq            2.369,77 points  -0,48%
S&P 500           1.142,16 points  -0,57%
 
Nikkei 225        9.531,74 points  -0,74% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,3470   +0,15%
EUR/JPY    113,43   +0,06%
USD/JPY     84,21   -0,08%
 
 

ACTIONS

Les places boursières européennes devraient ouvrir sans grand changement mardi, les marchés manquant d'impulsion pour le moment, tandis que les investisseurs tentent d'évaluer si les cours de Bourse sont arrivés aux niveaux escomptés.

IG Markets prévoit que le FTSE ouvrira en hausse de 2 points à 5.575 points, tandis que le DAX et le CAC ouvriraient la séance inchangés à 6.279 et 3.766 points, respectivement.

"La solide progression des marchés d'actions mondiaux a été le principal moteur de la hausse des matières premières dernièrement. Toutefois, on observe des signes d'essoufflement des actions, ce qui met les matières premières sous pression", note Saxo Bank.

Les contrats à terme américains sont orientés à la hausse mardi, après une performance négative à Wall Street lundi, les craintes à l'égard de la santé du secteur financier ayant conduit les investisseurs à faire un pas en arrière après quatre semaines consécutives de progression.

"Je ne pense pas qu'il y ait de catalyseur susceptible d'entraîner une hausse significative" du marché, estime Peter Cecchini, stratégiste en chef chez BGC Financial.

En Asie, les marchés perdent pour la plupart du terrain, dans le sillage de Wall Street et sous l'effet de prises de bénéfices. Les valeurs chinoises sont plombées par les craintes que Pékin puisse mettre en oeuvre de nouvelles mesures pour ralentir le marché immobilier.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient rester relativement stables à l'ouverture mardi, alors que les investisseurs attendent de voir l'évolution des marchés d'actions. Les Bunds pourraient être préférés aux emprunts du Trésor américain, dont plusieurs adjudications sont attendues cette semaine.

Société Générale note que l'Italie allouera mercredi entre 1 et 1,5 milliard d'euros de BTP à échéance 2021 et que l'adjudication pourrait rencontrer une forte demande.

"Les actions évoluant dans le rouge et les écarts de rendement des titres irlandais et portugais [se creusant face aux Bunds], la conjoncture est favorable aux gilts", commente un opérateur à Londres.

Les mesures d'austérité du gouvernement britannique sont crédibles et décisives pour assurer une reprise économique durable, a indiqué lundi le Fonds monétaire international.

Les chiffres définitifs du PIB du Royaume-Uni au deuxième trimestre seront publiés mardi.

Aux Etats-Unis, les emprunts du Trésor s'inscrivent en baisse, le gouvernement ayant alloué lundi pour 36 milliards de dollars de bons à deux ans, avec un rendement historiquement bas de 0,441%, alors que les investisseurs continuent à s'inquiéter de la santé de l'économie mondiale et se tournent vers les actifs moins risqués.

Le gouvernement américain allouera pour 35 milliards de dollars de titres à cinq ans mardi, puis pour 29 milliards de dollars de titres à sept ans jeudi.

CHANGES

Le taux de change entre l'euro et la livre sterling affiche peu de changement, et les deux devises sont relativement stables face aux autres devises majeures, consolidant leur récente évolution.

"Le mouvement de vente sur le dollar repose sur le sentiment que la Fed va procéder à un assouplissement quantitatif", note Brian Dolan, stratégiste devises en chef chez Forex.com. "Moins cette perspective a de probabilité de se matérialiser, moins c'est négatif pour le dollar."

"Il est loin d'être assuré que [la Fed] se retrouve contrainte de procéder à un nouveau cycle d'assouplissement quantitatif", estime B. Dolan. "C'est une de ses dernières cartouches, et elle va être très réticente à la griller", explique-t-il.

La livre sterling devrait se maintenir dans des fourchettes étroites face au dollar et à l'euro.

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole brut sont en baisse mardi, dans le sillage des marchés d'actions asiatiques, notent les analystes.

Les investisseurs marquent également une pause après les rebonds de la semaine dernière, ajoutent-ils.

A 6h00, le contrat sur le Brent de la mer du Nord cédait 35 cents à 78,22 dollars, tandis que vers 7h00, celui de novembre sur le brut léger coté au Nymex fléchissait de 48 cents à 76,04 dollars le baril.

Les analystes de JPMorgan indiquent que le marché attend la réunion, le 14 octobre prochain, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui représente près de 40% de la production mondiale d'or noir.
LES INDICES A 9H44..

BEL 20 * 2,572.44 -25.29 -0.97 %  
AEX 25 * 334.15 -3.02 -0.90 %  
CAC 40 * 3,717.85 -48.31 -1.28 %  
Euronext 100 * 670.20 -7.45 -1.10 %  
Next 150 * 1,490.11 -8.58 -0.57 %  
DAX 30 6218.46 -60.43 -0.96 %  
MIB 30 20,437.10 -156.84 -0.76 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,271.59 -67.30 -1.06 %  
SLI 961.87 -11.25 -1.16 %  
SPI 5,570.79 -47.62 -0.85 %  
FTSE™ 100 5519.72 -53.70 -0.96 %  
Dow Jones * 10,812.04 -48.22 -0.44 %  
Nasdaq 100 2,010.99 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,369.77 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,000.07 -8.52 -0.84 %  
OMX Helsinki 25 2,367.26 -3.63 -0.15 %  
OMX Stockholm 30 1,080.80 -5.43 -0.50 %  
OMX Copenhagen 20 411.39 -5.66 -1.36 %

09:44 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/09/2010

LES MARCHES HESITENT...

  • AOF le 27/09/2010 à 16:41

Début de semaine prudent sur les marchés :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

(AOF) - En l'absence d'indicateur économique de premier plan, les marchés actions évoluent en léger repli, pénalisés par un regain d'inquiétude sur la dette souveraine européenne. En très légère hausse, l'indice CAC 40 (-0,30% à 3771,27 points) est retourné dans le rouge dans le sillage de l'ouverture négative de Wall Street (-0,14% pour le Dow Jones ; - 0,17% pour le Nasdaq).

Cette prudence a été motivée par l'abaissement par Moody's de la note de la dette d'Anglo Irish Bank. L'agence de notation financière a abaissé la note de la dette principale non garantie de la banque nationalisée irlandaise, à Baa3 - soit un cran au-dessus de la catégorie spéculative - tandis que la note de la dette subordonnée a été ramenée de Ba1 à Caa1.

Ces décisions de l'agence de notation interviennent peu avant que Dublin n'annonce le montant de la facture du sauvetage d'Anglo Irish, gouffre pour les finances publiques et source d'inquiétude pour toute la zone euro. Certains analystes estiment qu'il pourrait atteindre jusqu'à 40 milliards d'euros, soit près du quart du Produit intérieur brut (PIB) annuel du pays.

Les doutes sur la capacité de l'Europe à faire face à une nouvelle crise en Irlande ont occulté une bonne nouvelle sur les marchés : le retour des fusions-acquisitons.

Le géant britannique des biens de consommation Unilever a annoncé qu'il allait racheter le spécialiste américain des soins capillaires Alberto Culver pour 3,7 milliards de dollars en numéraire. Le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart, a pour sa part proposé plus de quatre milliards de dollars en cash pour s'emparer de l'un des rivaux sud-africains Masmart. Enfin, Sanofi-Aventis envisagerait de relever son offre sur Genzyme, actuellement à 18,5 milliards de dollars.

Dans ce climat prudent, l'euro a effacé ses pertes pour reprendre du terrain contre le dollar, touchant un plus haut inédit depuis avril à 1,35 dollar. De son côté, l'or sur le marché spot a atteint le record de 1.300 dollars l'once.
LES INDICES A 16H44..
BEL 20 * 2,601.01 -0.60 -0.02 %  
AEX 25 * 338.20 0.35 0.10 %  
CAC 40 * 3,781.22 -1.26 -0.03 %  
Euronext 100 * 679.74 0.04 0.01 %  
Next 150 * 1,499.52 7.38 0.49 %  
DAX 30 6287.21 -11.09 -0.18 %  
MIB 30 20,614.48 6.76 0.03 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,358.48 -2.29 -0.04 %  
SLI 975.80 -0.38 -0.04 %  
SPI 5,635.22 2.10 0.04 %  
FTSE™ 100 5579.70 -18.78 -0.34 %  
Dow Jones * 10860.26 0.00 0.00 %  
Nasdaq 100 2017.92 -5.92 -0.29 %  
Nasdaq 2375.50 -5.72 -0.24 %  
OMX Nordic 40 1,011.71 -7.45 -0.73 %  
OMX Helsinki 25 2,371.94 -10.21 -0.43 %  
OMX Stockholm 30 1,089.22 -6.37 -0.58 %  
OMX Copenhagen 20 417.21 -2.07 -0.49 %  

16:46 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR ET BONNE SEMAINE....

JE SUIS DE RETOUR...

 

Les inquiétudes pour l'économie au premier plan

DJ Eurostoxx 50   2.738,61 points  -0,51%
CAC 40            3.710,61 points  -0,65%
DAX 30            6.184,71 points  -0,38%
FTSE 100          5.547,08 points  -0,09%
SMI               6.303,20 points  -0,66%
AEX                 332,82 points  -0,46%
BEL 20            2.570,39 points  -0,19%
FTSE Mib         20.262,80 points  -0,50%
IBEX 35          10.501,50 points  -0,51%
 
DJIA             10.662,42 points  -0,72%
Nasdaq            2.327,08 points  -0,32%
S&P 500           1.124,83 points  -0,83%
 
Nikkei 225        9.572,55 points  +0,07% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,3334   +0,17%
EUR/JPY    113,59   +1,11%
USD/JPY     85,22   -0,97%
 
 

ACTIONS

Les places financières européennes devraient s'inscrire en baisse vendredi, la prudence étant de mise à l'approche de la fin du mois. Des prises de bénéfices pourraient en outre intervenir à la suite de la progression des dernières semaines.

Selon IG Markets, Le FTSE 100 pourrait perdre 25 points à l'ouverture, à 5.522 points, tandis que le DAX 30 reculerait de 15 points, à 6.169 points et que le CAC 40 abandonnerait 15 points, à 3.695 points.

"Les inquiétudes pour l'économie mondiale sont au premier plan à la suite de la publication de statistiques décevantes en matière de production manufacturière et de services en Europe, et d'inscriptions au chômage aux Etats-Unis", font observer les analystes de Charles Schwab.

Selon Michael Hewson chez CMC Markets, ces publications augmentent les craintes d'une récession en double creux en Europe.

Les contrats à terme américains évoluent légèrement dans le vert vendredi, après le recul de Wall Street jeudi dû aux mauvais chiffres des allocations chômage et aux statistiques économiques européennes décevantes.

Andrew Fitzpatrick, responsable des investissements chez Hinsdale Associates, explique que la baisse des actions américaines était plutôt prévisible car le marché s'approchait du haut de sa récente fourchette d'évolution. Selon lui, il est peu probable que les participants engagent le marché au-delà de cette limite alors que le trimestre se termine dans une semaine.

Les marchés financiers asiatiques sont pénalisés vendredi par les publications macroéconomiques décevantes de jeudi.

"Si le yen se renforce en fin de mois, cela suscitera des inquiétudes sur la qualité des résultats du second semestre", estime Hiroyuki Fukunaga, directeur général de Investrust.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les Gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée vendredi, les investisseurs évaluant le besoin moins pressant de la France et de l'Allemagne d'emprunter grâce à la réduction de leurs déficits publics alors même que les statistiques économiques se détériorent.

Les écarts de rendement entre les emprunts des Etats périphériques de la zone euro et les Bunds équivalents se sont élargis jeudi après la publication d'indices PMI décevants pour la zone euro et l'annonce d'un programme d'émissions obligataires moins chargé que prévu en Allemagne pour le quatrième trimestre.

Les obligations du Trésor américains évoluent en demi-teinte vendredi. Les marchés ont gagné du terrain jeudi pour la cinquième séance consécutive, les investisseurs restant convaincus que la Réserve fédérale va devoir prendre de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Les intervenants estiment que les emprunts du Trésor vont continuer d'attirer une demande soutenue, dans la mesure où les investisseurs spéculent toujours sur le fait que la Fed va procéder à un nouveau rachat massif de titres de dette dans la cadre d'un assouplissement quantitatif. Nombreux sont ceux qui pensent que la Fed va annoncer de nouvelles mesures d'assouplissement en novembre.

"La menace [d'un assouplissement quantitatif] est réelle et dépend des statistiques", explique David Ader, responsable de la stratégie sur le marché des obligations d'Etat chez CRT Capital Group LLC. "Tant que les statistiques ne seront pas orientées plus positivement, le marché ne pourra pas prendre le risque d'exclure [un assouplissement] des cours", ajoute-t-il.

CHANGES

L'euro gagne du terrain par rapport aux grandes devises même si les inquiétudes au sujet de la santé de l'économie européenne ont refait surface. La hausse de la monnaie unique s'appuie en outre sur un tableau technique montrant qu'elle pourra progresser jusque 1,34 dollar avant tout repli.

De nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif étant probables de la part de la Réserve fédérale et de la Banque d'Angleterre, le dollar et la livre sterling pourraient s'affaiblir à long terme, au profit de placements sur des actifs à rendement plus élevé, explique Adrian Schmidt, stratégiste de changes chez Lloyds TSB à Londres.

PETROLE

Vers 7h00, le contrat de novembre sur le brut léger doux du Nymex cédait 30 cents, à 74,88 dollars le baril au Globex.

Ce contrat pourrait osciller jeudi sur fond de volatilité après la légère progression enregistrée cette nuit en raison notamment de la fermeture d'une raffinerie américaine, note Jim Ritterbusch, de Ritterbusch and Associates.

"Les statistiques sur les commandes de biens durables et les ventes de logements neufs [qui seront publiées cet après-midi aux Etats-Unis] auront un certain impact sur le marché pétrolier avant le week-end".

08:46 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/09/2010

hausse générale...

de l'Investisseur...

Une semaine qui démarre bien

Ablynx profite de bonnes nouvelles au niveau de ses produits; Dexia suspendue ce jour (procès L&H)

Les marchés boursiers ont bien entamé la semaine. En Europe, les gains ont été de 1,5% en moyenne. A Wall Street, après 2 heures de transactions, les indices-phares sont en hausse de 1%. Les marchés profitent de meilleurs chiffres que prévu du constructeur américain de résidences Lennar et de rachats de sociétés (IBM compte racheter Netezza pour 1,7 mia $).

A Bruxelles, le gain est un petit peu moins prononcé (+1,3%). Les valeurs gagnantes de l'indice sont d'abord KBC (+2,9%) suivi de GDF Suez (+2,1%). L'action a été suspendue toute la journée dans le cadre du procès de Lernout & Hauspie. Dexia a toutefois été acquittée, les arguments invoqués contre elle ayant été jugés irrecevables.  Les biotechs ont également joué aux vedettes ce jour. TiGenix a progressé de 3,8% et Galapagos de 1,7%. Ablynx a le mieux performé en s'adjugeant 6,3% de mieux (voir plus bas). Kinepolis a gagné près de 3% se hissant à nouveau au-dessus de la barre de 50 EUR. IBA a gagné 4,5% et Hamon a clôturé en progression de 3,6%.

A Paris, Ciments Français a également augmenté de 3,5%. 

L'euro s'échange contre 1,31 USD. Et vu les vélléités renforcées de redressement de l'économie, le cours du pétrole remonte de 2% à 76,40 $/baril tandis que l'or continue à accumuler les records à 1.279$/once.

Trichet: l´élargissement de la zone euro doit être progressif

DJ Trichet: l´élargissement de la zone euro doit être progressif

 

TALLINN (Dow Jones)--L´élargissement de l´Union monétaire européenne va se poursuivre mais ne doit pas menacer la perennité des politiques économiques, a déclaré lundi le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet.

S´exprimant en marge d´une conférence en l´honneur de l´adoption de l´euro par l´Estonie au début de l´année prochaine, J.-C.Trichet a déclaré que la BCE continuerait à favoriser un élargissement progressif et sain de la zone euro.

Il a également souligné que la BCE considérait extrêmement importante la mise en place de nouvelles formes de surveillance mutuelle afin d´empêcher la formation de nouveaux déséquilibres budgétaires à l´avenir.

J.-C.Trichet s´exprimait lors d´une conférence de presse avec le ministre estonien des Finances Juergen Ligi, le gouverneur de la banque centrale du pays Andres Lipstok, et Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

 

-Geoffrey T. Smith, Dow Jones Newswires

 

(END) Dow Jones Newswires

September 20, 2010 11:11 ET (15:11 GMT)

LES INDICES A 18H27...

BEL 20 * 2,601.85 32.63 1.27 %  
AEX 25 * 339.81 5.27 1.58 %  
CAC 40 * 3,788.01 65.99 1.77 %  
Euronext 100 * 681.20 11.15 1.66 %  
Next 150 * 1,486.17 16.53 1.12 %  
DAX 30 6,294.58 84.82 1.37 %  
MIB 30 20,753.54 235.58 1.15 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,461.98 72.96 1.14 %  
SLI 990.94 11.85 1.21 %  
SPI 5,706.08 63.07 1.12 %  
FTSE™ 100 5,602.54 94.09 1.71 %  
Dow Jones * 10702.61 94.76 0.89 %  
Nasdaq 100 1975.58 19.75 1.01 %  
Nasdaq 2338.10 22.49 0.97 %  
OMX Nordic 40 1,023.53 14.63 1.45 %  
OMX Helsinki 25 2,404.62 32.41 1.37 %  
OMX Stockholm 30 1,092.49 10.51 0.97 %  
OMX Copenhagen 20 415.40 2.50 0.60 %  

 

18:28 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

TRES SOUTENU..+1.2% A 16H45

  • Cercle Finance le 20/09/2010

CAC40 : retrouve les 3760 points.

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }
Click here to find out more!
(CercleFinance.com) - Après avoir été tirée vers le bas par une ouverture plus modérée à Wall Street, la Bourse de Paris se redresse: l'indice CAC 40 gagne 1% à 3.760 points, dans des volumes sages de 1,6 milliard d'euros, tandis que l'Eurostoxx50 et le Dow Jones gagnent 0,2% environ chacun.

' Malgré les rumeurs en Europe qui inquiètent, les indices actions ne baissent plus vraiment ', notent aujourd'hui les gérants de Barclays Bourse.

' Le scénario de ralentissement semble intégré dans les anticipations des marchés, mais, il semble que les investisseurs ont décidé d'attendre ', analyse pour sa part Aurel BGC, qui ajoute que ' dans cet environnement incertain, le discours des banquiers centraux est déterminant pour la psychologie de marché '.

À ce titre, la réunion de la Fed ne devrait déboucher, demain, sur aucune nouvelle mesure, même si son communiqué est néanmoins appelé à rester très prudent.

Les premiers chiffres de la semaine ne tomberont pas avant demain, avec les permis de construire et mises en chantier. Toujours au chapitre de l'immobilier, les ventes de logements anciens et neufs sont attendues respectivement jeudi et vendredi. Les économistes tablent en général sur des chiffres en amélioration par rapport au mois précédent.

Du côté des valeurs, à Paris, LVMH s'adjuge 2,1% à 103 euros, alors que les familles Arnault et Louis Dreyfus sont devenues actionnaire majoritaire du groupe SMCP, nouvellement constitué et regroupant les sociétés Sandro, Maje et Claudie Pierlot.

Renault prend 0,2% à 36,2 euros, alors que ses ventes hors d'Europe pourraient atteindre 50% des ventes totales en 2013, selon les propos tenus par Patrick Pélata, le directeur général délégué de Renault, dans une interview mise en ligne hier sur le site Internet du Figaro.

Crédit Agricole progresse de 0,8% à 11,3 euros, soutenu par une note positive de Crédit Suisse qui passe de 'neutre' à 'surperformance' sur le titre, avec un objectif de cours rehaussé de 12,3 à 14,8 euros. Il ne semble pas pâtir de la forte amende (82,94 millions d'euros) infligée par l'Autorité de la concurrence, pour entente illicite sur le montant de commissions interbancaires, notamment relatives au traitement des chèques.

Dix autres banques sont également concernées, dont BNP Paribas (stable à 54 euros) avec une amende de 63,28 millions d'euros et Société Générale (-0,4% à 43,8 euros) pour 53,47 millions.

Les titres devant faire leur apparition sur le CAC 40 ou au contraire disparaître de l'indice sont également très entourés.

Natixis - qui doit rejoindre l'indice - lâche 2,4% à moins de 4,5 euros alors que Crédit Suisse a dégradé sa recommandation sur le titre de 'surperformance' à 'neutre' avec un objectif réduit de 5,3 à 4,8 euros.

L'action Dexia - censée quitter le CAC aujourd'hui - se trouve suspendue de cotation avant une décision de justice concernant le dossier LHSP pour lequel Dexia Banque Belgique, une filiale de Dexia SA, a été assignée avec 19 autres parties.

Publicis - autre nouvel entrant sur l'indice - prend de son côté 0,4% à 34,8 euros, tandis que Lagardère - de son côté appelé à sortir du CAC - grignote 0,5% à 30,1 euros.

Zodiac perd 3,8% à 45,7 euros, alors qu'une fusion amicale avec Safran parait désormais impossible suite à la convention d'incessibilité passée entre les familles actionnaires.

À l'inverse, Safran s'adjuge 4,5% à 20,3 euros. Le groupe a signé un accord pour l'acquisition d'activités de L-1 Identity Solutions pour 1,1 milliard de dollars.

Maurel & Prom s'adjuge 1,4% à 10,2 euros, après l'annonce d'une nouvelle découverte sur le puits d'exploration de Sabanero (Colombie).
  • AFP le 20/09/2010 à 16:39

Etats-Unis : l'OCDE revoit en baisse ses prévisions de croissance et prône une rigueur graduelle


#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Logo de l'OCDE
© AFP/Archives  Jean Ayissi

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a revu lundi en forte baisse ses prévisions de croissance économique pour les Etats-Unis et a jugé que la priorité budgétaire du pays devait être une suppression progressive des réductions d'impôts.

La croissance du PIB américain devrait atteindre 1,5% en 2010, et 2,3% en 2011, indique l'OCDE dans son rapport semestriel sur l'économie américaine.

Cela marque une révision en forte baisse des perspectives de croissance de la première économie mondiale puisque l'OCDE tablait en mai sur une croissance de 3,2% par an pour ces deux années-là.

La prévision de l'OCDE est difficilement comparable à celle du gouvernement américain (+3,2% en 2010, +3,6% en 2011) dans la mesure où sa base de calcul est différente. L'OCDE estime ainsi que le PIB américain a reculé de 1,2% en 2009, quand celui-ci s'est contracté officiellement de 2,6% cette année-là.

Publiée fin juillet, la prévision de croissance du gouvernement est trop optimiste. Celui-ci l'avait reconnu à l'époque en indiquant qu'elle avait été élaborée à partir de données collectées avant le ralentissement économique, noté depuis le début de l'été.

Selon l'OCDE, la "reprise économique progresse" et "la politique monétaire devrait rester accommodante pour soutenir l'économie alors qu'on assiste à un resserrement de la politique budgétaire".

La banque centrale américaine (Fed) doit se réunir mardi pour décider de sa ligne de politique monétaire. Celle-ci devrait déboucher sur un maintien du taux directeur quasi nul en vigueur depuis la mi-décembre 2008.

Les analystes estiment que les dirigeants de la Fed devraient discuter des mesures de soutien supplémentaires qu'il conviendrait de mettre en place au cas où la reprise viendrait à caler, mais qu'ils ne devraient rien annoncer.

L'Organisation note que les Etats-Unis sont sortis de la récession "avec un fort déficit budgétaire et une dette publique en hausse".

Pour ramener le pays à la viabilité budgétaire, "le contrôle des dépenses ne devrait pas être suffisant, donc les impôts devront également augmenter", indique l'étude.

Le gouvernement américain s'est engagé à ramener le déficit budgétaire de 10% environ en 2010 aux alentours de 3% en 2015, ce qui aurait pour effet, écrit l'OCDE, "de stabiliser le ratio de la dette au PIB à un niveau deux fois supérieur à celui d'avant la crise".

Il faudra donc prendre "des mesures de consolidation budgétaire supplémentaires après 2015", et, dans cette optique, "augmenter la base budgétaire en supprimant progressivement les réductions d'impôts qui la déforment, devrait être la première priorité du gouvernement", ajoute l'OCDE.

L'étude fait référence aux réductions d'impôts accordées par le gouvernement du président George W. Bush (au pouvoir de 2001 à 2009). Celles-ci sont au coeur du débat électoral en prévision des législatives de novembre, alors que le gouvernement veut supprimer celles bénéficiant aux 2% des Américains les plus riches, les autres se renouvelant d'elles-mêmes, par défaut.

L'étude de l'OCDE relève que la suppression progressive des baisses d'impôts devrait permettre d'amortir les "effets négatifs" que la disparition de "ces incitations économiques" risque d'avoir sur la croissance.

L'OCDE, qui siège à Paris, réunit 33 pays développés ayant choisi la démocratie et l'économie de marché.

LES INDICES A 16H46..

BEL 20 * 2597.21 27.99 1.09 %  
AEX 25 * 339.56 5.02 1.50 %  
CAC 40 * 3783.00 60.98 1.64 %  
Euronext 100 * 680.21 10.16 1.52 %  
Next 150 * 1483.30 13.66 0.93 %  
DAX 30 6276.93 67.17 1.08 %  
MIB 30 20,701.13 183.17 0.89 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,464.11 75.09 1.18 %  
SLI 990.58 11.49 1.17 %  
SPI 5,705.07 62.06 1.10 %  
FTSE™ 100 5592.81 84.36 1.53 %  
Dow Jones * 10710.48 102.63 0.97 %  
Nasdaq 100 1978.32 22.49 1.15 %  
Nasdaq 2340.03 24.42 1.05 %  
OMX Nordic 40 1,016.52 7.62 0.76 %  
OMX Helsinki 25 2,396.83 24.62 1.04 %  
OMX Stockholm 30 1,086.06 4.09 0.38 %  
OMX Copenhagen 20 414.39 1.49 0.36 %

16:49 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES ENGRAIS EN QUESTION..BATAILLE.

VALEURS CONCERNEES...POTASH , MOSAIC , K+S (SYMBOLE  SDF sur aLLEMAGNE),SINOCHEM.....

K+S Higher On Takeover Talk - Trader

DJ MARKET TALK: K+S Higher On Takeover Talk - Trader

1418 GMT [Dow Jones] K+S (SDF.XE) +3% at EUR42.70, recovering from losses earlier in the day as speculation intensifies over whether it could be a takeover target following developments in the potential bidding war for Potash Corp (POT), a trader says. Dow Jones Newswires reports that the Chinese chemical company Sinochem (600500.SH) has approached Singaporean investment company Temasek Holdings (TEMAH.YY) to discuss a bid for Potash Corp, citing a person familiar with the matter. "Of course, speculation is heating up from this regarding K+S as a takeover target," the trader adds. (michael.fuchs@dowjones.com)

 

 

ET LES CHINOIS CONTINUENT…..

 

Sinochem demande soutien de Pékin dans son offre sur Potash

DJ Sinochem demande soutien de Pékin dans son offre sur Potash

PEKIN (AFP) -- Sinochem, quatrième groupe pétrochimique chinois, a demandé l´appui du gouvernement dans son projet de rachat du canadien Potash Corp, numéro un mondial des engrais, selon le journal chinois Economic Observer dimanche.

"Sinochem a fait une demande écrite auprès des agences gouvernementales concernées en insistant sur le fait que la potasse (NDLR: utilisée dans la fabrication des engrais) est un élément clef pour la sécurité alimentaire de la Chine, et en espérant obtenir le soutien de l´Etat", explique le Economic Observer.

Potash fait actuellement l´objet d´une OPA hostile du groupe minier anglo-australien BHP Billiton, d´un montant d´environ 40 milliards de dollars.

Selon le Economic Observer, Sinochem a déjà procédé à une première évaluation de l´offre qu´il pourrait faire sur Potash, et il aurait besoin d´entre 40 et 60 milliards de dollars pour rivaliser avec BHP.

Selon le journal, Sinochem, premier producteur chinois d´engrais, n´aurait pas seul les fonds nécessaires pour acquérir Potash et devra donc opérer au sein d´un consortium avec un autre partenaire.

Selon les sources citées par le Economic Observer, Sinochem aurait ainsi approché le fonds souverain de singapourien Temasek, mais rien n´aurait encore été décidé.

 

(END) Dow Jones Newswires

September 20, 2010 01:55 ET (05:55 GMT)

Potash prépare une contre-offensive à l´OPA de BHP

DJ PRESSE: Potash prépare une contre-offensive à l´OPA de BHP

 

LONDRES (Dow Jones)--Potash Corp. of Saskatchewan Inc. (POT) est en train de rassembler des investisseurs prêts à apporter les fonds nécessaires pour soutenir un rachat avec effet de levier du groupe afin de contrer l´OPA hostile de 38,6 milliards de dollars lancée par BHP Billiton Ltd. (BHP), rapporte jeudi le quotidien canadien Globe and Mail.

Le projet étudié prévoit un apport important de capital par un investisseur chinois - un acteur du secteur des matières premières ou bien un fonds d´investissement - auquel s´ajouteraient des investissements de moindre ampleur apportés par des fonds souverains internationaux et éventuellement par des groupes financiers canadiens, par exemple des fonds de pension. Des partenaires stratégiques, comme le producteur de potasse rival Mosaic Co. (MOS), pourraient également se joindre au consortium d´investisseurs, rapporte le journal, en citant des sources proches du dossier.

Ces investisseurs pourraient ensemble apporter jusqu´à la moitié des fonds nécessaires pour surenchérir sur l´OPA hostile de BHP, qui s´élève à 130 dollars par action, indique le quotidien. Le reste serait financé par de la dette, ainsi que par d´éventuelles cessions d´actifs, précise l´article. En cas de succès, les principaux dirigeants de Potash Corp. conserveraient alors leur poste, ajoute le quotidien.

Un porte-parole de Potash n´était pas disponible pour fournir un commentaire.

 

Site Internet: http://www.theglobeandmail.com

 

(END) Dow Jones Newswires

September 16, 2010 08:00 ET (12:00 GMT)

Mosaic Climbs 5% After Report On Potash Interest

DJ MARKET TALK: Mosaic Climbs 5% After Report On Potash Interest

2:34 (Dow Jones) Mosaic (MOS) leading the way in a strong day for fertilizer stocks. A likely reason is a report in The Globe and Mail in Toronto naming MOS as a potential partner in a Chinese-led consortium looking at a bid for Potash (POT). A MOS spokesman declined to comment on the report. Fertilizer fundamentals are strong -- Gleacher & Co. notes Thursday that shrinking inventories, high grain prices and prospects for a strong fall application season bode well for the industry. MOS up 5.4% at $60.70. (ian.berry@dowjones.com)

Call us at (212) 416-2184 or email paul.vigna@dowjones.com

Visit the Market Talk blog at http://www.djnmarkettalk.com

 

Click here to go to Dow Jones NewsPlus, a web front page of today´s most important business and market news, analysis and commentary: http://www.djnewsplus.com/access/al?rnd=q60cEOiZ5%2FO9heHs%2BsLWaQ%3D%3D. You can use this link on the day this article is published and the following day.

 
 

(END) Dow Jones Newswires

September 16, 2010 14:34 ET (18:34 GMT)

LES INDICES A 10H33

BEL 20 * 2,581.95 12.73 0.50 %  
AEX 25 * 337.58 3.04 0.91 %  
CAC 40 * 3,750.67 28.65 0.77 %  
Euronext 100 * 674.93 4.88 0.73 %  
Next 150 * 1,477.29 7.65 0.52 %  
DAX 30 6235.60 25.84 0.42 %  
MIB 30 20,523.08 5.12 0.02 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,434.04 45.02 0.70 %  
SLI 985.46 6.37 0.65 %  
SPI 5,676.07 33.06 0.59 %  
FTSE™ 100 5551.23 42.78 0.78 %  
Dow Jones * 10,607.85 13.02 0.12 %  
Nasdaq 100 1,955.83 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,315.61 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,010.28 1.38 0.14 %  
OMX Helsinki 25 2,380.28 8.07 0.34 %  
OMX Stockholm 30 1,084.24 2.27 0.21 %  
OMX Copenhagen 20 413.25 0.35 0.09 %  


16:42 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR , BONNE SEMAINE ....

 

DJIA             10.607,85 points  +0,12%
Nasdaq            2.315,61 points  +0,54%
S&P 500           1.125,59 points  +0,08%
 
Nikkei 225        9.626,09 points  +1,23% (vendredi)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,3072   +0,07%
EUR/JPY    112,04   +0,04%
USD/JPY     85,71   -0,05%
 
 

ACTIONS

Les marchés actions européens devraient présenter un paysage contrasté à l'ouverture lundi à l'ouverture, dans un climat général de prudence précédant la série de statistiques économiques attendues cette semaine.

Selon IG Markets, le FTSE 100 pourrait gagner 9 points à l'ouverture, à 5.517 points, tandis que le DAX 30 se replierait de 6 points, à 6.204 points. De son côté, le CAC 40 est attendu en hausse de 2 points, à 3.724 points.

Armando Guglielmetti, stratégiste senior chez InvestNews.ch, prévoit que des signaux positifs devraient émaner des Etats-Unis cette semaine, notamment en provenance du marché immobilier.

"Certains investisseurs se sont redécouvert un appétit au risque après que certains Cassandre se soient manifestement trompés" au sujet de l'environnement macroéconomique pour le mois de septembre.

Selon Neil MacKinnon chez VTB Capital, "le risque pour les investisseurs est que l'économie américaine subisse effectivement une récession en double creux et pas l'atterrissage en douceur que les marchés anticipent actuellement".

Le sommet en quatre mois atteint par le FTSE 100 vendredi matin pourrait indiquer un retour enthousiaste des acheteurs sur le marché, indique IG Index. "Toutefois, compte tenu du contexte économique, les marchés devraient à nouveau se montrer volatils" cette semaine.

Les contrats à terme américains évoluent sans tendance prononcée lundi, à la suite d'une modeste hausse de Wall Stret vendredi.

Depuis le début de l'année, l'indice Dow Jones a progressé de 1,72%, le S&P 500 de 0,94%, ce qui laisse les investisseurs indécis sur l'orientation générale à affecter au marché pour l'ensemble de l'année, explique Julius Ridgway, conseiller en investissements chez Medley & Brown.

Cette semaine, le marché suivra la publication de statistiques pour le secteur immobilier et d'une série de résultats d'entreprises dans le secteur de la distribution.

L'événement le plus attendu de la semaine reste toutefois l'annonce de la décision de la Réserve fédérale américaine sur ses taux d'intérêt mardi.

Les marchés asiatiques connaissent une séance calme lundi, la Bourse de Tokyo étant fermée pour un jour férié.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les Gilts devraient ouvrir de manière contrastée lundi, tandis que les investisseurs surveillent la Fed et attendent de nouvelles publications de statistiques mardi, et alors que la situation financière de l'Irlande reste au centre de l'attention.

Un ministre irlandais a démenti des informations de presse selon lesquelles le pays aurait besoin d'une aide financière. Le coût de l'assurance des emprunts d'Etat irlandais contre une défaillance a bondi vendredi pour atteindre un record historique, et d'autres pays de la zone euro financièrement fragiles tels que le Portugal et la Grèce ont également vu le coût de l'assurance de leur dette monter.

Parmi les statistiques de la semaine figureront l'indice Ifo allemand et l'indice PMI de la zone euro.

Les obligations d'Etat américaines évoluent peu lundi, après avoir fini la semaine dernière sur une note solide, la publication de statistiques sur l'inflation et la confiance des ménages ayant suscité des craintes concernant un phénomène de déflation et la santé de l'économie.

Le marché obligataire a également été soutenu par les nouvelles inquiétudes concernant les problèmes de dette souveraine de la zone euro, alimentées par des informations de presse indiquant que l'Irlande pourrait chercher à obtenir un financement externe pour soutenir son système bancaire.

CHANGES

Les grandes paires de devises n'évoluent guère lundi, en l'absence des cambistes japonais, ce lundi étant férié à la Bourse de Tokyo. L'euro reste fragile dans un contexte de craintes au sujet du déficit budgétaire de l'Irlande.

Les démentis apportés vendredi par le ministre irlandais des Finances Brian Lenihan, après une note de recherche visiblement mal interprétée par le marché, n'ont pas réussi à apaiser totalement les craintes des investisseurs, souligne Brian Dolan, stratégiste pour Forex.com.

La crise de la dette souveraine dans la zone euro "sera source d'inquiétudes pendant de longs mois", estime-t-il.

Les statistiques économiques à paraître cette semaine dans la région ne devraient guère apporter de soutien à la monnaie unique. Les estimations rapides des PMI ainsi que de l'indice IFO en Allemagne pour le mois de septembre devraient mettre en évidence un affaiblisssement du climat des affaires.

"Si la Fed maintient effectivement un statu quo sur ses taux d'intérêt (mardi) et que l'aversion au risque augmente ces prochains jours, alors le dollar pourrait regagner du terrain face à l'euro et aux autres devises", indique Credit Agricole.

L'euro pourrait ainsi très rapidement se replier vers le support à 1,2955 dollar.

PETROLE

Les cours pétroliers s'inscrivent en hausse sous l'effet d'un rebond après leur baisse de la semaine dernière. Toute nouvelle hausse devrait néanmoins être limitée compte tenu des inquiétudes persistantes à l'égard de l'économie, observent des analystes.

Vers 7h00, le contrat d'octobre du Nymex progressait de 4 cents, à 73,70 dollars le baril. A 6h00, le contrat sur le Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre avançait de 14 cents, à 78,35 dollars le baril.

Les investisseurs surveilleront de près l'issue de la réunion de politique monétaire de la Fed, qui s'ouvrira mardi.


Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.3097 +0.43%
Euribor 1 an 1.427 +0.14%
Gold Index 1282.33 +0.61%
Pétrole (New York) 75.05 +0.17%

09:09 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/09/2010

vivre sans INTERNET...

MERCI à VOOOOOO...3 JOURS D'ATTENTE POUR CHANGER LE MODEM!!!

LES MARCHES SONT MITIGES...EURO MONTE A 1.305 vs $  GOLD A 1276$  OIL 73.90$

 

  • AFP le 17/09/2010 à 16:25

La Bourse de Paris s'enfonce dans le rouge après un indicateur US :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Le palais Brongniart, siège historique de la Bourse de Paris
© AFP/Archives  Stéphane de Sakutin

La Bourse de Paris s'enfonçait dans le rouge vendredi après-midi, le CAC 40 perdant 0,80% dans le sillage de Wall Street après la publication d'un indicateur décevant aux Etats-Unis.

A 16H10 (14H10 GMT), l'indice vedette perdait 29,86 points à 3.706,44 points dans des volumes de transactions importants de 3,736 milliards d'euros.

Après avoir évolué en hausse toute la matinée, tout près des 3.800 points, le marché parisien s'est essoufflé en milieu de séance avant de se retourner très nettement dans l'après-midi.

Les investisseurs ont été refroidis par l'indice de confiance des consommateurs mesuré par l'université du Michigan qui est ressorti inférieur aux attentes: il a reculé à 66,6 contre 68,9 le mois précédent. Le marché l'attendait en hausse à 70.

Cette nouvelle a été une déconvenue dans un marché fragile marqué par les "quatre sorcières", soit l'arrivée à échéance d'options trimestrielles.

Carrefour restait la plus forte hausse du CAC 40 (+4,52% à 39,97 euros), toujours dopé par l'annonce de son programme de modernisation de ses hypermarchés et un relèvement de recommandation par Exane BNP à "surperformer" contre "neutre" auparavant.

En revanche, les valeurs financières et Total (-1,94% à 37,91 euros), la première capitalisation du CAC 40, se repliaient fortement, pesant sur l'indice: Société Générale reculait de 3,55% à 43,73 euros et BNP Paribas de 2,18% à 53,86 euros.

LES INDICES A 16H58...

BEL 20 * 2,570.53 -14.76 -0.57 %  
AEX 25 * 335.00 0.33 0.10 %  
CAC 40 * 3,721.59 -14.71 -0.39 %  
Euronext 100 * 670.29 -2.09 -0.31 %  
Next 150 * 1,472.22 4.20 0.29 %  
DAX 30 6,204.45 -45.20 -0.72 %  
MIB 30 20,451.05 -233.31 -1.13 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,406.39 -17.77 -0.28 %  
SLI 980.50 -1.87 -0.19 %  
SPI 5,653.83 -14.59 -0.26 %  
FTSE™ 100 5,519.99 -20.15 -0.36 %  
Dow Jones * 10,594.76 -0.07 0.00 %  
Nasdaq 100 1,953.22 5.11 0.26 %  
Nasdaq 2,309.08 5.83 0.25 %  
OMX Nordic 40 1,007.91 2.38 0.24 %  
OMX Helsinki 25 2,367.28 4.48 0.19 %  
OMX Stockholm 30 1,081.40 3.21 0.30 %  
OMX Copenhagen 20 412.91 -0.32 -0.08 %  

17:00 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/09/2010

de l'INVESTISSEUR...

 

Aperçu des marchés
 

La journée aura été assez volatile en bourse. Initialement, l'indice ZEW (confiance du consommateur allemand) avait fait reculer les bourses européennes. Cet indice avait reculé de façon inattendue. Dans le courant de l'après-midi, les ventes au détail (indication de ce que le consommateur américain dépense en août) ont été bien accueillies. Le dollar a lui un peu perdu de terain face à l'euro. Le taux de change est actuellement de 1,298 USD. Les valeurs cycliques se sont distinguées au sein des indices européens. Citons notamment Boskalis (+3,6%), Umicore (+1,6%) et Alstom (+1,7%). A Bruxelles, le Bel20 a perdu 0,1% en partie à cause de GDF Suez (-1,3%). Recticel (-3,7%) et Agfa (-2,9%) ont signé les plus importants replis au sein du marché plus large. Systemat et Punch International se sont par contre distinguées

Mercredi 15 septembre 2010
 

 

  • USA: prix à l'importation et à l'exportation août, 14h30
  • USA: production industrielle août, 15h15; attendu: hausse de 0,3% (+1% en juillet)
  • USA: utilisation des capacités août, 15h15; attendu: 75% (contre 74,8% en juillet)
  • Zone euro: prix à la consommation août, 11h; attendu: +0,2% (contre -0,3% en juillet)
  • Zone euro: emploi, 2ème trimestre 11h
  • Colruyt: assemblée générale (avec perspectives pour 2010-2011)
  • Park Paradisio: paiement du coupon (0,7875 EUR net p.a.)

Jours suivants

Jeudi 16 septembre 2010

  • USA: demandes hebd. d'allocations de chômage, 14h30
  • USA: indice des prix à la production août, 14h30
  • USA: Philadephia FED-index, septembre, 16h00
  • Oracle: résultats trimestriels, après bourse
  • Research in Motion: résultats trimestriels, après bourse

18:23 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

euro et GOLD en hausse

les INDICES A 17H32...

BEL 20 * 2,607.64 -3.17 -0.12 %  
AEX 25 * 336.86 -0.41 -0.12 %  
CAC 40 * 3,778.24 11.09 0.29 %  
Euronext 100 * 679.18 0.89 0.13 %  
Next 150 * 1,478.88 7.32 0.50 %  
DAX 30 6285.59 23.91 0.38 %  
MIB 30 21,014.32 12.70 0.06 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,466.51 -5.26 -0.08 %  
SLI 986.85 -1.89 -0.19 %  
SPI 5,700.75 -4.67 -0.08 %  
FTSE™ 100 5579.49 13.96 0.25 %  
Dow Jones * 10574.55 30.42 0.29 %  
Nasdaq 100 1931.91 10.24 0.53 %  
Nasdaq 2295.71 10.00 0.44 %  
OMX Nordic 40 1,015.96 -0.81 -0.08 %  
OMX Helsinki 25 2,363.78 -11.44 -0.48 %  
OMX Stockholm 30 1,083.51 2.79 0.26 %  
OMX Copenhagen 20 419.47 -0.27 -0.06 %

 

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.2993 +0.87%
Euribor 1 an 1.419 -0.07%
Gold Index 1269.80 +1.98%
Pétrole (New York) 77.91 +0.99%

17:33 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

CA RESTE CALME..NYRSTAR.

Nyrstar Share Price Not Reflecting Potential

DJ MARKET TALK: Nyrstar Share Price Not Reflecting Potential

0653 GMT [Dow Jones] Nyrstar (NYR.BT) share price doesn´t reflect the company´s value-accretion potential, says Morgan Stanley. Notes most recent small acquisitions were made at low price. Sees the company´s long-term Ebitda increasing structurally. Has overweight rating, EUR12.67 target price. Shares closed at EUR9.25 Monday. (alessandro.torello@dowjones.com)

(END) Dow Jones Newswires

September 14, 2010 02:53 ET (06:53 GMT)

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.2889 +0.06%
Euribor 1 an 1.420 +0.14%
Gold Index 1254.03 +0.71%
Pétrole (New York) 77.20 +0.06%

10:59 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR...SEMBLE CALME.

  • Reuters le 14/09/2010 à 09:17

La Bourse de Paris peu changée en début de séance :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

PARIS, 14 septembre (Reuters) - La Bourse de Paris est peu changée mardi en début de séance après trois semaines consécutives de hausses sur les places européennes, les investisseurs prenant quelques profits sur fond d'incertitudes persistantes concernant l'évolution de la conjoncture.

Vers 09h15, l'indice CAC 40 < CAC 40 > avance de 0,11% à 3.767,27 points après quatre séances consécutives de hausse.

Suez Environnement (+2,33%) est en tête des hausses de l'indice. Morgan Stanley a relevé son conseil de pondération en ligne à surpondérer.

EADS < EADS > (-1,12%) accuse la plus forte baisse du CAC 40. Credit Suisse a entamé la couverture du titre à sous-performance.

Londres < FTSE 100 > (+0,04%) et Francfort < DAX PERFORMANCE-INDEX > (+0,01%) sont également stables, comme les indices paneuropéens EuroStoxx 50 < ESTX50 EUR P > (+0,01%) et EuroFirst 300 (-0,03%).

Le dollar, qui a touché un nouveau plus bas de 15 ans face au yen, reste ferme face à l'euro. Il s'échange autour de 1,2880 pour un euro contre 1,2870 lundi soir.

Le cours du baril de pétrole brut léger américain est quasi stable, autour de 77,20 dollars.

DJIA             10.544,13 points  +0,78%
Nasdaq            2.285,71 points  +1,93%
S&P 500           1.121,90 points  +1,11%
 
Nikkei 225        9.297,83 points  -0,26% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,2884   +0,07%
EUR/JPY    107,37   -0,32%
USD/JPY     83,34   -0,38%
 
 

ACTIONS

Les valeurs européennes devraient s'inscrire en légère baisse mardi à l'ouverture, tandis que les investisseurs attendent de nouvelles statistiques majeures et évaluent la probabilité d'une nouvelle hausse des financières.

IG Markets prévoit pour l'ouverture que le FTSE cédera 8 points, à 5.558 points, alors que le DAX abandonnerait 2 points à 6.260 points. Le CAC est attendu en recul de 8 points, à 3.759 points.

Sur le front macroéconomique, les investisseurs surveilleront mardi l'indice des prix à la consommation au Royaume-Uni à 10h30, de même que l'indicateur avancé allemand ZEW et la production industrielle de la zone euro. Aux Etats-Unis paraîtront notamment les ventes de détail à 14h30, et les stocks des entreprises à 16h00.

Les contrats à terme de Wall Street sont en léger recul mardi. Les marchés d'actions américains ont progressé lundi, tirés vers le haut par les valeurs financières grâce au bon accueil réservé aux nouvelles exigences réglementaires pour les banques.

Les banques régionales ont notamment soutenu le S&P 500, en réaction à une recommandation de Bernstein, qui voit dans plusieurs de ces établissements une opportunité d'investissement intéressante.

Plus généralement, l'activité de fusions-acquisitions dope les marchés, même s'il s'agit principalement de grandes entreprises qui achètent des concurrents plus petits, ce qui a peu de chances d'améliorer les perspectives de l'emploi aux Etats-Unis.

En Asie, les places financières évoluent sur une note contrastée mardi, les investisseurs à Tokyo devenant prudents avant la tenue d'une élection organisée pour déterminer le chef du parti au pouvoir au Japon, et de fait le Premier ministre.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient présenter un paysage contrasté mardi en début de séance et évoluer dans des fourchettes étroites, dans l'attente de nouvelles informations.

"Toute orientation à la hausse [des Bunds] devrait rester limitée en durée comme en ampleur", commente Richard Adcock, chez UBS.

Lundi, les prix des emprunts d'Etat européens ont terminé dans le rouge mais toutefois au-dessus de leurs points bas de la séance. Quelques mouvements acheteurs ont émergé après que les rendements ont atteint leur plus haut niveau depuis un mois.

"Le mouvement vendeur de la semaine dernière était quelque peu excessif, ce qui explique que le marché retrouve à présent son cours normal. Toutefois, la perception du risque s'est améliorée chez les investisseurs, ce qui explique que des ventes sur rebond pourraient intervenir", explique un opérateur à Londres.

Selon ce dernier, les gilts devraient peu évoluer jusqu'à la publication des chiffres de l'inflation, à 10h30.

Les prix des obligations du Trésor américain sont globalement inchangés mardi, au lendemain d'une bonne performance venue compenser la baisse de la fin de semaine dernière. Les intervenants restent hésitants quant à la reprise économique, et ont préféré se tourner vers le marché de la dette publique américaine.

Lundi, les investisseurs se sont positionnés en vue de la publication, attendue décevante, des chiffres mensuels des ventes de détail aux Etats-Unis pour le mois d'août.

CHANGES

Le Japon a de nouveau menacé mardi d'intervenir sur le marché des changes après le nouveau point haut en quinze ans atteint par le yen face au dollar, tandis que le parti au pouvoir doit élire aujourd'hui son nouveau chef, ce qui pourrait être un facteur de volatilité pour la devise nippone.

Akira Hoshino, opérateur chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ, note que les spéculateurs à court terme comme les fonds spéculatifs, qui s'étaient portés à la vente sur le yen en anticipation d'une intervention des autorités japonaises pour faire baisser la devise, se positionnent désormais de nouveau à l'achat.

L'euro est quasi inchangé face au dollar et au yen, à l'approche de la publication de nouvelles statistiques en Europe.

La livre sterling s'inscrit en repli face au dollar, les prix des logements au Royaume-Uni au mois d'août ayant accusé leur plus forte baisse mensuelle depuis mai 1989, et atteint leur niveau le plus faible en plus d'un an.

PETROLE

Les cours du pétrole s'inscrivent en très légère hausse mardi, après la publication en Chine de bonnes statistiques sur la production industrielle.

Vers 7h00, le prix du baril de brut léger pour livraison en octobre gagnait 4 cents, à 77,23 dollars, sur le Nymex.

A 6h00, le prix du contrat d'octobre sur le Brent progressait de 4 cents également, à 79,07 dollars le baril.

Les marchés du brut ont marqué une pause après avoir atteint de nouveaux points hauts sur un mois lundi. Ong Yi Ling, analyste chez Phillip Capital à Singapore, prévoit une nouvelle progression des cours.

09:32 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/09/2010

BELLE FIN DE JOURNEE..

  • AFP le 13/09/2010 à 16:48

Wall Street en hausse, emmenée par les banques :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

La Bourse de New York sur Wall Street
© AFP/Archives  Stan Honda

La Bourse de New York montait en matinée lundi, emmenée par les valeurs bancaires après l'accord des régulateurs pour réformer le système financier de la planète: le Dow Jones gagnait 0,67% et le Nasdaq 1,18%.

Vers 14H05 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 70,38 points à 10.533,15 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 26,38 points à 2.268,86 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait quant à lui de 0,91% (10,13 points) à 1.119,68 points.

Vendredi, Wall Street avait fini en légère hausse, après quelques statistiques encourageantes aux Etats-Unis et en Asie: le Dow Jones avait gagné 0,46%, le Nasdaq 0,28% et le S&P 500 0,49%.

Principale source de soutien pour la place new-yorkaise lundi, "une impression de soulagement due au fait que les banques vont avoir plus de temps que ce que certains ne craignaient pour mettre en oeuvre les normes plus strictes de capital", a expliqué Patrick O'Hare, du site financier Briefing.com.

Réunis à Bâle (Suisse), les banquiers centraux et régulateurs se sont mis d'accord pour qu'entre le 1er janvier 2013 et fin 2018, le ratio de fonds propres "durs" des banques (capital social et bénéfices mis en réserve) atteigne 7% de leurs engagements, en intégrant un "coussin" censé les protéger en cas de crise financière.

Les établissements disposeront de huit ans pour s'y plier, a souligné M. O'Hare.

Les investisseurs saluaient aussi des indicateurs économiques en Chine: hausse de 13,9% sur un an de la production industrielle et de 18,4% des ventes de détail en août.

Ces chiffres "dépeignent un tableau toujours prospère de l'économie chinoise qui a pris la tête de la reprise" de l'économie mondiale, ont estimé les analystes de Charles Schwab.

Par ailleurs, l'accord obtenu ce week-end par le Comité de Bâle a apporté "clarté et soulagement" au marché, ce qui a contribué à le soutenir, a-t-il noté.

Les banques Bank of America (+3,32%) et JPMorgan Chase (+3,80%) affichaient les plus fortes hausses du Dow Jones.

Hors de l'indice phare, Goldman Sachs prenait 2,10%, Citigroup 2,05%, Wells Fargo 4,00%. L'indice S&P des valeurs bancaires gagnait 3,44%.

Dans les secteur technologique, Hewlett-Packard était stable, à 38,20 dollars. Le fabricant d'ordinateurs va racheter la société de sécurité informatique ArcSight pour environ 1,5 milliard de dollars (43,50 dollars par action). Sa cible bondissait logiquement de 25,04% à 43,89 dollars.

Apple prenait 1,52% à 267,39 dollars. Il va vendre sa tablette iPad en Chine à partir de vendredi.

Le loueur de voitures Hertz bondissait de 7,26% à 10,78 dollars. Il a revalorisé son offre sur son concurrent Dollar Thrifty (+4,77% à 50,30 dollars) pour 1,56 milliard de dollars, soit environ 50 dollars par action. Cette offre vient contrer une proposition concurrente d'Avis (+5,28% à 10,76 dollars).

Sur le marché obligataire, quasi stable, le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'établissait à 2,788% contre 2,795% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 3,880% contre 3,873%.

LES INDICES A 17H...

BEL 20 * 2611.62 41.90 1.63 %  
AEX 25 * 337.35 2.39 0.71 %  
CAC 40 * 3769.85 44.03 1.18 %  
Euronext 100 * 678.57 6.83 1.02 %  
Next 150 * 1,472.45 16.59 1.14 %  
DAX 30 6282.06 67.29 1.08 %  
MIB 30 21,059.87 226.68 1.09 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,480.99 13.30 0.21 %  
SLI 989.97 4.47 0.45 %  
SPI 5,712.21 14.72 0.26 %  
FTSE™ 100 5568.86 67.22 1.22 %  
Dow Jones * 10550.56 87.79 0.84 %  
Nasdaq 100 1921.46 29.12 1.54 %  
Nasdaq 2280.58 38.10 1.70 %  
OMX Nordic 40 1,017.58 11.43 1.14 %  
OMX Helsinki 25 2,377.49 24.81 1.05 %  
OMX Stockholm 30 1,081.67 12.78 1.20 %  
OMX Copenhagen 20 419.76 3.42 0.82 %

17:03 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

1% DE HAUSSE à 14H43...

Les principales Bourses européennes s'orientent en hausse au lendemain de l'accord trouvé sur la mise en place d'un nouveau cadre réglementaire moins contraignant que prévu pour le secteur bancaire. Des perspectives économiques plus encourageantes soutiennent incitent aussi les investisseurs à revenir vers les actifs plus risqués.

• Blog Briefing actions belges (13 se…
• Tokyo clôture en hausse de 0,89%, …
Réunis à Bâle en Suisse, les banquiers centraux et les régulateurs des banques ont proposé un renforcement des fonds propres des établissements financiers, à partir du 1er janvier 2013, dans un effort pour renforcer leur solidité face à de futures crises.
L'accord prévoit qu'au terme d'une phase d'adaptation qui s'achèvera fin 2018, leur ratio de fonds propres "durs" (capital social et bénéfices mis en réserve) devra atteindre 7% de leurs engagements, en intégrant un coussin (ou amortisseur) censé les protéger en cas de crise financière.
L'attente de cet accord avait pesé sur le secteur bancaire la semaine dernière, les investisseurs craignant qu'il n'impose à plusieurs banques de lever en masse des capitaux. La fin d’une incertitude réglementaire importante soulage aussi le secteur.

Des perspectives économiques plus encourageantes incitent aussi les investisseurs à revenir vers les actifs plus risqués.La Commission européenne a presque doublé lundi sa prévision de croissance pour la zone euro en 2010, à 1,7%, tout en prévenant que la reprise "reste fragile" et que l'activité devrait ralentir au deuxième semestre. Dans sa précédente estimation, datant du mois de mai, Bruxelles tablait seulement sur une croissance de 0,9% cette année dans les 16 pays partageant l'euro, après une récession historique en 2009: le Produit intérieur brut avait reculé de 4%.
Par ailleurs, les usines chinoises ont accéléré leur production en août, tandis que la croissance monétaire a sans difficulté dépassé les prévisions, attestant d'un dynamisme que Pékin tente tant bien que mal de réfréner en encadrant le crédit bancaire et la spéculation immobilière. La production industrielle a progressé de 1,9% en août sur un an. Dans la foulée, les Bourses asiatiques ont progressé ce lundi. Tokyo a terminé la séance en hausse de 0,89%, dans un marché calme à la veille d'un vote interne au parti au pouvoir au Japon qui pourrait entraîner un changement de Premier ministre. La Bourse de Shanghai a terminé en hausse de 0,94%.
Les principales Bourses européennes s'orientent en hausse ce lundi. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 gagne 0,84% en début d'après-midi.La hausse est menée par les bancaires (+1,86%), soulagées par l'accord sur les nouvelles normes de Bâle III. Les producteurs de matériaux de base (+1,80%) s'orientent aussi en hausse, soutenus par la hausse plus forte que prévu de la production industrielle en Chine en août.
A Amsterdam, l'AEX gagne 1,09%, à Francfort le DAX progresse de 0,96%. A Londres le Footsie est en hausse de 1,14% et à Paris le CAC 40 gagne 1,10%.
A la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 progresse de 1,42% au dessus des 2600 points. Dexia s'envole de 5,35% et KBC de 4,45%. Les analystes de la Banque Degroof ne prévoient pas d’impact substantiel de la réforme de Bâle III sur les banques belges. Selon eux, " tant KBC que Dexia ont un core Tier 1 suffisant depuis Bâle II. Celui de Dexia s'est élevé à 11,3 % à la fin du deuxième trimestre 2010 et celui de KBC à 9.2 %, en ce compris les garanties fédérales. Hors garanties, le core Tier 1 de KBC s’établissait à 4.8 %. Bekaert gagne 2,73%, dans le sillage de la hausse des producteurs de matériaux de base après l'annonce d'une hausse plus forte que prévu de la production industrielle en Chine au mois d'août.
Toutes les valeurs du Bel 20 évoluent dans le vert. Les hausses les plus faibles sont à l'actif des secteurs défensifs: ABInbev gagne seulement 0,12%, Colruyt est inchangé et GDF Suez limite sa progression à 0,32%.
Les contrats à terme annoncent une ouverture en hausse de Wall Street. La Bourse de New York a terminé en légère hausse vendredi, soutenue par des indicateurs aux Etats-Unis et en Asie. En Europe, la dernière séance hebdomadaire s'est soldée par un recul, toutefois limité par la bonne tenue du marché américain.
Marché des changes

L'euro reste en hausse face au billet vert lundi après l'annonce d'un renforcement moins stricte que prévu des normes bancaires mondiales, mais peine toutefois à s'engager franchement au-delà du seuil de 1,28 dollar, les cambistes restant prudents sur les perspectives économiques en Europe.
En fin de matinée, l'euro gagnait 1% à 1,2807 dollar.
Dans la foulée de la hausse plus forte que prévu de la production industrielle chinoise, le yuan a atteint un record face au dollar à 6,7568 yuans pour un dollar.Le marché attend en outre l'audition du secrétaire américain au Trésor Tim Geithner jeudi devant le Congrès où il sera interrogé sur les soupçons de manipulation de devise visant la Chine.
Dans une interview publiée lundi par le Wall Street Journal, il estime que la Chine a "très, très peu agi" pour apprécier le cours de sa monnaie.
Pour M. Geithner, l'engagement de Pékin à la mi-juin de laisser le yuan évoluer plus librement par rapport au dollar, est une "mesure très importante". "Mais depuis ils ont très, très peu agi. Ils ont laissé évoluer (leur monnaie) très, très peu", a-t-il regretté.
Pékin s'est engagé à la mi-juin à laisser le yuan évoluer plus librement par rapport au dollar en réinstaurant une marge de fluctuation de 5% autour d'un cours pivot fixé quotidiennement.
Mais, depuis cette annonce, le yuan ne s'est apprécié que d'environ 1% par rapport au billet vert, alors que certains parlementaires américains considèrent que la monnaie chinoise devrait être réévaluée de 40%.

14:43 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

NOUVELLE HAUSSE ATTENDUE..BANQUES OK.

Le 13/09/2010 à 08:34 - Mis à jour le 13/09/2010 à 08:44

Le CAC en grande forme après la décision du Comité de Bâle

 

Un début de semaine en fanfare s'annonce sur le marché parisien, après la décision ce week-end du comité de régulation bancaire européen sur le niveau de fonds propres minimal qui sera exigé des banques d'ici à 2015. Une très large majorité d'établissements se conforment déjà aux ratios demandés (soit un "core Tier 1" de 4,5% et un "Tier 1" de 6%). Si Wall Street n'avait enregistré que de modestes gains vendredi soir, les places asiatiques ont salué la magnanimité du Comité de Bâle. Elles ont aussi bénéficié de statistiques encourageantes vis-à-vis de la production industrielle en Chine. Hong-Kong a gagné 2,02%, Shanghai 1% et Tokyo +0,9%.

L'euro accélère de plus de 1% face au billet vert, à 1,2820 dollar entre banques. Le baril de pétrole est lui aussi bien orienté (à 77,34 dollars).

Les deux principaux actionnaires de Meetic, Marc Simoncini et Match Pegasus, ont confié à Messier Partners un mandat commun afin d'évaluer toutes les options stratégiques pour le leader européen des sites de rencontres et ses actionnaires.

Renault compte vendre sa participation de 20,7% dans le constructeur de poids lourds suédois Volvo (valorisée 2,2 milliards d'euros environ), a indiqué le directeur général délégué Patrick Pelata dans un entretien accordé au hebdomadaire Wirtschaftswoche.

Le géant britannique de la téléphonie mobile Vodafone se préparerait à vendre sa participation dans l'opérateur français SFR, dans une opération qui pourrait lui apporter 7 milliards de livres (8,4 milliards d'euros), selon le Sunday Times.

D'après Les Echos, le conglomérat industriel Safran devrait racheter SNPE matériaux énergétiques pour la rapprocher de sa filiale Snecma Propulsion Solide.

ACTIONS

Les places financières européennes devraient progresser légèrement à l'ouverture lundi, les investisseurs réagissant positivement aux nouvelles normes Bâle III pour le secteur bancaire et à la publication de statistiques économiques positives en Chine.

Selon IG Markets, le FTSE 100 pourrait ouvrir en hausse de 56 points, à 5.558 points, tandis que le DAX 30 gagnerait 45 points à 6.260 points et le CAC 40, 20 points à 3.746 points.

Contrairement au marché britannique qui s'est récemment envolé, la plupart des grands indices européens sont bloqués dans des fourchettes étroites, souligne IG Index.

Les publications de cette semaine "ne devraient pas donner d'impulsion décisive mais sur le moyen terme, de longues oscillations devraient empêcher l'émergence de tendances de marché claires", indique UniCredit.

Dimanche, le Comité de Bâle a annoncé que les banques devraient conserver un montant de fonds propres équivalent à au moins 8% de leurs actifs pondérés. Un "matelas de précaution" représentant 2,5% des actifs viendra renforcer cette disposition.

"L'annonce par Deutsche Bank d'une augmentation de capital [...] suscite de nouvelles inquiétudes quant à la santé du secteur bancaire européen", commente Valentin Marinov, analyste chez Citi.

Les contrats à terme américains gagnent du terrain lundi, à la suite de la progression de Wall Street vendredi, marquant une deuxième semaine consécutive de hausse. Les valeurs énergétiques comme Chevron, Halliburton et Schlumberger ont mené le bal, stimulées par les prévisions de croissance de la demande mondiale en pétrole.

Cette semaine, le marché attend les publications semestrielles de FedEx Corp. (FDX), Best Buy Co. (BBY) et de quelques grands groupes technologiques. Les chiffres de l'inflation d'août seront également surveillés.

Les places financières asiatiques sont stimulées lundi par les statistiques économiques chinoises publiées ce week-end. Ces dernières ont montré une nouvelle croissance du PIB en août.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient commencer la séance en baisse lundi, les investisseurs retrouvant un peu d'appétit pour le risque, au moins pour le moment en attendant la publication de nouvelles statistiques.

"Il y a encore de la marge pour que le contrat à terme sur le Bund de décembre s'approche davantage de 130, mais alors que les indicateurs avancés pour l'Europe commencent à s'aplanir, les opérateurs pourraient chercher à reprendre des positions longues à des niveaux plus attractifs", note Matteo Regesta chez BNP Paribas.

Au Royaume-Uni, "les positions sur le marché sont encore dans l'ensemble plutôt longues, donc on assite à des dénouements de ces positions car les craintes d'une récession en double creux aux Etats-Unis s'apaisent, et des adjudications sont prévues cette semaine", indique un stratégiste basé à Londres.

Les prix des obligations du Trésor américain sont dans le rouge lundi. Ils ont reculé vendredi, tandis que les rendements ont grimpé pour la troisième séance consécutive, sous l'influence de l'évolution des marchés d'actions et de niveaux de résistance. Ce fléchissement du marché des titres du Trésor va probablement s'avérer de courte durée, car de nombreux catalyseurs sont susceptibles d'intervenir pour le faire rebondir. Parmi les facteurs susceptibles de faire redescendre les rendements des titres du Trésor vers leurs récents points bas, figurent la stagnation du marché américain du travail - qui pourrait contraindre la Réserve fédérale à prendre de nouvelles mesures pour soutenir l'économie -, la situation tendue des banques de la zone euro, et les incertitudes en tourant l'évolution des règles budgétaires aux Etats-Unis.

Selon William O'Donnell, stratégiste chez RBS Securities, le rendement de l'obligation du Trésor à 10 ans devrait grimper vers 2,87% dans les prochains jours, et pourrait ensuite monter jusqu'à 3,06%, dans un mouvement de correction.

CHANGES

L'euro, la livre et le yen progressent face au dollar lundi, mais pourraient rencontrer quelques pressions vendeuses à leurs niveaux de résistance technique en cours de séance.

"Je ne dirais pas qu'il s'agit là de velléités de prise de risque sur le marché", commente Steven Barrow, responsable de la stratégie G10 chez Standard Bank à Londres. "Les cambistes se concentrent un peu plus sur les devises sensibles aux variations des matières premières" comme le dollar australien et le dollar néo-zélandais, ajoute-t-il.

Lundi, le yuan a atteint un nouveau point haut face au dollar américain, la banque centrale de Chine ayant affiché le taux de référence de la devise face au dollar le plus élevé depuis le début de la publication officielle du fixing quotidien en 1994.

PETROLE

Les cours du pétrole sont en hausse lundi, poursuivant la progression enregistrée vendredi, tandis que l'euro se renforce face au dollar et qu'un oléoduc reste fermé dans l'Illinois en raison d'une fuite.

Vers 7h00, le contrat sur le brut pour livraison en octobre coté sur le Nymex progressait de 75 cents, à 77,20 dollars le baril sur Globex.

A 6h00, le contrat sur le Brent gagnait 35 cents, à 78,51 dollars le baril.

Le mouvement haussier risque cependant d'être de courte durée, car les stocks pétroliers des Etats-Unis restent très élevés, note Koichi Murakami, analyste de Daiichi Shohin. Le brut pourrait se heurter à une résistance aux alentours de 80 dollars le baril.

08:59 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2010

3 AVIS SUR VALEURS SUIVIES

DE ING CE MATIN...

DELTA LLOYD (BUY, TP €20.0): Feedback conference

For further information contact analyst: Albert Ploegh, Amsterdam +31 (0) 20 563 8748 

·       Yesterday, CFO Emiel Roozen of Delta Lloyd attended our ING Benelux Conference in London. The main focus was on the impact of low interest rates on solvency, the outlook for group pension contracts and longevity risk.

·       In 1H10 the regulatory solvency ratio declined from 204% to 178% (July >185%), since July the ECB AAA declined 42bp to 2.60% (but up from the low). Our house view is a gradual rise in interest rates. Interest rate risk sensitivity shows that a decline of 100bp has a negative €304m impact; hence at 42bp the impact on IGD is c. €128m. However, this sensitivity is based on the IGD solvency ratio and not regulatory, but we believe impact gives a reasonable indication. We estimate that the impact from interest rate movements should be around 7-8ppt, ceterus paribus. In other words the solvency ratio is likely not much lower than the level at June 30. In addition DL made clear that it is active in protecting the solvency, which is also important for dividends. For DL to pay-out a dividend it has an internal target that solvency should be at least 160-175%. Given the very strong cash flow generation we believe the dividend is only at risk if solvency drops below 160%. DL mentioned that the dividend over 2H09 and 1H10 of 0.9 per share (yield 6.8%) should be seen as a base dividend.

·       Longevity risk: DL mentioned with the 1H10 results to see potentially a material negative impact of the most recent published mortality trends on the results. DL’s longevity provision is €0.5bn on €8bn technical provisions. We understand that there is still considerable debate about this topic (extrapolation of mortality trends) in the industry. In our view guidance on impact can be expected at the earliest during the upcoming investor day at November 22.

·       Group life opportunities: long term positive short term negative: the outlook in the long term is in our view good given intense debate among companies about their pension obligations, sparked by the low interest environment. In the short term tough the level of activity will be subdued. Transfers of corporate pension contracts to insurers will be very low given the drop in coverage ratio to an average of 91%. A transfer of contract below 105% is difficult as the shortfall should be covered by the sponsor. In individual life, where new business margins disappointed in 1H10, margins should recover in 2H10. This is partly a seasonal impact as volumes are higher in 1H10 (costs expenses at day 1).

·       Non-life: most Benelux insurers talk about tariff increases, especially in motor insurance. DL sees tariff increase of c.10%. In our view management is still exploring options to expand in Belgium and we believe the insurance join-venture model with ABN Amro could be exported but this depends on DL finding a suitable banking partner.

·       Trading at a large discount. In our view the weak share price performance is driven by fears over low interest rates impacting solvency and thus dividend paying capacity. In our view the capital base of DL is of high quality with low level of intangibles (risk of impairments).Interest rates movement in the quarter to-date has not been positive, but interest rates have bounced from recent lows and we think that DL is active managing the solvency position. The share trades at 5.6x 2011F operating PER, 50% of book value (ROE c9%), 55% of tangible equity and 49% of group embedded value for 2010F. Even when we adjust the 2010F book value by using the ECB AAA curve instead of the collateralised AAA curve as used by DL leaves the share trading at 70%.

 

D’IETEREN (BUY, TP €420.0): London conference feedback

For further information contact: Filip De Pauw, Brussels (32) 2 547 60 97

·       In general, the tone of the meetings, which were hosted by CEO Jean-Pierre Bizet and CFO Benoit Ghiot, was confident and realistic. As could be expected, the focus of most investors was the outlook for Belron, without overlooking D’Ieteren Auto and Avis Europe.

·       Belron reported a strong 1H10 result, with 11% organic growth and a 10% REBIT margin. Management underlined however that 1H was underpinned by very favourable (cold) winter conditions, and referred to the historical average organic growth of 6%. In addition, management reiterated that a REBIT margin of 8.5% is perhaps a more normalised margin. Going forward, with no large take-over targets left worldwide, top line growth could come from organic growth in China. The Chinese market is an insured market, hence interesting for Belron, and given the company’s current limited presence and the size of the Chinese market, offers opportunity for gradual expansion. Margin expansion could come from the US, where margins are currently still below the European levels, since the market still is more fragmented and Belron’s market share of +/- 23%% remains below the in most European markets (where Belron has market shares from 30% to over 50%). Overall, we continue to see Belron as a great asset for D’Ieteren, with a very strong market leadership position, healthy growth, solid margins and low capital intensity.

·       D’Ieteren Auto also enjoys a solid year so far. At the start of the year, expectations for total car registrations in Belgium were flat YoY, and D’Ieteren targeted a market share of 20% (up from 19.34%). Currently, expectations of total car registrations seem around +8% (and this might even prove to be cautious, in our view) and D’Ieteren’s market share meanwhile improved to 19.82%. Current operating margin in 1H10 was 4.3% (at the high end of the historical).

·       Avis Europe posted its first 1H profit since 2005 (recall that 1H is seasonally weaker), due to improving volumes, a strong pricing performance (rental revenue per day up 4.5%) and continued tight cost discipline. Given however (1) the capital intensive nature of the business, (2) the fact that D’Ieteren does not own the brand name and (3) the fact that the D’Ieteren contract with Avis Inc. runs until/has to be renegotiated by 2036, suggests the ownership by D’Ieteren is not carved in stone (without expecting news on this items any time soon).

AGFA (BUY, TP €7.7): Feedback conference

For further information contact analyst: Emmanuel Carlier, Brussels (32) 2547 7534

·       Cost savings and efficiency gains improved profitability of company. Next challenge is too let the top line grow as around 30% of sales are structurally declining. This is the main reason why Agfa is making acquisitions and investing in growth markets (inkjet, EM, …). Note IT represents already 33% of HC sales and will continue to grow. The inflexion point for Healthcare sales should be somewhere in 2012. Growth engine for Graphics (LT) is inkjet but this represents only 10% of sales so far. Agfa aims to be one of the consolidators of the industry of the distribution channels. As of today, CTP and CTF is not declining due to EM exposure, cyclical rebound and competitors leaving the market. This gives them time to expand the inkjet business. Most investors seem to agree on the followed strategy.

·       Further working capital improvements seem possible as Healthcare business is shifting to more IT, leading to less inventories but more receivables. Company tries to educate hospitals to lower receivables. In Graphics, Agfa tries to lower inventories by buying raw materials closer to production facilities. Our model includes working capital over sales to decline from 25.2% in 2009 to 24.5% by 2011.

·       Regarding gross margins, we feel comfortable with our estimate of 33.5% for 2011. Positive is also that Agfa is managing on a cash basis. They tend e.g. to invest more in R&D if they have positive impacts from raw material prices, leading to less volatility in earnings.

·       Conclusion: Investment case confirmed and positive feedback on strategy. Strong cash flows allow Agfa to deleverage its balance sheet rapidly. We estimate Agfa to deleverage its BS by €140m in 2011, compared to a market cap of €700m, underlining the attractive valuation.

LES INDICES A 10H08...

BEL 20 * 2570.86 -6.60 -0.26 %  
AEX 25 * 334.00 -0.59 -0.18 %  
CAC 40 * 3715.84 -6.31 -0.17 %  
Euronext 100 * 670.21 -1.24 -0.18 %  
Next 150 * 1453.70 3.19 0.22 %  
DAX 30 6204.64 -16.88 -0.27 %  
MIB 30 20,790.58 -67.89 -0.33 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,428.78 3.52 0.05 %  
SLI 977.42 0.36 0.04 %  
SPI 5,664.58 1.71 0.03 %  
FTSE™ 100 5490.23 -3.93 -0.07 %  
Dow Jones * 10,415.24 28.23 0.27 %  
Nasdaq 100 1,886.14 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,236.20 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 1,009.19 8.85 0.88 %  
OMX Helsinki 25 2,362.05 28.90 1.24 %  
OMX Stockholm 30 1,069.76 2.71 0.25 %  
OMX Copenhagen 20 418.40 3.03 0.73 %

 

10:09 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR ET BON WEEK END...

Les marchés restent indécis avec un tableau économique changeant

 

DJIA             10.415,24 points  +0,27%
Nasdaq            2.236,20 points  +0,33%
S&P 500           1.104,18 points  +0,48%
 
Nikkei 225        9.218,45 points  +1,32% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,2676   -0,16%
EUR/JPY    106,57   +0,08%
USD/JPY     84,07   +0,23%
 
 

ACTIONS

Les Bourses européennes vont probablement commencer la séance dans le rouge vendredi, tandis que les stratégistes s'interrogent sur la capacité des marchés à résister sur le court terme.

Selon IG Markets, le FTSE devrait céder 37 points à l'ouverture, à 5.457 points, tandis que le DAX abandonnerait 52 points, à 6.170 points, et le CAC, 27 points, à 3.695 points.

Le secteur des matériaux de base, qui a chuté de 0,6% aux Etats-Unis jeudi, pourrait particulièrement peser sur les marchés européens vendredi, note IG Markets.

Christoph Riniker, responsable de la recherche stratégique de la banque Julius Baer & Co., souligne que le mois de septembre est réputé le plus difficile de l'année, et que les indices sont actuellement à la limite supérieure de leurs fourchettes d'évolution, ce qui laisse peu de marge pour une nouvelle progression à court terme.

Les contrats à terme de Wall Street s'inscrivent en baisse vendredi. Les principaux indices américains ont progressé jeudi, tirés vers le haut par J.P. Morgan Chase, Johnson & Johnson et AT&T après la publication de statistiques meilleures que prévu sur l'emploi et sur la balance commerciale américaine.

Les marchés asiatiques évoluent en ordre dispersé vendredi. Les investisseurs sont encouragés par la baisse plus importante que prévu des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, et la Bourse de Tokyo profite de l'annonce d'une hausse des importations en Chine.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts devraient gagner du terrain vendredi, alors que de hauts dirigeants européens ont prévenu que les gouvernements et les banques de la région pourraient devoir mettre un frein à des politiques risquées.

Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a indiqué, dans un entretien paru jeudi dans le Financial Times, que les pays membres de la zone euro qui enfreindraient les règles européennes en matière de finances publiques pourraient voir leur droits de vote temporairement suspendus.

Il a par ailleurs indiqué que la BCE était en train de lever progressivement les mesures non conventionnelles qui avaient été introduites pour faire face à la crise.

Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur, souhaite pour sa part une régulation avisée pour la City de Londres, indique vendredi le Daily Telegraph.

"Nous voulons savoir qui fait quoi. Les autorités européennes vont examiner chaque produit."

Les emprunts du Trésor américain s'inscrivent en hausse vendredi, après une deuxième séance consécutive de recul des marchés jeudi. Les chiffres des inscriptions au chômage et de la balance commerciale américaine ont atténué les craintes concernant la santé de l'économie américaine et affecté une adjudication de 13 milliards de dollars d'emprunts à 30 ans.

L'avalanche cette semaine d'émissions de nouveaux emprunts d'entreprises, qui présentent un meilleur rendement, a également détourné nombre d'investisseurs du marché des emprunts du Trésor.

CHANGES

Le dollar est passé au-dessus de la barre de 84 yens après l'annonce vendredi au Japon d'un plan de relance de 915 milliards de yens visant à contrer la déflation dans le pays et la montée du yen. Les autorités japonaises ont également affirmé qu'elles étaient prêtes à prendre des mesures décisives, et notamment à intervenir sur le marché, lorsque cela serait nécessaire, pour enrayer la hausse du yen. Les cambistes continuent de surveiller le tableau économique très changeant. La publication aux Etats-Unis des chiffres mensuels de la balance commerciale et des statistiques hebdomadaires sur les inscriptions au chômage a permis d'alimenter l'étincelle d'optimisme qui a profité aux devises à haut rendement. Le dollar, qui profite en général de son statut de devise refuge lorsque les investisseurs craignent un essoufflement de la reprise, a donc perdu de son attrait.

En ce qui concerne l'euro, il reste pénalisé par les inquiétudes au sujet de la santé du système bancaire européen, selon Andrew Busch, stratégiste de BMO Capital Markets à Chicago.

La livre recule et n'a pas profité jeudi de la progression des devises à risque. Elle s'est repliée face aux principales devises, après l'annonce d'un déficit commercial britannique record.

PETROLE

Le contrat à terme d'octobre sur le Nymex reste en territoire positif vendredi, tandis que les autres contrats à terme sur le brut poursuivent leur repli de jeudi malgré la progression générale des marchés d'actions asiatiques.

Les analystes s'interrogent sur les raisons de la hausse du contrat d'octobre, mais la plupart estiment que les ventes d'arbitrage en sont à l'origine, les investisseurs tirant parti des spreads des derniers mois.

Les craintes d'ouragans pourraient permettre au marché de rester proche de ses niveaux actuels, mais "ne sont pas assez fortes pour le tirer plus haut", commente Hiroyuki Kikukawa, analyste chez Nihon Unicom.

A 06h00, le contrat d'octobre sur le Brent cédait 31 cents à 77,16 dollars le baril, tandis que vers 07h00, le contrat d'octobre coté au Nymex avançait de 57 cents à 74,82 dollars le baril.

  • AFP le 10/09/2010 à 08:33

Le dollar reprend des couleurs face à l'euro et au yen :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

Le dollar reprenait des couleurs vendredi matin face à l'euro et face au yen après l'annonce du dépôt de bilan d'une banque japonaise, alors que les inscriptions au chômage aux Etats-Unis se sont avérées jeudi en forte baisse.

Vers 06H00 GMT, l'euro valait 1,2685 dollar contre 1,2697 jeudi soir.

Le dollar reprenait également de la vigueur face au yen à 83,88 yens contre 83,85 yens.

L'euro perdait du terrain face à la monnaie nippone à 106,41 yens contre 106,47 la veille.

"Les investisseurs achètent tous des dollars", explique Masatsugu Miyata, cambiste chez Hachijuni Bank.

Selon lui, les investisseurs étrangers fuyaient la monnaie nippone après l'annonce que la petite banque privée japonaise Incubator Bank of Japan (IBJ) allait déposer son bilan vendredi auprès d'un tribunal de Tokyo, signant ainsi la première faillite du secteur au Japon depuis 2003.

Le billet vert, qui avait atteint son plus bas face au yen depuis mai 1995 en début de semaine, a également remonté après l'annonce de deux indicateurs américains positifs (forte baisse des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, et net recul du déficit commercial des Etats-Unis en juillet) qui ont rassuré les cambistes.

Pour l'euro, le marché restait tiraillé entre des inquiétudes toujours vives pour la santé financière des établissements bancaires de la zone euro et le succès d'émissions obligataires par l'Irlande et le Portugal, deux pays qui se distinguent pourtant par l'ampleur de leurs déficits publics.

A 06H00 GMT, la devise helvétique regagnait du terrain face à l'euro à 1,2881 franc suisse pour un euro mais en perdait face au dollar, à 1,0154 franc.

La livre britannique reculait face à l'euro à 82,33 pence pour un euro, tout comme face au billet vert à 1,5407 dollar.

Libellé Dernier Var.
EUR/USD 1.2710 +0.09%
Euribor 1 an 1.415 +0.14%
Gold Index 1247.65 +0.31%
Pétrole (New York) 75.23 +1.27%

09:17 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2010

de + 0.7% à 1.3% 15h55...

NEW YORK (Dow Jones)--U.S. stock futures climbed Thursday after weekly jobless claims fell by more than expected and the U.S. trade deficit posted its biggest drop in 17 months.

Dow Jones Industrial Average futures rose 61 points to 10453, while Standard & Poor´s 500-share futures rose 8 to 1107 and Nasdaq 100 futures gained 14 to 1891. Prior to the jobs data, Dow futures had been up 20, S&P 500 futures gained 3 and Nasdaq 100 futures rose 5. Changes in futures do not always accurately predict stock moves after the market´s open.

Initial unemployment claims decreased by 27,000 to 451,000 in the week ended Sept. 4, the Labor Department said in its weekly report Thursday, much bigger than the decline of 2,000 economists were expecting. However, new claims for the previous week, ended Aug. 28, were revised upward to 478,000 from 472,000.

Separately, the U.S. trade deficit contracted sharply in July as exports of airplanes surged and imports fell across the board. The U.S. deficit in international trade of goods and services narrowed by 14% to $42.78 billion from a downwardly revised $49.76 billion the month before, the Commerce Department said Thursday.

U.S. stock futures tracked European markets´ gains. The Stoxx Europe 600 index rose 0.5% after Ireland´s government successfully conducted a bond auction that saw relatively strong international demand for Irish paper.

The Bank of England left its key lending rate unchanged at a record low 0.5% and maintained its 200 billion pound ($309 billion) asset-purchase program on pause. Both moves were widely expected.

The dollar weakened against both the euro and the yen. The euro was trading recently at $1.2727, up from $1.2716 late Wednesday in New York. Demand for Treasurys slipped, pushing yield on the 10-year note up to 2.68%.

Crude-oil prices rose above $75 a barrel, while gold futures also rose.

Among stocks in focus, Goldman Sachs edged up 0.3% in premarket trading after the U.K.´s Financial Services Authority said Thursday that the firm agreed to pay a fine of (GS) 17.5 million pounds ($27.1 million) for failing to make disclosures about trader Fabrice Tourre.

Kraft Foods gained 0.6% after Swiss chocolate company Barry Callebaut AG said it will become Kraft´s key global cocoa and industrial chocolate supplier. The deal is expected to more than double Barry Callebaut´s existing business with Kraft.

les indices a 15h55....

BEL 20 * 2,581.02 25.02 0.98 %  
AEX 25 * 334.87 3.44 1.04 %  
CAC 40 * 3,726.65 49.44 1.34 %  
Euronext 100 * 671.94 7.40 1.11 %  
Next 150 * 1,449.56 10.93 0.76 %  
DAX 30 6220.50 56.06 0.91 %  
MIB 30 20,897.53 317.27 1.54 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,422.92 35.97 0.56 %  
SLI 976.90 8.13 0.84 %  
SPI 5,661.02 29.11 0.52 %  
FTSE™ 100 5498.62 68.88 1.27 %  
Dow Jones * 10461.10 74.09 0.71 %  
Nasdaq 100 1893.77 13.77 0.73 %  
Nasdaq 2248.43 19.56 0.88 %  
OMX Nordic 40 999.33 9.74 0.98 %  
OMX Helsinki 25 2,332.98 22.96 0.99 %  
OMX Stockholm 30 1,067.16 7.56 0.71 %  
OMX Copenhagen 20 414.71 6.06 1.48 %

15:56 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11h10 marchés + 0.3% ...lire AGEAS

 

l'AVIS de ING ce matin....AGEAS

AGEAS (BUY, TP €3.2): Conference Feedback -low yield environment and legacy issues in focus

For further information contact analyst: Albert Ploegh, Amsterdam (31) 20 563 8748

·       Yesterday the deputy CEO Mr. Bruno Colmant attended our ING Benelux Conference in London. The main focus was on the impact of the low yield environment and progress / update on legacy issues.

·       BNP call options: the decision for gradual exercise has been made to be as neutral as possible on managing the time value of the options. Once the option is in the money Ageas will gradually exercise. The decision also allowed Ageas to remove a 7% discount on the volatility of the options (given size of option), which had a positive impact of EUR230m on the value. The exercise strategy change is in our view also an important signal to the Belgian State. Namely the Belgian State is the 'owner' of the BNP shares and if it decides to sell before October 2016 (expiry date) it could 'force' Ageas to monetize the option to prevent it having a naked position.

·       MCS (EUR2bn) and pref shares (EUR0.4bn): by year end the MCS expires and if no solution is found with the Dutch State a legal claim of EUR2bn will follow. It seems to us that both parties have an interest in a settlement (preferable together with the pref shares). The question is the amount to settle for. The MCS is trading currently above its intrinsic value making in our view a compensation for Ageas of the dilution only (106m shares at current share price) not attractive enough. An option for the Dutch State could be to buy back the MCS in the market to reduce the potential cost (Ageas no dilution) but this could be complex from a legal point of view. In our base case valuation we have not included any upside but on the downside we included the dilution ie conservative.

·       Litigation: Ageas seems quite confident on positive outcome of legal cases / investigations. Over the next weeks / months several court hearings take place.

·       Low interest rates: we continue to believe that Ageas is better positioned versus its peers. The capital of Ageas is strong and of high quality (80% tangible). The back book in Belgium seems well matched and Ageas has a low interest rate reserve in place and has flexibility to lower the profit-sharing participation (decided at year-end). The average guarantee of the back book in Belgium is slightly <3% and the margin 80bp. The impact of the reduction of exposure to Southern EU sovereigns has a negative impact on the 80bp margin of the back book but not very high. The only area which is hurt by low interest rates is Portugal. Ageas did increase its provision in 2Q due to a combination of low interest rates and widening credit spreads.

·       Solvency 2 and Basel 3: comfortable view on outcome solvency 2 repeated. Basel 3 could impact the relative performance note /CASHES. If grandfathering is not allowed BNP Paribas could have an incentive to buyback the CASHES instrument and Ageas' liability of EUR340m (2Q10) would than disappear.

·       BUY rating maintained. The legacy noise will likely dominate the equity story in the medium term, but underlying we believe Ageas is a well capitalized group with strong commercial momentum (especially in Asia) that should be able to deal with the current low interest environment. With book value at EUR3.7 in 1H10 we believe the discount to its current share price is too high.

 indices à 11h12...

BEL 20 * 2,569.40 13.40 0.52 %  
AEX 25 * 332.46 1.03 0.31 %  
CAC 40 * 3688.44 11.23 0.31 %  
Euronext 100 * 666.67 2.13 0.32 %  
Next 150 * 1442.94 4.31 0.30 %  
DAX 30 6174.19 9.75 0.16 %  
MIB 30 20,703.77 123.51 0.60 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,392.39 5.44 0.09 %  
SLI 971.41 2.64 0.27 %  
SPI 5,636.32 4.41 0.08 %  
FTSE™ 100 5458.52 28.78 0.53 %  
Dow Jones * 10,387.01 46.32 0.45 %  
Nasdaq 100 1,880.00 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,228.87 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 993.47 3.88 0.39 %  
OMX Helsinki 25 2,326.21 16.18 0.70 %  
OMX Stockholm 30 1,062.34 2.75 0.26 %  
OMX Copenhagen 20 411.64 2.99 0.73 %

11:13 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

PETIT RECUL....A 9H54

  • Reuters le 09/09/2010 à 09:35

La Bourse de Paris en baisse dans les premiers échanges :

 

#content2cols p { padding: 4pt; font-size: 14px; }#content-news p img, #content-new td img { margin: 8px; }

LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN RECUL

PARIS (Reuters) - La Bourse de Paris recule jeudi dans les premiers échanges, les investisseurs préférant réaliser leurs gains avant la publication cet après-midi des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

Vers 09h25, l'indice CAC 40 cède 0,52% à 3.658,15 points.

Axa (-2,38%) accuse la plus forte baisse de l'indice après que les autorités australiennes ont opposé leur veto à la cession d'Axa Asia Pacific à la National Australia Bank.

Avec Total (-0,66%), Axa est le principal contributeur à la baisse du CAC 40.

Peugeot (+2,08%) est en tête des hausses de l'indice.

Londres perd 0,26% et Francfort 0,48%. Du côté des indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 cède 0,59% et l'EuroFirst 300 0,38%.

Le dollar remonte et s'échange autour de 1,2675 pour un euro contre 1,2720 hier soir.

BEL 20 * 2557.14 1.14 0.04 %  
AEX 25 * 330.27 -1.16 -0.35 %  
CAC 40 * 3664.25 -12.96 -0.35 %  
Euronext 100 * 662.52 -2.02 -0.30 %  
Next 150 * 1436.00 -2.63 -0.18 %  
DAX 30 6145.44 -19.00 -0.31 %  
MIB 30 20,518.40 -61.86 -0.30 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,370.59 -16.36 -0.26 %  
SLI 967.08 -1.69 -0.17 %  
SPI 5,614.89 -17.02 -0.30 %  
FTSE™ 100 5427.53 -2.21 -0.04 %  
Dow Jones * 10,387.01 46.32 0.45 %  
Nasdaq 100 1,880.00 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,228.87 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 988.77 -0.83 -0.08 %  
OMX Helsinki 25 2,306.50 -3.52 -0.15 %  
OMX Stockholm 30 1,057.85 -1.75 -0.16 %  
OMX Copenhagen 20 410.02 1.37 0.34 %

10:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BONJOUR LES AMIS...

DJIA             10.387,01 points  +0,45%
Nasdaq            2.228,87 points  +0,90%
S&P 500           1.098,87 points  +0,64%
 
Nikkei 225        9.090,63 points  +0,73% (à 7h25)
 
Cours de change à 06h50
Variation par rapport au cours à 23h50
 
EUR/USD    1,2694   -0,20%
EUR/JPY    106,35   -0,38%
USD/JPY     83,78   -0,19%
 
 

ACTIONS

Les marchés d'actions européens sont attendus en légère baisse à l'ouverture ce jeudi, plombés par les inquiétudes sur la dette souveraine européenne, malgré un léger redressement des perspectives économiques. IG Markets s'attend à ce que le FTSE recule de 16 points à 5.414 points, tandis que le DAX devrait perdre 30 points à 6.134 points et le CAC céder 17 points à 3.660 points.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a déclaré dans un entretien publié mercredi sur le site de La Tribune avoir confiance dans la capacité du gouvernement irlandais à gérer les problèmes d'Anglo Irish Bank Corp, même si la situation reste fragile.

Les contrats à terme américains s'inscrivent en repli jeudi, après une progression des marchés mercredi, menés par J.P. Morgan Chase, Alcoa et Boeing. Le Livre beige de la Fed a indiqué que la croissance économique se poursuivait et le président Obama a énoncé de nouvelles idées de relance.

Les places asiatiques sont globalement en hausse jeudi, bien que les valeurs chinoises de la banque et de l'immobilier se replient, pénalisées par les craintes de mesures restrictives de la part de la Chine.

OBLIGATIONS

Les prix des Bunds et des gilts pourraient gagner du terrain jeudi, sur fond d'inquiétudes concernant la dette des pays périphériques de la zone euro.

L'écart de rendement entre les obligations souveraines irlandaises et allemandes a atteint un nouveau point haut mercredi, la dette de l'Irlande étant alourdie par un plan de sauvetage du système bancaire du pays. L'écart de rendement entre les dettes portugaise et allemande a également atteint un niveau record, après s'être réduit plus tôt grâce au succès d'une adjudication.

Au Royaume-Uni, "il y a une stabilisation après les mouvements des derniers jours, et il paraît toujours difficile de voir les rendements enregistrer une nouvelle progression", note Kenneth Broux de Lloyds TSB.

La Banque d'Angleterre doit annoncer sa décision de politique monétaire jeudi, et les 14 économistes interrogés par Dow Jones Newswires tablent tous sur un statu quo sur les taux britanniques, pour le 18e mois de suite.

Les prix des obligations du Trésor américain sont en hausse jeudi. Ils se sont repliés mercredi, un déluge d'émissions de dette souveraine et d'obligations d'entreprises ayant éclipsé le succès d'une émission de titres à 10 ans et l'état des lieux plutôt morose de l'économie américaine fait par la Réserve fédérale américaine dans son Livre Beige.

L'attrait de la sécurité s'est un peu réduit après le succès de l'émission de dette du Portugal, qui a apaisé les inquiétudes au sujet du système bancaire et des obligations souveraines de la zone euro.

CHANGES

Les principales paires de devises s'échangent dans des fourchettes relativement étroites, mais le yen poursuit sa progression contre le dollar, l'euro et la livre. De nombreux observateurs estiment que le Japon n'interviendra pas avant le 14 septembre, date à laquelle sera décidé qui dirigera le parti au pouvoir. Le marché surveillera par ailleurs les demandes d'allocations chômage aux Etats-Unis ce jeudi.

PETROLE

Les prix du pétrole sont en hausse jeudi, le marché tablant sur la publication par le gouvernement américain de données mettant en évidence une augmentation de la demande aux Etats-Unis, indiquent des analystes.

Vers 7h00, le contrat new-yorkais de référence, sur le brut léger doux pour livraison en octobre, gagnait 6 cents, à 74,73 dollars le baril.

A 6h00, le contrat sur le Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre progressait de 28 cents, à 78,45 dollars le baril.

Malgré les craintes que la reprise économique s'essouffle aux Etats-Unis, l'American Petroleum Institute a annoncé mercredi que les stocks de brut du pays avaient baissé de 7,3 millions de barils la semaine dernière.

"Je pense que le sentiment sur le marché est plutôt positif maintenant", note Ong Yi Ling, analyste de Phillip Futures à Singapour.

09:01 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2010

14H35..TOUR D'HORIZON

US Stock Futures Turn Higher After Portuguese Auction

DJ BEFORE THE BELL: US Stock Futures Turn Higher After Portuguese Auction

 

By Polya Lesova

 

U.S. stock futures erased early losses to trade higher on Wednesday, as Portugal successfully conducted a bond auction, easing short-term concerns about euro-zone sovereign debt.

Futures on the Dow Jones Industrial Average were recently up 22 points to 10360 after trading down 25 points earlier. S&P 500 futures gained 2.6 points to 1093.80 and Nasdaq 100 futures rose 6.5 points to 1864.

The blue-chip Dow index dropped 1% on Tuesday, snapping a four-session winning streak.

"Given that the markets are focused so much on fear at the moment, every bit of good news produces a small comeback in risk," said Mads Koefoed, market strategist at Saxo Bank. "When Portuguese bonds are sold, then it´s [the market] simply rallying on everything that can be interpreted as good news."

The Portuguese government sold EUR661 million ($839 million) of three-year debt and EUR378 million of 10-year bonds. Demand was solid and boosted market sentiment.

European stock markets also turned higher, erasing losses, with the Stoxx Europe 600 index rising 0.5% in intraday trade.

The Portuguese auction offset weaker-than-expected German economic data.

Germany´s exports dropped in July from the previous month, while industrial production edged up only 0.1%, much less than economists expected.

The Federal Reserve will release its Beige Book at 2 p.m., EDT. Consumer credit for July and a speech by Narayana Kocherlakota, president of the Federal Reserve Bank of Minneapolis, are also on the calendar.

The Bank of Canada is expected to announce its decision on interest rates.

In the energy sector, BP PLC (BP) shares of BP PLC (BP) rallied 3.5% in premarket trading. It´s scheduled to release its internal investigation report on the causes of the Gulf of Mexico oil spill. Investors will be waiting to see where BP lays the blame for the disastrous spill.

Talbots Inc. (TLB) is scheduled to report quarterly results.

Most Asian stock markets ended lower on Wednesday, with Japan´s Nikkei Stock Average index dropping 2.2%.

U.K. mobile telecoms giant Vodafone Group PLC (VOD, VOD.LN) said it´s selling its entire 3.2% stake in China Mobile Ltd. (CHL) in a deal that will generate 4.3 billion pounds ($6.6 billion) before taxes and costs.

The British pound gained 0.7% to $1.5446, buoyed by a report showing U.K. housing prices unexpectedly rose in August.

The dollar index, which tracks the performance of the greenback against a basket of other major currencies, was little changed at 82.797.

In the commodity markets, gold for December delivery touched an intraday high of $1,262.30 an ounce in electronic trading on Globex. Gold futures surged to a new settlement high on Tuesday, fueled by safe-haven demand.

Crude-oil futures dropped 52 cents to $73.57 a barrel in electronic trading on Globex. The American Petroleum Institute will report data on oil supplies this afternoon, a day later than usual because of Labor Day. Analysts polled by Platts expect declines in oil and gasoline stockpiles.

Les marchés
américains devraient ouvrir en hausse dans le sillage des places
européennes et dans l'attente du Livre beige de la Réserve fédérale et
des précisions de Barack Obama sur de nouvelles dépenses de relance des
Etats-Unis. La Fed publiera son Livre beige à 18h00 GMT, ce qui
permettra aux investisseurs d'en savoir davantage sur l'état de
l'économie américaine et du crédit à la consommation, tandis que le
président américain devrait préciser ses projets en matière de dépenses
d'infrastructure lors d'un discours à Cleveland. Du côté des
valeurs, les valeurs pétrolières pourraient, comme en Europe, profiter
des résultats de l'enquête menée par BP sur la marée noire dans le
golfe du Mexique mettant surtout en cause les manquements de Transocean ,
qui louait la plate-forme à l'origine de la catastrophe au groupe
britannique.

Les principales Bourses européennes sont en hausse à la mi-journée,

Les principales Bourses européennes sont en hausse à la mi-journée,
soutenues par les valeurs pétrolières et les valeurs défensives
cependant que la santé des banques continuent d'inquiéter les
investisseurs. L'indice Stoxx regroupant les valeurs bancaires
européennes reculait ainsi de 0,1% vers 11h45 GMT, tiré notamment à la
baisse par les banques grecques qui perdaient 3,18%. National Bank of
Greece envisageant de lever 2,8 milliards d'euros. En cette période
d'incertitudes, les valeurs défensives comme les groupes
pharmaceutiques ou alimentaires sont fortement demandées, les premiers
prenant 0,8%, tandis que les seconds gagnaient 1,14%. BP (+1,47%)
bénéficie des résultats de son enquête interne sur la marée noire dans
le golfe du Mexique et du relèvement de trois crans de sa note de crédit


attribuée par Fitch, de BBB à A


Taux à
trois mois européen : 0,0000 à 0,2720 Les emprunts d'Etat allemands,
comme les "Treasuries", restent soutenus par les craintes relatives à
la situation des banques européennes, tandis que l'aversion actuelle des
investisseurs à l'égard du risque n'a pas permis au Portugal d'émettre
de la dette dans les meilleures conditions. Le Portugal a en effet
émis pour 1,039 milliard d'euros d'obligations, en deçà de la fourchette
indicative, et avec une hausse des rendements, alors que Néanmoins,
l'écart entre les rendements des titres portugais à 10 ans et leurs
homologues allemands ayant fortement progressé ces derniers jours, la
prime exigée par les investisseurs pour détenir des obligations
souveraines émises par Lisbonne reculait de 10 points de base (pdb), à
368 pdb. Le marché surveillera par ailleurs l'adjudication de 21
milliards de dollars de "Treasuries" à 10 ans ce mercredi, après la
forte demande suscitée par l'opération réalisée la veille pour 33
milliards de dollars à trois ans, et avant l'émission jeudi de 13
milliards de dollars de titres à 30 ans.

LES INDICES A 14H40...



BEL 20 * 2546.76 7.85 0.31 %  
AEX 25 * 329.73 1.97 0.60 %  
CAC 40 * 3662.47 18.66 0.51 %  
Euronext 100 * 661.97 3.24 0.49 %  
Next 150 * 1432.49 3.03 0.21 %  
DAX 30 6147.18 29.29 0.48 %  
MIB 30 20,503.18 107.73 0.53 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,364.23 4.03 0.06 %  
SLI 964.76 -0.68 -0.07 %  
SPI 5,611.68 0.15 0.00 %  
FTSE™ 100 5425.40 17.58 0.33 %  
Dow Jones * 10,340.69 0.00 0.00 %  
Nasdaq 100 1,856.50 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,208.89 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 983.98 7.81 0.80 %  
OMX Helsinki 25 2,300.19 20.58 0.90 %  
OMX Stockholm 30 1,053.09 4.44 0.42 %  
OMX Copenhagen 20 408.51 0.86 0.21 %
 

14:41 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

ALOÏS...... :)

Un vieux monsieur fréquente le même club du troisième âge qu'une veuve qu'il aime secrètement. Un jour, prenant son  courage à deux mains, il la demande en mariage et elle accepte avec  enthousiasme. 

Le lendemain le vieux monsieur lui téléphone.   

- Ce que j'ai à vous  dire est un peu embarrassant; hier je vous ai demandé en mariage, et je ne me  souviens pas si vous m'avez répondu oui ou non.

- Oh, comme je  suis contente que vous m'appeliez ! Je me souvenais d'avoir dit oui, mais je  ne savais plus à qui !...
 
merci My

12:32 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

ENCORE MERRILL..CE MATIN

G O O D M O R N I N G

INTERNATIONAL  NEWS

Futures are weaker this morning and stocks closed lower yesterday as the Dow and the S&P ended a four-session winning streak amid renewed concerns about the European banking sector and light post-holiday trading. American Express -4.09%, AIG -3.08%, and  Walt Disney -2.39% led the blue-chips lower. McDonald's +0.95% and Altria +0.87% rose. All key S&P sectors were down throughout the session, with financials, consumer discretionary, and energy stocks leading the way. Trichet was also on the tape saying that bank capital must be reinforced in Europe and in the States.

On the move:

  • Financials down 2.4% in the S&P after The WSJ reported that European bank stress tests were not as comprehensive as they should have been, and some banks hold riskier portfolios than thought. There were also rumors that the Basel committee will require banks to hold 9% Tier 1 capital, up from 4%. As a result: Citigroup -2.05%, JPMorgan -2.27% and Wells Fargo -3.56%. Basel committee talks still on-going.
  • AIG -3.08% after it said it hopes to raise about $15 billion for its Asian life insurance unit, and is seeking approval from a Hong Kong committee to list its IPO for sale on Sept. 21.
  • Oracle jumped more than 5%,  after it hired the former CEO of HP -1.04%, Mark Hurd as president.
  • Mining and minerals stocks were under pressure following news that authorities in China have asked several steel companies to suspend production for several days to ease energy use concerns in the country.
  • Gold rose above $1,257 an ounce, its highest since late June, as investors bought the metal as a safe haven play. But investors getting ready to take profits as it's nearing all time highs.
  • Meanwhile, oil fell 0.7% to $74.09 a barrel. €/$ 1.5% weaker on the Basel III rumours.

The key economic news this week will be the "beige book" report from the Federal Reserve tonight and weekly unemployment numbers due out on tomorrow.

Asia is lower, the Nikkei down 2.35%. Exporters are dragging the market lower as the yen touched fresh 15-year high against the dollar at 83.35 yen/$. Pre-market macro data generally better but ignored, cash volumes remain depressed. China Mobile -3.7% as Vodafone sells its 3.2% stake for circa $6.6Bn; placement done at low end (79.2). China banks weaker on talks of Aug new loan slow down and new provision to loan set at 2.5%. Australia:  ASX -0.7%; Cyclicals are the main drag on the market with financials the primary underperformer. Election outcome doesn't appear to be having a significant impact on miners or elsewhere.


2. EUROPEAN  NEWS

Materials, Energy, Transports, Capital Goods: 
EADS doesn't rule out lowering its offer for US army air tankers contract. Reuters
Ryanair May buy 300 aircraft for $15bn –FT
BHP Potash Corp.’s Doyle Says BHP Unlikely to Be the Only Bidder –BN
Salzgitter Dillinger Huette and Saarstahl will form a close cooperation, “FT Deutschland” reported. The combined entities will be the 3rd largest German steel producer from 2011 on.

Durable Goods, Retailing, Autos, Hotels:
Richemont 5mth sales +37% vs cons +18% in lcl currency, says eco climate improved, too soon to draw conclusion, to report significantly higher H1 profit

Pharma, Biotech, Chemical:
Novartis (-4.42% ytd) Teva is seeking to block generic copies of MS drug Copaxone. Sandoz Momenta lose bid to invalidate Teva patents

Sanofi CEO met Genzyme shareholders in NY yesterday and plans to have met half of them by Wednesday evening. No talks with Genzyme's management held yet. BN

Lonza GSK signs pact with Lonza to secure capacity in manufacturing –BN

Telecom, Utilities:
EDF board approves sale of UK unit for £3.2bn to Cheung Kong, still needs approval from France.
Enel will start on Oct 18 the process for the ipo of its unit Enel Green Power.
Iberdrola  Main shareholder ACS has increased its stake in Iberdrola up to 12.13 % from previous 12% -El Confidencial
Vodafone Sells stake( 3.2%)  in China mobile for abut $6.6Bn -BN
Swisscom to Launch Takeover Offer for Minority Shares in FastWeb (17.92%), at €18/Share for a total offer around €256m –BN

Banks & diversified:
Unicredito 25 bidders interested for its asset management unit Pioneer and only 5 for the whole entity with a valuation of 3,5bn GAM, Invesco, Amundi the best pretenders.(messsaggero) Chairman Rampl could resign after not being informed on Libian stake (mf)

Bankinter Jaime Botín raised its stake to 24% from 19.9% (El Confidencial)

Insurance:
Scor presents its 2010-2013 strategic plan. Targets AA rating (current A), seeks profitability of 1000bps above risk free rate. Aims to lifts asset management earnings contribution.

LES MARCHES REVIENNENT A L'EQUILIBRE A 12H28...

BEL 20 * 2540.17 1.26 0.05 %  
AEX 25 * 327.56 -0.20 -0.06 %  
CAC 40 * 3643.87 0.06 0.00 %  
Euronext 100 * 658.82 0.09 0.01 %  
Next 150 * 1427.75 -1.71 -0.12 %  
DAX 30 6095.49 -22.40 -0.37 %  
MIB 30 20,198.11 -197.34 -0.97 %  
IBEX 35 10,388.20 0.00 0.00 %  
SMI 6,313.11 -47.09 -0.74 %  
SLI 956.65 -8.79 -0.91 %  
SPI 5,570.58 -40.95 -0.73 %  
FTSE™ 100 5383.23 -24.59 -0.45 %  
Dow Jones * 10,340.69 -107.24 -1.03 %  
Nasdaq 100 1,856.50 0.00 0.00 %  
Nasdaq 2,208.89 0.00 0.00 %  
OMX Nordic 40 971.71 -4.46 -0.46 %  
OMX Helsinki 25 2,270.13 -9.47 -0.42 %  
OMX Stockholm 30 1,041.52 -7.13 -0.68 %  
OMX Copenhagen 20 403.58 -4.07 -1.00 %

12:29 Écrit par swingteam-cc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |